Aller en hautAller en bas


Vous êtes le Visiteurs
 
PortailPortail  AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les troupes de "Marines" CS et US

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Les troupes de "Marines" CS et US   Jeu 26 Mai - 19:22

The Confederate States Marine Corps

Le Corps de Marines des Etats Confédérés (CSMC) a été établi par un acte du Congrès Confédéré le 16 mars 1861. La force de ce Corps est autorisée à 46 officiers et 944 soldats mais l'enrôlement réel n'est jamais parvenu à ce nombre. (Le chiffre au 30 octobre 1864 donne seulement 539 officiers et soldats) bien que les officiers aient été la plupart du temps d'anciens officiers des US Marines, à la tête du Corps, le Colonel Lloyd J. Beall, était un ancien officier-payeur de l'Armée américaine sans aucune expérience de la mer.
Le CSMC a été modelé d’après le Corps de Marines US, mais il y avait quelques différences : les confédérés se sont organisés en compagnies permanentes, ont remplacé le fifre par le bugle de l'infanterie légère, et ont porté des uniformes semblables à ceux des soldats de Marines britanniques. À terre ils ont fourni des détachements de garde pour les bases navales confédérées à Mobile, Savannah, Charleston, Charlotte, Richmond, et Wilmington et ont servi aux batteries navales côtières à Pensacola, Hilton Head, Fort Fisher et Drewrys Bluff. Les détachements en mer ont servi à bord de divers vaisseaux de guerre et même sur des navires de commerce.
Les soldats de Marines confédérés ont vu leur première action navale à bord du CSS Virginia (ou Merrimack) au large de Hampton Roads, en Virginie, les 8 et 9 mars 1862, et vers la fin de la guerre, ils faisaient partie de la brigade navale qui a combattu à Sayler’s Creek, en Virginie.
En dépit des désertions et même parfois à la limite de la mutinerie, la plupart des soldats de Marines ont bien servi et ont mérité l’éloge du Secrétaire à la CS Navy Stephen R. Mallory pour leur « promptitude et efficacité. » La faiblesse du Corps était due en grande partie aux querelles internes à propos du rang, du service à terre et des tâches administratives. Et, sans fonds pour les primes à l’enrôlement, le Corps ne pouvait pas facilement enrôler des recrues. Jusqu'en 1864 le salaire mensuel des hommes enrôlés était de $3 de moins que celui des grades équivalents dans l'Armée. Seulement tard dans la guerre, les soldats de Marines ont eu le droit de puiser parmi les conscrits pour augmenter leurs rangs.

Un petit topo sur le CSMC :

Histoire

Sur terre ou en mer, le Confederates States Marine Corps
Est une force avec qui il faut compter.

Beaucoup de choses ont été écrites au sujet du Corps des Marines des Etats-Unis durant toute son histoire, pourtant, peu est connu et encore moins écrit, au sujet du Corps des Marines des Etats Confédérés. Les historiens qui font des recherches sur le Corps de Marines confédérés doivent retourner au Corps de Marines des USA pour établir des comparaisons parce que l'histoire des Marines Confédérés a des racines profondes dans celle des Marines des Etats-Unis.

Le 16 mars 1861, juste un mois après la création du gouvernement provisoire confédéré, le Département de la marine a été autorisé à créer le Corps des Marines des Etats Confédérés. Au commencement, prévu pour être un bataillon de 6 compagnies commandé par un Major, cette organisation a bénéficié d’officiers d’« anciens corps » qui ont démissionné de leurs commissions des États-Unis et ont offert leurs services au Sud. Un amendement à la loi a été passé le 20 mai 1861 pour porter le Corps à 10 compagnies commandées par un colonel pour une force finale de 1.072 Marines.

En comparaison avec la taille de l'USMC qui, lorsque la Guerre Civile éclate, était de 1.768 hommes, qui incluent le « President’s Own » (fanfare de Marines). La force maximale des Marines des USA atteindrait 3.881 hommes en février 1865 tandis que les Marines confédérés en ont rassemblé moins de 600 à leur zénith. En dépit de sa relative petite taille, le CSMC s'est distingué de beaucoup de manières tout au long de la guerre en défendant des installations côtières, en s'embarquant sur des bateaux, et en s'engageant dans de nombreuses batailles contre les forces terrestres ennemies quand le besoin s'est fait sentir. En raison d'un manque de marins aptes dans la marine confédérée, des soldats des Marines rebelles ont été appelés pour maintenir la discipline et pour servir les pièces de pont des bateaux, ceci plus que pour les soldats des Marines des USA. En outre, les soldats des Marines CS ont été perçus comme une organisation unique sur qui on pourrait compter au moment de remplir des tâches spéciales quand le besoin s'en ferait sentir et ont effectué ces fonctions diverses avec un degré élevé de succès en dépit de leur petit nombre.

Comme note intéressante, des Noirs-américains ont été également employés dans la marine et chez les soldats des Marines confédérés. Les Marines faisaient partie du Département de la marine et alors, les règlements de la marine autorisaient l’emploi d’un noir pour cinq blancs. Le Dr. Edouard Smith, doyen des Etudes Américaines à l'Université Américaine, estime que vers le mois de février 1865, 1.150 Noirs-américains avaient servi dans la marine des Etats Confédérés. Ce nombre serait égal approximativement à 20 pour cent de cette branche de militaires confédérés. Smith recherche actuellement les noms et la compilation d'une liste de ces noirs qui ont servis avec les soldats des Marines CS et rencontre un certain succès en étudiant les registres de pension.

Origines du CSMC

La majeure partie du corps des officiers de Marines Confédérés étaient des vétérans chevronnés de l'USMC qui ont donné leurs démissions afin d'offrir leurs services à la cause du Sud. 56 officiers ont été nommés au CSMC durant la Guerre Civile et 19 de ces derniers étaient d'anciens officiers de l'USMC. Une note intéressante est que le commandant confédéré était alors un ancien officier de l'Armée américaine.

Le Colonel Lloyd J. Beall, un diplômé de West Point , était Officier-Payeur dans l'Armée américaine, en poste à St Louis, Mo. quand il a offert sa démission et a rejoint le Sud. Bien que né à Fort Adams, RI, c’était un Marylander qui a épousé la fille d'un sénateur de la Caroline du Sud, et sa loyauté allait au Sud. Le 23 mai 1861, le Secrétaire Confédéré à la Marine, Stephen R. Mallory, a nommé Beall, colonel dans le Corps de Marines confédéré où il a servi dans cette fonction tout au long de la guerre. Administrateur pendant la Guerre Civile, les connaissances et l’expérience militaires de Beall sont restées une ressource inexploitée. Beall a travaillé dur pour faire donner au Corps de Marines confédérés, le personnel, les approvisionnements et autres avantages accordés aux autres branches militaires. La formation des officiers et des soldats de Marines a eu lieu aux casernes des Marines appelées Camp Beall en l'honneur du commandant juste à une courte distance au sud de Richmond à Drewry’s Bluff donnant sur le fleuve James. Vers la fin de la guerre, il avait réussi à améliorer les ressources disponibles pour le Corps de Marines confédéré et à établir des camps d’entraînement séparés pour les Marines à Charleston, en Caroline du Sud ; ainsi que plusieurs bases permanentes sur le fleuve Mississippi et sur la côte atlantique. En remerciements, en partie, aux efforts de Beall ; les soldats de Marines confédérés ont gagné une réputation pour le service distingué au combat, sur mer et sur terre. Après la Guerre Civile, Beall a habité Richmond, en Virginie, et a conservé la plupart des archives du Corps des Marines des Etats confédérés chez lui. Beaucoup de cette histoire, ainsi que l'histoire personnelle de Beall, ont été détruites dans un incendie. Peut-être que l’ironie finale de la vie de Beall est sa mort le 10 novembre 1887, l'anniversaire officiel du Corps de Marines des Etats-Unis.

L'organisation du CSMC en compagnies sous le contrôle nominal d’un Etat-major régimentaire était différente de l'organisation de l'USMC à cette époque. L'USMC était organisé en casernes de Marines, et en détachements pour navires et était envoyé en conséquence de ces casernes vers le port d’attache du navire. L'intention du CSMC était de former des officiers et des soldats de Marines à Drewry’s Bluff (tout comme la formation pour l’USMC à Marine Barracks, à Washington DC) et ensuite de les envoyer aux détachements pour navires ou aux « casernes » des ports ou installations indiqués. Les capitaines étaient responsables du recrutement de leurs propres compagnies et dès le début de la guerre, des bureaux de recrutement étaient établis dans tout le Sud. L'enrôlement initial duraient 4 années, mais plus tard fut ramené à 3 ans car les quotas de recrutement n'étaient pas remplis.

Vers la fin avril 1861, quand la guerre a été déclarée et que de nouveaux états rejoignaient la Confédération, le Secrétaire à la marine Stephen Mallory rapportait au Président Davis que les bureaux de recrutement du Corps des Marines— « recherchaient quelques bons Sudistes » dans la ville capitale de Montgomery, en Alabama, et dans le port actif de la Nouvelle-Orléans, en Louisiane. La plupart des nouveaux détachements sont allés d'abord à Pensacola, en Floride, où les forces sudistes assiégeaient une garnison de l’Union à Fort Pickens sur Santa Rosa Island. Le 26 juillet 1861, les 300 hommes du bataillon de Marines, composé de 3 compagnies, était rattaché à la 3ème Brigade de l'Armée de Pensacola et une quatrième compagnie de 150 Marines était envoyée à la Nouvelle-Orléans pour la défense du port. Durant le bombardement fédéral sur Pensacola, le bataillon a transféré ses morceaux de compagnies en Virginie et a terminé le mouvement, avec un petit détachement restant à Mobile, Al. vers le 24 février 1862. D'autres détachements de Marines ont servi avec la Batterie Navale attachée à l'Armée du Général Johnston à Centreville, en Virginie, et dans des bases dispersées le long de la côte de Géorgie et de Caroline du Sud.

Pendant les offensives de l’Union au printemps de 1862, les Marines sudistes ont participé à une bataille sur le fleuve Mississippi. Les Yankees remontaient le Mississippi le 24 avril pour défier les forts Jackson et St Phillip avec leurs vaisseaux de guerre de haute mer ; ils ont engagé la flottille de défense du fleuve de John Mitchell, qui comprenait le navire McRae et son détachement de Marines. Pendant le combat tourbillonnant sur le fleuve, le McRae a pris à lui seul quatre navires ennemis, dont l'USS Iroquois qui a souffert vingt-six pertes parmi ses propres Marines. C'était le premier combat face à face entre les Marines nordistes et sudistes.

La majeure partie du CSMC est demeurée dans la région de Richmond à Camp Beall et à Drewry’s Bluff et au chantier naval de Norfolk, VA avec de plus petites unités se déployant à Wilmington, NC ; à Charleston, SC ; et à Savannah, Ga. De ces endroits, les Marines rebelles ont formé des détachements pour navires et se sont embarqués sur de nombreux vaisseaux de guerre dont des « ironclads » (cuirassés) et des croiseurs pour attaquer les bateaux nordistes. Le plus grand contingent de Marines qui a servi à bord d'un navire était le détachement de 55 officiers et soldats qui ont servi sur l’ironclad CSS Virginia. Les Marines ont servi à bord du CSS Sumter, du CSS Shenandoah (équipage recruté à partir de passagers clandestins australiens lors d’une visite de Melbourne, en Australie), du CSS Alabama, du CSS Atlanta (rebaptisé Tallahassee et également connu comme l’Olustee), du CSS Tennessee, du CSS Chickamauga, et de la canonnière Gaines, pour n’en citer que quelques uns.

Rôle des Marines

Les règlements pour les Marines CS prescrivent que des soldats de Marines pouvaient être employés à bord des navires comme servants de pièces (d’artillerie) sous les ordres de leurs propres officiers, ou même individuellement avec les servants habituels d’une pièce. Mais de telles tâches ne devaient être faites seulement qu’en cas de nécessité. Il est facile de comprendre que beaucoup de Marines ont été formés comme artilleurs et beaucoup ont servi les pièces des batteries côtières dans les solides fortifications gardant Wilmington, Charleston, Savannah, La Nouvelle-Orléans, et Mobile pour citer quelques uns des ports sudistes principaux.

Alors que la guerre progressait, une autre fonction des soldats de Marines s'est développée. Des soldats de Marines confédérés ont été employés comme unités des forces spéciales. Des Marines confédérés ont été appelés à plusieurs reprises pour des missions spéciales telles que le plan pour capturer les ironclads (cuirassés) fédéraux ancrés au large du port de Charleston en 1863. Ce plan nécessitait que des soldats de Marines montent à bord des bateaux la nuit pour neutraliser l’équipage en faisant tomber du soufre, de la poudre, et des couvertures humides en bas de la cheminée. Une fois que ceci serait accompli, les soldats de Marines attendraient que les victimes asphyxiées sortent pour se rendre ou meurent d'étouffement. L’entraînement a été effectué et les soldats de Marines étaient prêts, pourtant l'armada de l’Union de neuf ironclads qui a jeté l’ancre dans le port de Charleston le 6 avril 1863 a essuyé une canonnade si terrible que la flotte s'est retirée et la mission a été annulée quand la menace a disparu.

Les Marines confédérés étaient les instruments de l'opération spéciale pour prendre l'USS Underwriter de la flotille ancrée à New Berne, NC, le 2 février 1864. Après un bref mais violent combat au corps à corps, les soldats de Marines et les marins ont réussis en capturant et en détruisant le navire. Leur commandant a commenté ensuite le courage montré par les Marines qui, « comme Corps ils sont dignes de confiance tout comme n'importe quelle autre organisation, et je serai heureux de leur être associé en service à tout moment. » Les soldats de Marines rebelles avaient également réussis le 2 juin 1864 en capturant l'USS Water Witch près de Savannah, Ga, dans une sanglante bataille de 10 minutes sur son pont et en l'ajoutant comme complément à la marine confédérée .

En juillet de 1864, le Général Robert E. Lee a beurkçu un plan où un bataillon de soldats de Marines devaient passer au travers du blocus naval fédéral et faire un débarquement amphibie à Point Lookout au-dessus de Washington D.C. pour libérer les prisonniers de guerre confédérés gardés là-bas. Ce devait être fait en appui du raid du Général Jubal Early sur Washington. La troupe était menée encore par Thomas S. Wilson avec le 2ème lieutenant Henry H. McCune du Missouri. Mais en raison de la crainte que le plan ait été éventé, les bateaux transportant les soldats de Marines ont été rappelés et la mission a avorté.

Exploits du CSMC

Un des événements les plus notables de la guerre a impliqué un duel au large d’Hampton Roads, Va, entre le « cuirassé » de l’Union l’USS Monitor et celui de la Confédération le CSS Virginia, les 8 et 9 mars 1862. Les soldats de Marines ont servi plusieurs pièces pendant les bordées et l’ont exécuté assez bien pour être mentionné dans le rapport de l'Amiral Buchanan où il a recommandé le sang froid des soldats de Marines qui ont servi les pièces sur le Virginia. Bien que les Marines n'aient pas pu exécuter leur rôle traditionnel en tirant et en abordant l'ennemi ou en repoussant un abordage, leur compétence et leur audace derrière les canons de pont étaient exemplaires et ont prouvés que les Marines étaient une partie intégrante comme complément à la marine. Ce type d'action serait répété dans toute la marine des états confédérés partout où les soldats de Marines seront présents. Les soldats de Marines se sont redéployés à Drewry’s Bluff quand le Virginia a été bloqué dans le fleuve James par des forces de l’Union et qu’il a du se retirer précipitamment pour empêcher sa capture.

Après que le Virginia ait dû être détruit le 11 mai 1862, son équipage a été transféré aux défenses côtières de Drewry’s Bluff sur le fleuve James "juste à temps" pour combattre cinq vaisseaux de guerre de l’Union qui ont essayé de remonter le fleuve vers Richmond. Le 15 mai 1862, une flottille fédérale constituée de l'USS Monitor, de la canonnière blindée USS Galena, et des canonnières en bois Aroostook et Port Royal essayait sans succès de passer le barrage de Drewry’s Bluff. Avec le feu précis des canons, les tireurs d'élite des Marines étaient très efficaces comme démontré par la blessure de l’officier commandant de l'USS Port Royal et par l’échange nourri de tirs avec les soldats de Marines des États-Unis embarqués sur les navires. Le bataillon de Marines de Drewry’s Bluff resterait là jusqu'au combats tardifs de la guerre qui les fera retraiter avec l'armée du Général Robert E. Lee.

Une autre petite note intéressante de l'histoire met en scène le Sergent des Marines confédérés George Stephenson de l’infâme pirate de navires de commerce, le CSS Sumter. Après une longue carrière le CSS Sumter était abandonnée à Gibraltar et une petite force était laissée derrière comprenant une garde de Marines commandée par le Sgt. Stephenson. L’officier commandant, l’Aspirant de marine Williams Andrews était tué en octobre 1862 par un marin et le Sgt. Stephenson est devenu le seul Marine fédéral ou confédéré à commander un navire de guerre durant la guerre pour l'indépendance sudiste.

L'éclipse du CSMC

En décembre 1864, les soldats de Marines confédérés ont été pris dans la capture par Sherman de Savannah, en Géorgie. La plupart des Marines de la base sont allés à terre renforcer l'armée et sont restés avec elle dans sa retraite au nord. Avec les ports atlantiques du sud tombant maintenant comme des dominos, Fort Fisher était le prochain. Après un bombardement de trois jours, des forces de l’Union ont été débarquées le 15 janvier 1865, et ont combattu les défenseurs à distance réduite. Elles ont débordé le fort principal, capturant la batterie Buchanan et la batterie Mound. Dans la véritable tradition du Corps des Marines, la compagnie de cinquante-homme a combattu une dernière fois à la baïonnette, au corps à corps jusqu'à ce qu'ils « soient tous tués ou capturés. »

Les Marines qui venaient du nord, des villes portuaires tombées ont pris position dans les défenses côtières de Richmond, et ont été oubliés pendant la première évacuation. Avec les marins déplacés et sans navire, les Marines ont été organisés en brigade navale sous le commandement global du Capitaine Tucker, CSN, et attachés à la Division de Custis Lee de l'Armée de la Virginie du Nord. Le 6 avril 1865, les Yankees submergeaient l'arrière-garde confédérée, du Corps du Général Ewell, à Sayler’s Creek, mais la Brigade de Marines a combattu tellement durement que l'ennemi les a évités pour poursuivre d'autres unités de l'armée en déroute. Le noyau de cette brigade était un bataillon d'environ 200 Marines. On a rapporté que le Bataillon de Marines a combattu courageusement dans une lutte sauvage au corps à corps avec le 37ème Massachusetts et le 121ème régiment de New York dans un marécage gonflé par les pluies et a repoussé l'attaque des Fédéraux. Le commandant régimentaire du 37ème Massachusetts a crédité l'utilisation des fusils à répétition Spencer par son unité comme la seule raison d’éviter le désastre face aux soldats de Marines. Quinze minutes après que le Général Ewell se soit rendu, la brigade continuait toujours à tirer. Les restes de la brigade navale ont été encerclés à la fin du jour. Seulement après que des batteries soient réunies et pointées sur les Marines, le Capitaine Tucker se trouva obligé de rendre ses forces. Leur conduite face au désastre était digne de l'héritage du Corps.

Le restant des soldats de Marines confédérés s'est retiré à Appomattox et s'est rendu avec le Général Lee, le 9 avril 1865. Les 29 Marines étaient présents quand le Général Lee s’est rendu à Appomattox Court House. Le 1er Lieutenant Richard Henderson (fils de l’ancien commandant de l’USMC, le Général Archibald Henderson) était l’officier senior des Marines présent ce jour où le Corps confédéré a capitulé aux côtés de l'Armée de la Virginie du Nord. Les derniers Marines confédérés à se rendre durant la guerre se trouvaient au nord de Hanna Bluff, Al., juste au nord de Mobile, le 10 mai 1865.

Conclusion

Par pure coïncidence, le premier recrutement pour le Corps de Marines confédérés en 1861 et la dernière reddition d'une unité organisée du Corps ont eu lieu en Alabama. Basé sur le principe établi par le commandant de l’USMC Gene Archibald Henderson avant la Guerre Civile, l'USMC devait être prêt à répondre immédiatement à n'importe quelle urgence. Au crédit du Colonel Beall et de ses officiers expérimentés, le CSMC a respecté le même principe. Avec une unité de la taille d’un bataillon près des Quartiers généraux du CSMC, les Marines étaient prêts et capables de répondre dans un temps très court aux menaces naissantes et aux opérations spéciales. En dépit de sa petite taille, le CSMC s'est distingué en de nombreuses périodes et constamment a été aussi bien appelé à la demande non seulement de la marine confédérée, mais aussi par l'Armée. En quatre occasions séparées tout au long de la guerre, le CSMC a reçu des félicitations officielles du Congrès Confédéré. Même durant les jours de l’affaiblissement de la Confédération, les soldats de Marines rebelles ne sont pas partis sans combattre. Un soldat de l’Union après la bataille de Sayler’s Creek a dit ; « Ces marines ont lutté comme des tigres et au moins à un contre dix» . Que ce soit sur terre ou sur mer, les Marines rebelles ont combattu avec la bravoure et la ténacité seulement espérées d'une force de combat d'élite.

Le CSMC, bien que de courte durée, s’était conduit remarquablement et pouvait être vu comme une prolongation implicite du principe de la force dans la rapidité comme voulue longtemps avant la Guerre Civile.

Les Marines du Sud étaient la fondation du Corps des Marines que nous connaissons aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Les troupes de "Marines" CS et US   Jeu 26 Mai - 19:23

The United States Marine Corps

Le Corps des Marines des Etats-Unis (USMC) n'a pas été utilisé à son plein avantage pendant la Guerre Civile. Déjà affaibli par les démissions de plusieurs de ses meilleurs officiers, le moral de l'USMC a souffert davantage en raison de la rancune entre les officiers d’Etat-Major et de ligne et les « Seniors » officiers qui les considéraient comme des administrateurs plutôt que des commandants au combat. Un autre coup au moral était la pratique de nommer de nouveaux officiers « juniors » par le biais du patronage.
En 1861 le Congrès autorise le Corps de Marines des Etats-Unis à être porté à 93 officiers et 3.074 hommes, et Abraham Lincoln a augmenté ce nombre d'un autre millier. Cependant, le recrutement a été gêné par un manque de fonds pour des primes à l’enrôlement et des périodes de service plus longues que pour les hommes dans l'Armée des Volontaires. Vers 1863, les sentiments négatifs envers l'USMC a eu comme conséquence une résolution du Congrès qui transférait le Corps sous le commandement de l'Armée. La résolution a été annulée, cependant, et quand le Commandant des Marines- le Col John C. Harris est mort en 1864, le Secrétaire à la Navy, Gideon Welles a retiré plusieurs officiers seniors pour nommer le Major Jacob Zeilin comme son successeur. Zeilin, à 59 ans, était un vétéran des combats de la Guerre contre le Mexique et un officier aux capacités assurées.
Harris avait conduit le Corps en suivant soigneusement tous les règlements navals et en restant à l’écart des opérations de l'Armée, et Zeilin a continué cette politique. Par conséquent, les Marines n'ont pas joué un rôle important dans les expéditions et les opérations amphibies pendant la guerre. Harris et Zeilin n'ont pas eu conscience des possibilités d'assaut amphibie, regardant de telles opérations comme étant de la responsabilité de l'Armée. Environ 400 Marines ont participé à l'opération terrestre non réussie de l’US Navy contre Fort Fisher, les 13 et 14 janvier 1865 ; le débarquement de l'Armée a finalement fait gagné la bataille là-bas.
Pendant la guerre les soldats de Marines ont continué leur rôle traditionnel comme garde des bateaux, ont également servi aux batteries et participé à des opérations limitées à terre. Ils n'ont pas toujours bien réussi, comme à la 1ère Bull Run, où un bataillon de Marines pour la plupart des jeunes recrues a été mis en déroute. Mais d'autres soldats de Marines se sont distingués pendant les débarquements et les attaques de canonnières et particulièrement comme servants de pièces d’artillerie. 17 soldats de Marines ont reçu la médaille d'honneur pour leur courage remarquable ; 13 de ces derniers étaient des sergents et caporaux servant comme capitaines ou commandants de division d’artillerie.
Le recrutement des Marines s'est amélioré en 1864 avec les changements dans les lois sur la conscrïption et avec de l'argent pour les primes finalement disponible. Quand la guerre a pris fin, le Corps étaient en pleine force au point de vue effectifs. Un total de 148 soldats de Marines ont été tués dans l'action, alors que 312 de plus sont morts d'autres causes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Les troupes de "Marines" CS et US   Sam 4 Juin - 16:12

Dessins de Troiani:



U.S Marines, 1861-65:


en tenue d'été, les pantalons sont blancs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Les troupes de "Marines" CS et US   Sam 4 Juin - 16:21

Uniformes U.S. Marines



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les troupes de "Marines" CS et US   Aujourd'hui à 9:53

Revenir en haut Aller en bas
 
Les troupes de "Marines" CS et US
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rêveries Marines
» Augmentation des zones marines mortes dans le Monde
» Troupes Étrangères (Fieffé) online
» La Polynésie française veut autoriser la pêche aux tortues marines
» des éponges marines partagent 70% des génes humains.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: BOOKS ET AUTRES MEDIAS :: HISTOIRE-
Sauter vers: