Aller en hautAller en bas


Vous êtes le Visiteurs
 
PortailPortail  AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LES ARMES DE LA GUERRE CIVILE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: LES ARMES DE LA GUERRE CIVILE   Ven 6 Mai - 20:24

LES REVOLVERS (Ière partie: les modèles US les plus courants)

Après que le premier brevet américain pour le revolver Colt ait été accordé en 1836, d'autres fabricants d'armes ont commencé à concevoir des armes de poing à barillet basées sur l'idée de Colt. Il a fallu attendre 1857, cependant, pour que le brevet de Colt expire. L'un des tous premiers revolvers militaires produit a été le Wesson & Leavitt, revolver à amorces de calibre .40, fabriquée par la Massachusetts Arms Company de Chicopee Falls, vers 1850. Samuel Colt a fait arrêter sa fabrication grâce à une action en justice, pour contrefaçon de brevet, en 1851.

Parmi les premiers revolvers militaires, en plus de Colt, on trouve les revolvers Remington Beals, les Adams-Massachusetts Arms Co., les premières versions du revolver Savage, et le Starr à double action, en calibres .36 et .44.

Pendant la Guerre du Mexique, le seul revolver distribué à des troupes américaines était le revolver U.S. Model 1847 ou revolver Colt "Whitneyville-Walker". Les célèbres Colt Dragoon, qui ont été fabriqués avec de mineures variations à partir de la fin de la période du Walker (1847) jusqu'à l'adoption du Colt Army (1860), n’étaient rien de plus que des Walker améliorés. Ces revolvers ont vécu un service beaucoup plus dur sur notre « Frontière Ouest » avant, pendant et après la Guerre Civile. Bien sûr, les « Dragoons » ont été utilisés en service durant la Guerre Civile. L'Armée américaine utilisait encore, pour la plupart, des pistolets à canon lisse à silex et à amorces, à un coup, à chargement par la gueule pendant la Guerre du Mexique. Même à la fin de la Guerre Civile, les armes à feu étant aussi rares qu'elles fussent, le vieux «pistolet d'arçon » était encore utilisé en nombre limité.

De nombreux brevets pour revolvers sont déposés.

Le déclenchement de la Guerre Civile en 1861 a amené une grande ruée d’inventeurs et de promoteurs, qui ont inondé les Départements de la Guerre et de la Marine à Washington, DC, avec des armes brevetées de toutes sortes. Un certain nombre de revolvers brevetés ont été acceptés et fabriqués, mais bien sûr, beaucoup d'autres revolvers brevetés ont été refusés. Tous les revolvers « distribués » de la Guerre Civile ont été fabriqués en diverses parties du Nord _ principalement à New York et en Nouvelle-Angleterre au Connecticut et au Massachusetts, les principaux centres de fabrication au cours du milieu du 19ème Siècle.

Les revolvers militaires américains de la Guerre Civile étaient tous à amorces. Leurs chambres étaient chargés par l'avant du barillet à l’aide de cartouches de papier combustible ou de boyaux d’animaux, contenant poudre noire et balle, ou avec poudre noire en vrac (poire à poudre) et balle, et la mise à feu se faisait par amorces. Le revolver de la Guerre Civile pèse en moyenne environ 3 livres. Ils étaient disponibles dans deux calibres standard: en .44 et en .36.

C'est une fausse idée répandue que les revolvers de calibre .36 ont été faits exclusivement pour la Marine, et que ceux de calibre .44 l’ont été exclusivement pour l'Armée. Rien ne peut être plus éloigné de la vérité! De nombreux spécimens de ce qu'on appelle revolvers « Navy » en calibre .36 ont les initiales des inspecteurs de l'Armée apposées sur leur crosse, et quelques spécimens de revolvers «Army» en calibre .44 ont une petite ancre de marine clairement estampillée dessus. Les officiers de l’Armée de la Guerre Civile ont peut-être préféré les revolvers de calibre .44 au « Navy » en calibre .36, parce qu'ils étaient plus percutants. Néanmoins, les reliques du champ de bataille, sont la preuve concrète que des revolvers « Navy » ont été utilisés dans les grandes batailles terrestres de la Guerre Civile, et qu’on peut les voir dans les musées de la Guerre Civile. Aussi sont exposés de nombreux autres revolvers, de calibre .36, qui ont été donnés par les membres des familles dont les ancêtres les portaient en service dans l'Armée.

Des revolvers ont été distribués aux marins, aux troupes montées et aux sous-officiers. Les officiers, aussi, ont reçu des revolvers de service, mais beaucoup portaient leurs propres revolvers personnels, qui utilisent parfois le même modèle de cartouches que d'autres fabricants. Ces armes de poing personnelles ont été achetées individuellement ou offertes par des parents, des amis ou des troupes. Samuel Colt est bien connu pour avoir offert des revolvers à des Officiers de haut rang, à des Membres du Congrès, à des Gouverneurs et à d’autres personnes importantes qu'il considérait pouvoir user de leur influence à son avantage.

Parallèlement au rifle-musket, au rifle et à la carabine, le revolver a joué son rôle dans les nombreuses batailles de la Guerre Civile. Probablement aucun engagement de toute la guerre n’a été mené sans le revolver. La Guerre Civile a vraiment établi le revolver comme arme militaire.

Beaucoup de revolvers ont connu le service.

Les revolvers de tous les calibres, modèles et fabricants connus, ont vu le service militaire durant la Guerre Civile. Seuls les revolvers fabriqués assurément en Amérique sont considérés comme « distribués » militairement lors de la Guerre Civile, et même parmi ces achats gouvernementaux le revolver Freeman en calibre .44 reste à confirmer. Vingt revolvers différents composent la liste complète, et de ce nombre, neuf sont des modèles Colt et Remington. Les trois revolvers Colt comprennent les revolvers de calibre .36 de 1851 et 1861, et le calibre 0.44 de 1860. Les six modèles militaires Remington incluent les calibre .36 et .44 à simple action pour chacun des trois modèles, classés par ordre de leur apparition: le Beals, le modèle 1861 "Old Model" et le modèle 1863 "New Model".

Colt et Remington ont non seulement produit le plus grand nombre de modèles adoptés pour le service, mais leur production totale combinée, à eux seuls, a dépassé de loin le nombre total de tous les autres revolvers militaires obtenus par le gouvernement chez tous les autres fabricants Américains et qui représentent les 11 autres revolvers militaires de la Guerre Civile. En fait, les achats du gouvernement que ce soit le Colt Model 1860 en calibre .44 (128'697 armes) ou les revolvers Remington en calibre .44 (115'563 armes), pour la plupart des "New Model", mais aussi certains revolvers Model 1861 plus anciens, dépassaient le nombre total de revolvers achetés auprès de tous les constructeurs américains.

Trois modèles de revolvers Starr et un modèle de chacun des fabricants ou inventeurs dont les noms suivent, complètent la liste des revolvers militaires de la Guerre Civile : Allen & Wheelock, Freeman, Joslyn, Massachusetts Arms Company, Pettengill, Rogers & Spencer, Savage et Whitney.

Pour démontrer l'importance relative de certaines marques et modèles de revolvers de la Guerre Civile, leurs pourcentages par rapport à la quantité totale achetée ont été calculés (Tableau 1).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: LES ARMES DE LA GUERRE CIVILE   Ven 6 Mai - 20:35

REMINGTON « ARMY » MODEL 1861, CALIBRE .44

Ce revolver à six-coups, à simple action, a une longueur totale de 13¾ pouces, pèse 2 livres 14 onces, et son barillet est de 2 pouces de long. Son canon octogonal de 8 pouces est rayé de 5 rainures et monté avec un guidon « Allemand » conique en argent ou en laiton. L’ « œilleton » de visée est une rainure en haut du châssis. Pour ce revolver Remington, incorporant le Brevet US 33'932 de William H Elliott daté du 17 Décembre 1861, la clavette de barillet peut être glissée vers l'avant et le barillet retiré sans abaisser le levier de chargement. Ce système s'est révélé insatisfaisant parce que quand le revolver est tiré, la clavette de barillet peut faire un bond vers l’avant. La poignée gauche de crosse en noyer est habituellement estampillée avec les initiales de l'inspecteur. Le barillet n'a pas, en règle générale, de crans intermédiaires de sûreté pour le chien, mais il y a des modèles de Remington de fin de période de transition avec crans de sûreté pour le chien (typique au "New Model"), les revolvers montrant sur toutes les parties des numéros de série correspondants. Le revolver Remington Model 1861 a cette inscription de deux lignes estampillée sur le dessus de son canon: « PATENTED DEC. 17, 1861. » (Breveté le 17 Décembre 1861) au-dessus de « MANUFACTURED BY REMINGTON’S, ILION, N.Y. » (Fabriqué par Remington, à Ilion, Etat de New York). Environ 5'000 revolvers de ce type ont été fabriqués en 1862, numéros de série allant de 6'494 à 10'446 .













Dernière édition par William Y W Ripley le Ven 13 Mai - 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: LES ARMES DE LA GUERRE CIVILE   Ven 6 Mai - 20:37

REMINGTON « NAVY » MODEL 1861, CALIBRE.36 :

Ce revolver suit la description générale du Remington Model 1861 en calibre .44 sauf qu’il est en calibre .36, qu’il a un canon octogonal de 7⅜ pouces, avec les mêmes marquages et son châssis et son barillet sont légèrement plus petits. Egalement 5'000 armes de ce type ont été fabriquées en 1862, numéros de série allant de 2'044 à 21'532, mélangés avec d'autres modèles.



Dernière édition par William Y W Ripley le Ven 13 Mai - 18:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: LES ARMES DE LA GUERRE CIVILE   Ven 6 Mai - 20:42

REMINGTON « NEW MODEL » CALIBRE .44 :

Très similaire au Model 1861, ce célèbre Remington se distingue par la capacité à reposer le chien entre les cheminées. C’est un six-coups, à simple action d’une longueur totale de 13¾ pouces, avec un canon octogonal de 8 pouces rayés de 5 rainures et il pèse 2 livres 14 onces. Son canon est aussi bien monté avec un guidon « Allemand » conique en argent ou en laiton comme trouvé sur les premiers Remington militaires ou plus communément avec un guidon fait d’une lame d’acier. La poignée gauche de crosse est habituellement estampillée des initiales de l’inspecteur, telles que « BH », « GP » ou « OWA ». Le canon est gravé habituellement des trois lignes suivantes, « PATENTED SEPT. 14, 1858 » au-dessus de « E. REMINGTON & SONS, ILION, NEW YORK, U.S.A. » sur « NEW-MODEL » mais les canons comportant un bas numéro de série n’ont que les deux premières lignes, la désignation « NEW-MODEL » étant omise. Bien que ce revolver soit estampillé sur le dessus du canon « PATENTED SEPT. 14, 1858 » et que le Remington Model 1861 soit marqué « PATENTED DEC. 17, 1861 », le « NEW-MODEL » a été fabriqué après ce dernier et pas avant 1863. Il reprend le Brevet US 37'921 du 17 Mars 1863 de Samuel Remington, qui empêche la clavette de barillet d’être retirée complètement du châssis. C’était un revolver militaire fiable, deuxième en importance derrière le Colt. Plus de 140'000 armes de ce modèle ont été fabriquées jusqu’en 1875, lorsqu’il a été arrêté, numéros de série allant de 19'793 à 147'283 .







Dernière édition par William Y W Ripley le Ven 13 Mai - 18:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: LES ARMES DE LA GUERRE CIVILE   Ven 6 Mai - 20:45

REMINGTON « NEW-MODEL » CALIBRE .36 :

Même description générale que le Remington « New-Model » en calibre .44 sauf qu’il est en .36, qu’il a un canon octogonal de 7⅜ pouces et que son châssis et son barillet sont plus petits. Remington a aussi produit des versions « Belt Models » (dites de ceinture) plus petites de cette arme, à la fois en simple et en double action.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: LES ARMES DE LA GUERRE CIVILE   Ven 6 Mai - 20:51

COLT MODEL 1860 CALIBRE .44 :

1860 de 1 à 1'999
1861 de 2'000 à 24'999
1862 de 25'000 à 84'999
1863 de 85'000 à 149'999
1864 de 150'000 à 152'999
1865 de 153'000 à 155'999
1866 de 156'000 à 161'999
1867 de 162'000 à 169'999
1868 de 170'000 à 176'999
1869 de 177'000 à 184'999
1870 de 185'000 à 189'999
1871 de 190'000 à 197'999
1872 de 198'000 à 198'999
1873 de 199'000 à 200'500

Ce six-coups très connus, à simple action a un canon rond de 8 pouces de long rayé de sept rainures. Quelques rares premiers spécimens ont des barillets cannelés et des canons de 7½ pouces. La longueur totale est de 14 pouces, le poids est de 2 livres 11 onces et la longueur du barillet est de 1 13/16 pouce. Ce revolver reproduit une scène d’engagement naval sur le barillet tout comme les Modèles 1851 et 1861 en calibre .36. Le guidon est une lame de laiton et « l’œilleton » est une incision dans la lèvre du chien. Le pontet de la détente et un semi-ovale de laiton. La poignée est prévue pour recevoir une crosse détachable de carabine, bien que peu d’armes aient été distribuées avec. Ces revolvers varient sur quelques détails tels que des châssis à 4 ou à 3 vis mais la description générale est typique à ces revolvers « distribués » pour le service militaire. Les poignées de crosse sont en noyer, à l’aspect huilé et estampillées des initiales des inspecteurs, telles que « ADK ». Le dessus du canon est marqué « -ADDRESS COL. SAML COLT NEW YORK U.S. AMERICA-». La Patent Fire Arms Manufacturing Company de Colt, à Hartford au Connecticut, a produit, entre 1860 et 1873, 200’000 de ces revolvers, comprenant le modèle civil. Cette arme puissante et sûre était la principale arme de poing de la Guerre Civile.










Le Caporal Henry H Hibbs, du 104th Pennsylvania Infantry, porte un Colt « Army » Model 1860, sur cette photo prise Sur Morris Island en Caroline du Sud. C’est probablement l’arme personnelle d’Hibbs, car les caporaux d’Infanterie n’avaient pas le droit de porter des revolvers.


Caporal Kimball Pearsons du 10th New York Cavalry: le 10th servait dans l’Armée du Potomac et était présent à Gettysburg. Les soldats étaient armés de carabine Sharps et de Colt Army 1860 comme celui que Pearsons à glisser dans son ceinturon. Mais le 10th avait aussi quelques Colt Navy en .36.


Dernière édition par William Y W Ripley le Ven 13 Mai - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: LES ARMES DE LA GUERRE CIVILE   Ven 6 Mai - 20:53

COLT MODEL 1861 CALIBRE .36 :

1861 de 1 à 4'599
1862 de 4'600 à 9'999
1863 de 10'000 à 16'999
1864 de 17'000 à 24'999
1865 de 25'000 à 27'999
1866 de 28'000 à 29'999
1867 de 30'000 à 30'999
1868 de 31'000 à 32'999
1869 de 33'000 à 33'999
1870 de 34'000 à 34'999
1871 de 35'000 à 35'999
1872 de 36'000 à 36'999
1873 de 37'000 à 38'843

Six-coups, à simple action avec l’engagement naval standard gravé sur son barillet, le Colt Model 1861 a été fabriqué selon les mêmes normes que le Model 1860, sauf qu’il diffère par son barillet, son calibre et son canon un-demi pouce plus court. Le canon, le barillet et la détente restent bleuis ; le châssis, le chien et le levier de chargement restent cémentés en couleurs jaspées Il a été beurkçu à la fois pour un usage civil et militaire. Moins de 100 exemplaires ont été beurkçus pour recevoir une crosse de carabine. La Patent Fire Arms Manufacturing Company de Colt, à Hartford au Connecticut, a produit, entre 1861 et 1873, 38’000 de ces revolvers. Les marquages du canon sont les mêmes que pour le Model 1860.





Dernière édition par William Y W Ripley le Ven 13 Mai - 16:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: LES ARMES DE LA GUERRE CIVILE   Ven 6 Mai - 20:59

COLT MODEL 1851 CALIBRE .36 :

1850 de 1 à 2'499
1851 de 2'500 à 9'999
1852 de 10'000 à 19'999
1853 de 20'000 à 34'999
1854 de 35'000 à 39'999
1855 de 40'000 à 44'999
1856 de 45'000 à 64'999
1857 de 65'000 à 84'999
1858 de 85'000 à 89'999
1859 de 90'000 à 92'999
1860 de 93'000 à 97'999
1861 de 98'000 à 117'999
1862 de 118'000 à 131'999
1863 de 132'000 à 174'999
1864 de 175'000 à 179'999
1865 de 180'000 à 184'999
1866 de 185'000 à 199'999
1867 de 200'000 à 203'999
1868 de 204'000 à 206'999
1869 de 207'000 à 209'999
1870 de 210'000 à 211'999
1871 de 212'000 à 213'999
1872 de 214'000 à 214'999
1873 de 215'000 à 215'348

Colt à six-coups, à simple action, avec canon octogonal de 7½ pouces avec sept rainures. La longueur totale est de 13 pouces, le poids est de 2 livres 10 onces et le cylindre est de 1 11/16 pouce de long avec l’habituel gravure navale. La crosse en noyer huilé porte les initiales des inspecteurs et un U.S. est gravé sur le côté gauche du châssis. Ceux, estampillés « U.S.N » sur le châssis de crosse, ont été distribués dans la Marine. Ces armes varient légèrement dans le détail. Le Colt Model 1851, sans aucun doute, a été l’arme la plus populaire en calibre .36, à cause de son poids léger, de sa simplicité à charger, de sa facilité à démonter et à remonter. Distribués à la fois dans l’Armée et dans la Marine, ces revolvers étaient très populaires auprès des officiers. On raconte que très tôt pendant la guerre, certains Confédérés étaient prêt à débourser 300$ en or pour en obtenir un. Sur le côté gauche du châssis gravure « COLTS/PATENT. » et « -ADDRESS COL. SAML COLT NEW YORK U.S. AMERICA-» est le marquage le plus commun au canon du calibre .36, mais il en existe d’autres. Au contraire du Model 1860 en calibre .44, ce revolver a été d’abord destiné aux civils. Pendant la Guerre Civile, le Gouvernement Fédéral en a d’abord acheté 3'005 en quatre lots, puis un cinquième de 8'691. Quelques exemplaires ont été concus pour recevoir une crosse de carabine, qui contenait soit une gourde, soit un moulin à café.La Patent Fire Arms Manufacturing Company de Colt, à Hartford au Connecticut, a produit, entre 1851 et 1872, 215’000 de ces revolvers. Un modèle plus court, appelé « New Model Pocket Pistol » est censé avoir été fabriqué pour l’usage des officiers de la Marine, et la scène d’une attaque de diligence par des voleurs est gravée sur le barillet, la longueur totale étant de 9½ pouces. Beaucoup d’officiers de l’Armée s’en sont servis comme arme personnelle.










Yankee avec un Colt « Navy » Model 1851



Dernière édition par William Y W Ripley le Ven 13 Mai - 14:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: LES ARMES DE LA GUERRE CIVILE   Ven 6 Mai - 21:01

REMINGTON BEALS CALIBRE .44 :

Le premier des revolvers en calibre .44 produit par Eliphalet Remington & Fils d’Ilion, dans l’Etat de New York est ce six-coups fabriqué en 1860 et 1861. Il est basé sur le Brevet US 21'478 de Fordyce Beals daté du 14 Septembre 1858, utilisant le montage du levier de chargement et de la clavette de barillet repris plus tard sur la série des « New Model » de 1863. La désignation Beals pour ce calibre .44 et sa contrepartie en .36 vient du marquage « BEALS’ PATENT SEPT. 14, 1858. MANUFACTURED BY REMINGTON ILION NEW YORK.» sur le canon. Ce revolver mesure 13¾ pouces de long, a un canon octogonal de 8 pouces à 5 rainures, un barillet de 2 pouces et pèse 2 livres 14 onces. Il a un duidon « Allemand » conique en argent ou en laiton et « l’œilleton » est une rainure le long du haut du châssis. Le court dossier du levier de chargement distingue les Beals des deux autres Remington tardifs en calibre .44.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: LES ARMES DE LA GUERRE CIVILE   Ven 6 Mai - 21:04

REMINGTON BEALS CALIBRE .36 :

Ce revolver suit la description du Beals en calibre .44, sauf que ce calibre .36 a un canon octogonal de 7⅜ pouces. Les marquages du canon sont identiques et le châssis et le barillet sont un peu plus petits.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
PEPPER



Nombre de messages : 2096
Age : 63
Localisation : Région parisienne
Points : 2302
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: LES ARMES DE LA GUERRE CIVILE   Dim 8 Mai - 10:26

Merci !, beaucoup william.
luc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PEPPER



Nombre de messages : 2096
Age : 63
Localisation : Région parisienne
Points : 2302
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: LES ARMES DE LA GUERRE CIVILE   Dim 8 Mai - 11:47

question?..: la photo du colt US America, importation belge...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: LES ARMES DE LA GUERRE CIVILE   Mar 10 Mai - 18:26

LES REVOLVERS ---suite (2ème partie: les modèles dits "secondaires")

Les revolvers militaires américains de seconde importance durant la Guerre Civile, à en juger sur la base du nombre acheté, sont dans l’ordre décroissant : tous les modèles Starr, les Colt en calibre .36, les Remington en calibre .36, les Savage et les Whitney. Si les Rogers & Spencer avaient été distribués plus tôt, pour être utilisés durant la guerre, ils auraient été incorporés à ce groupe de revolvers de seconde importance.

Le reste des revolvers a une importance négligeable. Il est tout à fait raisonnable de croire qu’un soldat n’a pas combattu durant les quatre années de guerre sans avoir jamais eu connaissance des Pettengill, Joslyn, Allen & Wheelock et des Massachusetts Arms Company, car apparemment si peu d’entre eux ont été achetés et encore moins distribués aux soldats.

Caractéristiques générales

La plupart des revolvers militaires ont un solide châssis. Seuls les modèles Colt ont un châssis ouvert (sans bâti sur le dessus) et seuls les Starr ont des châssis articulés. Tous ont des barillets à six-coups, sauf le Joslyn et le Massachusetts Arms Company qui n’ont que 5 chambres. Parmi les revolvers militaires, seuls les Colt et les Whitney ont des scènes gravées sur le barillet. Seuls le Starr en calibre .36 et le Savage ont des barillets avec cheminées inclinées. Les cheminées des autres armes pointent droit vers l’arrière, ou en d’autres termes, sont horizontales ou parallèles à l’axe du barillet. Sauf pour les Colt Model 1860 et 1861 à petits numéros de série, les barillets ne sont pas cannelés. Le Colt 1860 en calibre .44 est le seul avec un barillet rebattu (la partie arrière est plus étroite que l’avant) tous les autres sont droits.

De solides crosses en une seule pièce de noyer sont visibles sur tous les Colt, tous les Starr et sur le Massachusetts Arms Company. Les autres revolvers de la Guerre Civile ont des poignées en deux parties en noyer. Les canons octogonaux prédominent. On les trouve sur le Colt Model 1851, sur tous les Remington, le Joslyn, le Massachusetts Arms Company, le Pettengill, le Rogers & Spencer, le Savage et le Whitney. Le canon rond caractérise les Colt 1860 et 1861, tous les Starr et tous les Freeman. Seul le canon du Allen & Wheelock a une partie ronde et une partie octogonale. Le Massachusetts Arms Company _ Brevet Adams en calibre .36 est rayé de 3 rainures. Les Remington, Rogers & Spencer, Joslyn et Savage ont 5 rainures. Les Starr, Allen & Wheelock, Freeman et Pettengill ont 6 rainures. Tous les Colt et le Whitney en ont 7.

Tous les revolvers de la Guerre Civile sont à simple action à l’exception des Starr en calibre .36 et .44, du Massachusetts Arms Company et du Pettengill, à double action. Bien que le Savage soit armé par un levier d’armement, c’est quand même un revolver à simple action. Seuls le Savage et les Starr à double action ont un levier ou une détente pour armer ; tous les autres ont des détentes simples conventionnelles. La plupart des armes ont des chiens externes centrés. Cependant le Joslyn a un chien externe latéral et le Pettengill a un chien dérobé ou interne centré. Le système de levier de chargement, comprenant la baguette ou « pilon » est habituellement monté sous le canon, mais sur le Massachusetts Arms Company il est monté sur le côté gauche et sur le Allen & Wheelock il forme le pontet de détente. La clavette de barillet est directement connectée avec le levier de chargement sur les Rogers & Spencer, Pettengill, Savage et Whitney.

La plupart des revolvers de la Civil War ne montrent plus leurs finitions originales de sortie d’usine. D’autres ont été remis à neuf, ou la finition d’origine est incomplète ou est inégale. Le tableau 2 indique les caractéristiques des finitions originales d’usine des revolvers évoqués ci-dessus.


B = bleui; C = acier moiré; D.A. = double action; S.A. = simple action
* = tous les 3 modèles (Beals, 1861 et New Model)

Un petit nombre de ces armes ont été nickelées, étamées ou argentées. Ce sont des exceptions. Généralement, après un premier coup d’œil, on s’aperçoit que ces armes ont été remises à neuf plus tard, et probablement pas dans l’usine de fabrication, à moins que les marquages d’usine soit gravés à travers le placage.

L’apogée des revolvers à amorces

La Guerre Civile n’a pas seulement établi le revolver comme arme militaire vitale, mais a démontré que c’était l’apogée des revolvers à amorces. Tout comme pour le rifle-musket à chargement par la gueule et la balle Minié, l’utilisation militaire de ce type de revolver s’est arrêtée après les hostilités qui ont durées de 1861 à 1865. Des revolvers et des pistolets de petits calibres étaient toujours fabriqués en grand nombre avant la fin de la guerre. Une très courte période a passé avant que les revolvers militaires de gros calibres utilisant des cartouches métalliques auto-amorcées soient fabriqués en grand nombre. Beaucoup de ces revolvers militaires de la Guerre Civile ont été modifiés pour tirer ces cartouches métalliques. Bénéficiant de la protection apportée par le Brevet de Rollin White, Smith & Wesson a pris la tête dans la fabrication des nouveaux modèles de revolvers militaires, mais Colt, Remington et d’autres suivent de près.

Si la Guerre Civile s’était déroulée dix ans plus tard, en supposant que le progrès technique ait évolué à la même vitesse, les revolvers à cartouches auraient été les principales armes de poing militaires, et non pas celles à amorces.



Dernière édition par William Y W Ripley le Ven 13 Mai - 9:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: LES ARMES DE LA GUERRE CIVILE   Mar 10 Mai - 18:33

STARR SIMPLE ACTION CALIBRE .44 :

Ce revolver à six-coups, à simple action a un canon rond de 8 pouces de long rayé de 6 rainures, un barillet de 1 ⅞ pouce de long, il pèse 3 livres et sa longueur totale est de 13¾ pouces. Son barillet se retire de la même manière que le Starr double action. La crosse de noyer en finition huilée est estampillée des initiales des inspecteurs. Le côté droit du châssis porte la gravure « STARR’S PATENT JAN. 15, 1856. » et le côté gauche « STARR. ARMS. Co. NEW. YORK. »







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: LES ARMES DE LA GUERRE CIVILE   Mar 10 Mai - 18:40

STARR DOUBLE ACTION CALIBRE 44 :

L’un des premiers revolvers américains à double action, ce six-coups a un canon rond de 6 pouces de long rayé de 6 rainures. La longueur totale est de 11⅝ pouces, son poids est de 2 livres 12 onces et son barillet est de 1⅞ de long. Ces revolvers ont une lame d’acier en guise de guidon de visée en queue d’aronde. Un cran en forme de V est coupée sur la lèvre du chien pour servir « d’œilleton ». Le revolver Starr est équipé d’une vis moletée sur le côté droit du châssis qui, lorsqu’elle est ôtée, permet au canon de basculer vers le bas grâce au châssis articulé afin de retirer le barillet. Les revolvers Starr ont été inventés par Eben Townsend Starr de New York City, petit-fils de Nathan Starr et fils de Nathan Starr Jr., réputés fabricants de sabres et de fusils de Middletown au Connecticut. Ce modèle est marqué « STARR’S PATENT JAN. 15, 1856. » sur le côté droit du châssis et « STARR. ARMS. Co. NEW. YORK. » sur le côté gauche. La date de Brevet fait référence au Brevet US 14'118 de E T Starr pour une « Pepperbox » qui s’auto-arme. Son Brevet US 30'843 du 4 Décembre 1860 a été accordé pour son revolver à double action. Les armes Starr ont été fabriquées à Yonkers, à Binghamton et à Morrisania, dans l’Etat de New York, entre 1858 et 1867. L’adresse à New York City fait référence au magasin et aux bureaux de la « Starr Arms Company » situés au 267 sur Broadway. Les revolvers Starr, double action, en calibre .44, ont des numéros de série qui vont de 23'000 à 54'000. Le Gouvernement Fédéral a acheté au total 46'052 Starr en .44 (simple et double action combinés).









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: LES ARMES DE LA GUERRE CIVILE   Mar 10 Mai - 18:45

STARR DOUBLE ACTION CALIBRE .36 :

Le Starr à six-coups, à double action pèse 3 livres 3 onces, le canon est de 6 pouces de long, le barillet de 2¼ de long et la longueur totale fait 12 pouces. Ce revolver, à double action, est en tout point semblable au calibre .44 sauf pour le calibre, le barillet plus long de ⅜ de pouce, l’avant du châssis dessinant une courbe, et les cheminées du barillet sont légèrement inclinés vers l’extérieur au lieu d’être dans son alignement. Les initiales des inspecteurs sont gravées dans le bois de la crosse pour quelques uns. « STARR. ARMS. Co. NEW. YORK. » est gravé sur le côté droit du châssis et « STARR’S PATENT JAN. 15, 1856. » sur le côté gauche. Les numéros de série de cette arme vont de 1 jusqu’à 3'000. Le Gouvernement Fédéral en a acheté 1'402.




Cavalier d’un Régiment de Pennsylvanie avec son sabre et un revolver Starr. Le revolver est une meilleure arme que le fusil Starr mais pas encore de la classe des Colt ou Remington. Un officier du Kentucky a dit que celui qui a vendu des Starr au Gouvernement Fédéral et celui qui les a achetés, devraient être « pendus comme des traîtres ». Au moins 40 régiments ont été partiellement équipés de revolvers Starr.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: LES ARMES DE LA GUERRE CIVILE   Mar 10 Mai - 18:51

SAVAGE CALIBRE .36 :

Ce six-coups à simple action a un canon octogonal de 7⅛ pouces rayé de 5 rainures, sa longueur totale est de 14¼ pouces, le barillet avec le bouclier de rotation de recul fait 23/16 pouces de long et il pèse 3 livres 7 onces. Son guidon est un cône en laiton. Ses poignées de crosse sont en noyer, finition huilée, quelquefois estampillées des initiales des inspecteurs. Ce revolver a une énorme garde de détente, enserrant un levier d’armement annulaire et une détente. Le levier arme le chien et fait tourner le barillet après l’avoir fait reculer du canon et ensuite la détente libère le chien qui fait partir la charge. En se relâchant le levier annulaire coince à nouveau le barillet contre le canon. Ces revolvers ont été fabriqués en début de guerre. Certains sont marqués « WAT » sur la poignée droite de crosse. Les canons sont gravés sur trois lignes de « SAVAGE R.F.A. CO. MIDDLETOWN-CT » au-dessus de « H. S. NORTH PATENTED JUNE 17 1856 » au-dessus de JANUARY 18 1859. MAY 15, 1860 ». Ce revolver a été breveté par Henry S North et Edward Savage de Middletown au Connecticut et les dates font référence aux Brevets US 15'444, 22'666 et 28'331. Ces brevets ont formés la « Savage Revolving Fire Arms Company » en 1860. Ces revolvers ont principalement été utilisés en début de guerre, le Gouvernement Fédéral en ayant acheté environ 11'000.











Dernière édition par William Y W Ripley le Ven 13 Mai - 9:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: LES ARMES DE LA GUERRE CIVILE   Mar 10 Mai - 18:55

WHITNEY CALIBRE .36 :

Ce six-coups, à simple action a un canon octogonal de 7⅝ pouces rayé de 7 rainures. Sa longueur totale est de 13⅛ pouces. Il est similaire au Remington en châssis et en canon. Son poids est de 2 livres et 7 onces. Il a un étroit « guidon » de visée en laiton et un cran en forme de V creusé sur le dessus du châssis à l’arrière et en guise « d’œilleton » un autre cran en forme de U découpé sur la lèvre du chien. Les poignées de crosse sont en noyer finition huilée et quelquefois estampillées des initiales des inspecteurs lorsqu’ils sont distribués pour le service militaire US. Certains Whitney ont une petite ancre de marine gravé sur le bâti de crosse ou sur le canon ; d’autres ont les marques de milice d’Etat « N.J. » inscrits sur le châssis et le canon. Les premiers exemplaires ont un levier de chargement de type Joslyn et les exemplaires suivants un levier de type Colt standard. Le dessus du canon est gravé sur deux lignes de « E.WHITNEY » au-dessus de « N. HAVEN ». Le barillet est marqué de « WHITNEYVILLE » dans un ruban en travers d’un écu, avec une combinaison des armes Américaines et Britanniques, flanquée de l’aigle et du lion. Pour les revolvers avec petits numéros de série, ce dessin est répété deux fois sur le barillet mais pour les numéros plus tardifs il n’apparaît qu’une fois associé à une scène navale. Ce revolver a été fabriqué à la « Whitneyville Armory » (Whitney Arms Company) située à deux miles au nord de New Haven au Connecticut, par Eli Whitney Jr., fils du célèbre inventeur de l’égreneuse à coton. Les numéros de série vont jusqu’à environ 30'000. Environ 10'000 de ces revolvers ont été achetés par le Gouvernement Fédéral.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: LES ARMES DE LA GUERRE CIVILE   Mar 10 Mai - 19:03

ROGERS & SPENCER CALIBRE .44 :

Je mets ce revolver ici bien qu’il soit très tardif pour la période qui nous intéresse.

Ce six-coups tardif, à simple action, a un canon octogonal de 7½ rayé de 5 rainures. La longueur totale est de 13¾ pouces, son barillet fait 2 pouces de long et l’arme pèse 3 livres. Il a un « guidon » conique « Allemand » en argent ou en laiton, exactement comme celui du Pettengill, et à l’arrière il y a une rainure sur le haut du châssis. Ses poignées de crosse caractéristiques en forme de cloche ont une finition huilée et les initiales des inspecteurs « RPB » (Robert P Barry) sont toujours gravées sur la poignée gauche. Il est gravé sur le dessus du châssis, de chaque côté de la rainure de visée « ROGERS & SPENCER » en haut et « UTICA N.Y. » en bas. C’est la dernière arme développée de la série des Freeman-Pettengill-Rogers & Spencer. Si le Pettengill et le Rogers & Spencer sont placés côte à côte, les canons et les leviers de chargement apparaîtraient presque identiques. Ce revolver est l’amélioration prévue d’un brevet de A T Freeman, acheté par la « Rogers, Spencer & Company » . Ce lot de revolvers a été fabriqué à Willow Vale dans l’Etat de New York, à sept miles au sud d’Utica et ont été livrés entre le 30 Janvier et le 26 Septembre 1865, trop tard pour être utilisés. On pense que le lot entier a été acheté lors d’un déstockage d’arsenal, raison pour laquelle que beaucoup de Rogers & Spencer, aussi bien que des Remington, des Starr et autres revolvers de la Guerre Civile sont trouvés en état presque neuf, encore aujourd’hui. Le Gouvernement Fédéral n’en a acheté que 5'000.en 1865.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: LES ARMES DE LA GUERRE CIVILE   Mar 10 Mai - 19:10

PETTENGILL CALIBRE .44 :

Cet inhabituel six-coups, qui s’auto-arme uniquement, « sans chien » apparent, possède un canon octogonal de 7½ pouces ray é de 6 rainures. La longueur totale fait 14 pouces, le barillet mesure 2¼ pouces et le poids de l’arme est d’environ 3 livres. Le guidon en laiton est conique et le système de visée à l’arrière est une rainure sur le haut du châssis. Les poignées de crosse sont en noyer et portent les initiales des inspecteurs. Le chien en forme de L est caché à l’intérieur du châssis, appuyer sur la détente, fait tourner le barillet, partir le coup et réarmer le chien pour le coup suivant. Des exemplaires avec châssis et levier de chargement en acier moiré sont visibles. C’est le seul modèle de revolver militaire fabriqué avec un chien interne. A cause de son mécanisme délicat, ce revolver s’est avéré être un échec sur le terrain et a été rapidement écarté. Les Pettengill avec un petit numéro de série sont marqués sur le dessus du châssis, de chaque côté de la rainure de visée et sur deux lignes « PETTENGILLS » et « PATENT 1856 » au-dessus et toujours sur deux lignes « RAYMOND & ROBITAILLE » « PATENTED 1858 » au-dessous. Sur les modèles plus tardifs les Pettengill sont marqués sur le dessus du châssis également sur deux lignes « PETTENGILLS » et « PATENT 1856 » au-dessus et « PATD JULY 22 1856 » et « & JULY 27 1858 » en-dessous. Le dessous du châssis est gravé sur deux lignes « PATENTED » sur « NOV. 4, 1862 ». Son mécanisme de type « Pepperbox » a été beurkçu selon le Brevet US 15'388 du 22 Juillet 1856 de C S Pettengill de New Haven au Connecticut, il a été amélioré selon le Brevet US 21'054 du 27 Juillet 1858 d’Edward A Raymond et Charles Robitaille de Brooklyn, Etat de New York et le Brevet US 38'861 du 4 Novembre 1862 d’Henry S Rogers de Willow Vale, Etat de New York. Ce revolver a été fabriqué par Rogers, Spencer & Company à Willow Vale, Etat de New York, avant que ne soit produit le revolver Rogers & Spencer. Beaucoup des revolvers Pettengill livrés au Gouvernement Fédéral ont été distribués à l’Armée du Mississippi sous les ordres du Général William S Rosecrans. Le Pettengill en calibre .44 porte les numéros de série allant de 1'600 à 4'600.













Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: LES ARMES DE LA GUERRE CIVILE   Mar 10 Mai - 19:13

JOSLYN CALIBRE .44 :

Un cinq-coups, à simple action, avec chien latéral qui a un canon octogonal de 8 pouces rayé de 5 rainures. La longueur totale est de 14⅜ pouces, le barillet fait 2 3/16 pouces de long et le poids est d’environ 3 livres. Le « guidon » est une lame d’acier et à l’arrière, pour la visée, on retrouve une rainure sur le dessus du châssis. Les poignées de crosse avec quadrillage sont en noyer. Aucun revolver Joslyn n’a été observé avec les initiales des inspecteurs. Quelques uns montrent une ancre de marine avec quadrillage sur le bâti de crosse ou sous le canon. Les marquages de ce dernier sont gravés sur deux lignes « B.F. JOSLYN » au-dessus de « PATD MAY 4TH 1858 » mais aussi « B.F. JOSLYN » au-dessus de « STONINGTON » ou encore « B.F. JOSLYN » au-dessus de « WORCESTER MaSS. ». Les Joslyn varient sur quelques détails du chien et des cheminées de barillet. Le chien latéral et la clavette de barillet font que le Joslyn ressemble au Colt Pocket Model 1855 (Root). Ce revolver a été concu selon le Brevet US 20'160 du 4 Mai 1858 de Benjamin F Joslyn de Worcester au Massachusetts et il a été fabriqué par la « Joslyn Fire Arms Company à Stonington au Connecticut, mais aussi par W C Freeman de Worcester au Massachusetts. On a noté des numéros de série allant jusqu’à 3'000. Le Gouvernement Fédéral en a acheté 1'100 exemplaires.





Dernière édition par William Y W Ripley le Mer 11 Mai - 16:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: LES ARMES DE LA GUERRE CIVILE   Mar 10 Mai - 19:20

ALLEN & WHEELOCK CALIBRE .44 :

Ce six-coups, à simple action a un canon de 7½ pouces en partie rond et en partie octogonal, rayé de 6 rainures. Sa longueur totale est de 13¼ pouces, son barillet fait 11 5/16 pouces de long et son poids est de 2 livres 13 onces. Une encoche dans la lèvre du chien sert d’appareil de visée arrière. Un « guidon » triangulaire en laiton se trouve à l’avant du canon. La combinaison, garde de détente et levier d’armement, est libérée grâce à un ressort placé à l’angle de la garde de détente. Le piston et le levier d’armement opèrent comme une crémaillère et un pignon. Les poignées de crosse en noyer sont vernies. Le revolver est marqué sur le côté gauche du canon, sur deux lignes « ALLEN & WHEELOCK, WORCESTER, MASS. U.S. » au-dessus de « ALLEN’S PT’S. JAN. 13. DEC. 15. SEPT. 7. 1858 ». Ces armes n’ont jamais eu d’initiales d’inspecteurs gravées sur la crosse. Ethan Allen a beurkçu ce revolver sous trois brevets : Brevet US 16'367 du 13 Janvier 1857 ; Brevet US 18'836 du 15 Décembre 1857 ; et Brevet US 21'400 du 7 Septembre 1858. Il a été fabriqué par Allen & Wheelock, à Worcester au Massachusetts. Environ 600 exemplaires ont été fabriqués si l’on se réfère aux numéros de série connus, mais uniquement 198 ont été achetés par le Gouvernement Fédéral






Fantassin Yankee avec un Allen & Wheelock glissé dans le ceinturon, mais beaucoup de recrues se sont débarrassées de leur arme personnelle après la première marche éreintante.


Dernière édition par William Y W Ripley le Mer 11 Mai - 16:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: LES ARMES DE LA GUERRE CIVILE   Mar 10 Mai - 19:23

MASSACHUSETTS ARMS COMPANY-ADAMS CALIBRE .36 :

Le concept pour ce revolver à cinq-coups, à double action avec un canon octogonal rayé de 3 rainures, vient d’Angleterre. La longueur totale est de 11½ pouces, le poids est de 2 livres 9 onces et son barillet mesure 1 15/16 pouce de long. Il a une lame d’acier pour guidon de visée et comme « œilleton » une encoche en V sur l’arrière du châssis. Les revolvers Adams étaient tout d’abord fabriqués en Angleterre puis en Amérique. Cette arme, fabriquée par la Massachusetts Arms Company de Chilcopee Falls au Massachusetts, pour un usage militaire, est estampillée des initiales des inspecteurs gouvernementaux en script, sur la crosse quadrillée qui comporte un trou pour passer une lanière. « WAT » (William A Thornton) est marqué sur le côté droit et « LCA » sur le côté gauche. Sur le dessus du châssis est gravé sur trois lignes « MANUFACTURED BY » au-dessus de « MASS. ARMS CO. » sur « CHICOPEE FALLS », le côté gauche du châssis est gravé de « ADAMS PATENT » au-dessus de « MAY 3D 1853 », sur le côté droit il y a « PATENT » au-dessus de « JUNE 3, 1856 » et le levier de chargement est estampillé « KERR’S PATENT » au-dessus de « APRIL 14, 1857 ». Durant la guerre Civile, 1'049 Adams fabriqués à la fois en Angleterre et par la firme du Massachusetts ont été achetés par le Gouvernement Fédéral.







Dernière édition par William Y W Ripley le Mer 11 Mai - 16:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
PEPPER



Nombre de messages : 2096
Age : 63
Localisation : Région parisienne
Points : 2302
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: LES ARMES DE LA GUERRE CIVILE   Mer 11 Mai - 9:45

bonjour ! quand même ? William !! Wink ( pendu comme traîtres pour un révolver's ) ils deconne ? ou celà est serieux en histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LES ARMES DE LA GUERRE CIVILE   Mer 11 Mai - 10:23

bonjour sergent william
Aurrai tu quelque chose sur une arme courte de 30 cm à poudre noir fais à partir d'un fusil de chasse justaposé, dont le canon à été racoussi à 20 cm et la cros transformé en cross de pistolé, je n'ai pas cette arme en photo, mais elle est à vendre dans la vitrine de beck chasse à Bordeaux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES ARMES DE LA GUERRE CIVILE   Aujourd'hui à 8:29

Revenir en haut Aller en bas
 
LES ARMES DE LA GUERRE CIVILE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 03/12/1944 : Guerre civile grecque
» La DGM une guerre civile européenne ?
» Espagne : Guerre civile
» La guerre civile russe, 1917-1921.
» survivre en cas de guerre civile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: MATERIELS ET EFFETS :: EQUIPEMENT ET SELLERIE-
Sauter vers: