Aller en hautAller en bas


Vous êtes le Visiteurs
 
PortailPortail  AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Dim 12 Juin - 10:38

voici une chronique de la guerre, attention Lossing est très pro-unioniste lollll !!!!! (il appelle les Confédérés: conspirateurs, insurgés, etc...)
je vous fais grâce des arguments politico-socio-économiques et je débute le récit après Fort Sumter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Dim 12 Juin - 10:45

CHAPITRE XX: le commencement de la guerre

Soulèvement de la population Sudiste _ Caractère des premiers Volontaires _ Les Insurgés à Arlington Hights _ Invasion de la Virginie par les troupes Fédérales _ Occupation militaire d'Alexandria _ Décès et funérailles du Colonel Ellsworth _ Premières fortifications érigées près de Washington _ Les troupes en Virginie _ Mount Vernon _ Attaque sur Sewell's Point _ Attaque des batteries d'artillerie à Acquia Creek _ Charge à Fairfax Court House _ Les Unionistes en Virginie Occidentale _ Convention unioniste à Wheeling _ Inquiétude des Conspirateurs _ Le Gouvernement de la Virginie est réorganisé _ l'Etat de Virginie Occidentale _ Des troupes sont envoyées en Virginie Occidentale _ Les Insurgés en Virginie Occidentale _ Marche contre les Insurgés à Philippi _ Bataille de Philippi _ Les troupes de l'Union à Grafton.


A la fin du mois d'Avril 1861, Jefferson Davis et ses complices sont satisfaits que le Gouvernement et le peuple loyal du pays soient résolus à maintenir l’intégrité de la République face à tous les dangers, et ils se sont extraordinairement efforcés à lui porter un coup fatal avant qu'il ne soit trop tard. La possession de la ville de Washington est le principal objectif à atteindre en premier, les troupes se précipitent vers elle, comme nous l'avons vu, de tous points des Etats esclavagistes, avec la plus grande diligence possible et avec le plus grand nombre possible. Au début Mai, il y a 16’000 hommes en route pour la Virginie ou à l'intérieur de ses frontières, et, avec les troupes locales de ce Commonwealth, ils appuient en direction de Washington, ou sur des importants centres de communication avec la capitale. Dans le même temps, des mesures ont été mises sur pied à Montgomery pour organiser une armée de 100’000 hommes.1

1 « Message au Congrès des Etats Confédérés d’Amérique » de Jefferson Davis, le 29 Avril 1861.


Dernière édition par William Y W Ripley le Sam 18 Juin - 9:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Dim 12 Juin - 11:14

L'enthousiasme parmi les jeunes hommes de la classe dirigeante du Sud est égal à celui des jeunes gens du Nord. Malgré que la proclamation du Président, appelant pour 75'000 hommes, soit lue par des foules , « sur les panneaux d’affichage des bureaux du télégraphe dans chaque ville, avec des éclats de rire et de la dérision, et des applaudissements pour le grand fendeur de bois Abraham » , comme l’affirme l'un de leurs chroniqueurs, et peu de personnes croient qu’il y aura la guerre, « des compagnies sont formées sur place, parmi les plus riches des jeunes, et des milliers de dollars sont dépensés pour leur organisation, leur entraînement et leur équipement, en effet , comme l’a souhaité Jefferson Davis, il pourrait y avoir 200'000 volontaires en moins d’un mois pour une durée de service quelconque ».2 L'enthousiasme des jeunes hommes est partagé par l’autre sexe. « Des bannières en tissu coûteux», rapporte le même auteur, «ont été faites par les clubs de jeunes dames patriotes, et remis aux compagnies avec des discours appropriés _ les hommes en de telles occasions, jurant qu’ils mourront plutôt que d'abandonner le drapeau ainsi consacré. Les souscriptions pour les armes et les accoutrements affluent, et un émissaire a été envoyé vers le nord, en toute hâte, pour obtenir les équipements requis ». Considérant toute la question comme un passe-temps animé en perspective, de nombreuses compagnies se préparent, s'habillant en costume onéreux, et portent les fusils les plus chers, mais ceux qui savent mieux à quel genre de divertissement les jeunes du Sud vont être invités, leur donnent quelques leçons judicieuses au début. «Les jeunes gens de votre compagnie », a écrit Jefferson Davis à un Capitaine du Mississippi, « doivent être complètement imprégnés de l'idée que leur service militaire se fera dans les difficultés et les dangers; le matériel le plus commun, sera donc le plus désirable, et quant aux armes, nous devrons nous contenter de ce que nous avons; l'ennemi viendra surabondamment équipé avec toutes les choses que l’argent et l’ingéniosité peuvent concevoir. Nous devrons apprendre à nous fournir chez eux ».. Il a recommandé que tous les volontaires soient vêtus de flanelle grise et d’un pantalon de coton bleu ciel.3

Mississippi Rifleman4

2 Battlefields of the South : par un combattant Anglais, p.4.
3 Battlefields of the South : par un combattant Anglais, p.5.
L’auteur parlant de la Compagnie à laquelle il était rattaché, a dit: « L’ambition de chacun était de porter un fusil dans la guerre sainte pour l’indépendance », et a ajouté, « que sa Compagnie était composée d’hommes représentant une valeur, en moyenne, de pas moins de vingt millions de dollars », il poursuit par : « un officier de Compagnie, après avoir revêtu son uniforme et ses épaulettes dorées, a commencé à se pavaner dans le camp, prenant des ‘airs’ comme désireux de montrer ‘son éphémère autorité’ en toutes occasions. Ce malheureux garçon n’aimait pas ceux qui l’avaient élu officier ; et bien que les hommes étaient désireux d’apprendre leurs devoirs militaires minutieusement et rapidement, il saisissait chaque opportunité pour ‘réprimander’ ses anciens compagnons. Il a été souvent rapporté à quel point ses manières étaient odieuses ; mais il n’écoutait pas les avertissements, et plusieurs hommes l’ont menacé de le ‘punir’. Riant de ces remarques déplacées, il osait lever son sabre pour frapper l’un des hommes lors des parades : on lui a dit quelles seraient les conséquences immédiates, mais bêtement il levait l’arme à nouveau et frappait un coup sur les épaules ; lorsque, en un instant, le fusil a été abandonné, un couteau Bowie a brillé et l’officier était étendu mort sur le gazon, poignardé cinq ou six fois en autant de secondes. La Compagnie ne bougea pas, mais a regardé et a applaudi ; le coupable a tranquillement essuyé son couteau, a repris sa place dans les rangs, et la parade a repris comme si rien ne s’était passé. La Cour martiale n’a pas pu _ ou tout au moins n’a pas voulu _ tenter d’exercer ses compétences dans ce cas ou d’autres similaires ; ils ont été reconnus comme affaires ‘d’honneur’ ou d’autodéfense ».

4 Les 'Riflemen' du Mississippi étaient réputés pour être de destructeurs 'Sharpshooters' durant la guerre. En plus de leur fusil, ils portaient un couteau dans un étui accroché au ceinturon, couteau connu sous le nom de Bowie-knife. C'est une arme formidable pour les combats au corps-à-corps, lorsque utilisés par des hommes experts en son maniement, comme beaucoup l'étaient dans les Etats Sudistes, armes généralement sorties lors des mêlées meurtrières de rue ou de salle de bar. Ces origines sont liées avec un accident survenu dans la vie du Colonel Bowie, qui s'était engagé dans la révolte du Texas contre le Mexique, en 1835 et 1836. Dans un combat, sa lame de sabre s'est brisée et il a converti le reste en un robuste couteau à la pointe effilée, et cette arme est devenue très populaire.


Dernière édition par William Y W Ripley le Sam 18 Juin - 11:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Dim 12 Juin - 11:49

La grande place de ralliement des Confédérés, préparatoire à la marche sur Washington, est Manassas Junction, un point sur le Chemin de Fer Orange & Alexandria RR, où une autre ligne le rejoint venant de Manassas Gap dans le Blue Ridge, à environ 25 miles à l’ouest d’Alexandria, et 30 miles à vol d’oiseau de Washington. Ceci est un point stratégique le plus important dans les plans des conspirateurs, car il commande la route ferroviaire principale Sudiste, reliant Washington et Richmond, et une autre voie menant à la fertile vallée de la Shenandoah, derrière le Blue Ridge. Le Général Butler a déjà suggéré au Général Scott d’envoyer en priorité des troupes Fédérales pour occuper cette importante position avant qu’un soldat Confédéré n’ait apparu5, sachant que Washington serait plus facilement défendable à cette distance, que par des troupes et de l’artillerie sur Arlington Hights, juste de l’autre côté du Potomac, à une portée de canon de la capitale. Le Général-en-Chef désapprouve Butler ; et tandis que le vieux soldat se prépare lentement à une campagne défensive, les ennemis du Gouvernement, avançant agressivement et rapidement, ont pris entière possession, sans opposition, de l’une des plus importantes positions, pour accomplir leurs objectifs. Ils essaieront d’en faire davantage. Sous les ordres du Colonel Lee, le dernier occupant d’Arlington House, ils se préparent à fortifier Arlington Hights, où des lourdes pièces d’artillerie de siège commanderaient les villes de Washington et Georgetown. Heureusement pour le pays, ce mouvement sera découvert à temps pour l’empêcher. Cette découverte révèle la nécessité d’une progression immédiate des troupes Fédérales au-delà du Potomac. Les avantages gagnés par les insurgés en prenant possession des chemins de fer dans cette région sont tout à fait évidents. Déjà des piquets de garde Confédérés occupent Arlington Hights et le rivage Virginien du Long Bridge, qui traverse le Potomac à Washington ; et des hommes du Génie ont été aperçus sur ces hauteurs choisissant des endroits adéquats pour des batteries d’artillerie6.

5 "Butler in New Orleans" de Parton, p 105.
6 James D Gay, membre de la Ringgold Artillery, a visité le vapeur USS Monticello, le 23 Mai 1861, lorsque celui-ci était déchargé de ses provisions gouvernementales, et tandis qu'il regardait Arlington Hights, pas très loin de l'Aqueduct Bridge, a l'aide d'une longue vue, il a aperçu Lee (d'après sa description) et quelques officiers subalternes, apparemment engagés pour le retrait partiel de buissons et d'irrégularités de terrain, pour établir des fortifications. Après s'être assuré que des préparatifs étaient réalisés par les insurgés pour installer des batteries d'artillerie sur Arlington Hights, James Gay s'est précipité au quartier général du Général Mansfield et lui a raconté ce qu'il avait vu, en détail. Le Général, ne doutant pas qu'une batterie serait positionnée sur Arlington Hights cette nuit, est parti immédiatement au Ministère de la Guerre pour transmettre cette information. Des ordres sont aussitôt transmis pour que des troupes Fédérales aillent occuper Arlington Hights avant que les Confédérés ne s'y installent définitivement. Le succès des soldats de l'Union en cette occasion est un coup sévère pour les insurgés. La perte de l'opportunité de gagner une position qui aurait sans aucun doute assuré la prise de Washington, a été, à l'époque et fréquemment par la suite, commenté dans la presse de Richmond comme l'une des plus grandes malchances.


Dernière édition par William Y W Ripley le Sam 18 Juin - 11:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Dim 12 Juin - 17:40

Une crise est évidemment à portée de main, et le Général-en-Chef est maintenant persuadé de permettre une invasion immédiate de la Virginie7. Des ordres sont donnés tout de suite (le 23 Mai 1861) pour que les troupes Fédérales occupent les rives opposées du Potomac, ainsi que la ville d’Alexandria, 9 miles plus loin. Le Général Mansfield est à la tête d’environ 13'000 hommes dans la capitale. Vers minuit, ces forces, dans et autour de Washington, sont mises en mouvement pour traverser le fleuve, à trois endroits différents. Une colonne doit emprunter l’Aqueduct Bridge, à Georgetown ; une autre le Long Bridge à Washington ; et la dernière doit embarquer sur des navires et prendre la ville d’Alexandria.


l'Aqueduct Bridge à Georgetown8



7 La veille (le 22 Mai) un large drapeau national, acheté par les clercs du Ministère des Postes, en témoignage de leur loyauté, est hissé au-dessus du Bureau de Poste Principal, à Washington, par la main du Président Lincoln. L’air était presque immobile et la bannière s’accrochait tristement au mât et aux drisses. En un instant, une brise légère est venue du nord et a déployé le ‘Stars and Stripes’ (la bannière aux bandes et aux étoiles) dans toute sa beauté et son importance pour la foule rassemblée. « Je ne sais pas quoi dire », à confié le Président en observant cet incident, « mais il y a quelques semaines, la ‘bannière étoilée’ m’est apparue, elle pendait plutôt languissamment au bout du mât, mais la glorieuse brise est venue du nord et maintenant elle flotte comme elle le doit. Et nous espérons que la même brise gonflera ce glorieux drapeau à travers toute la nation ».
8 Ceci est une vue de l’Aqueduct Bridge à Georgetown, sur lequel coulent les eaux du canal de la Chesapeake à l’Ohio, sur son extension vers Alexandria, après avoir sillonné la vallée du Potomac à partir de la base orientale des Monts Alleghany. C’est réalisé d’après un dessin de l’auteur fait au printemps 1865, de la place à l’arrière de la Cumberland House, résidence de Francis S Key, auteur de ‘The Star Spangled Banner’, à l’époque où celui-ci a écrit le poème. (Voir le Pictorial Field-book of the War of 1812 de Lossing) . Arlington Hights est visible derrière le Potomac, avec Fort Bennett sur l’extrême droite, le drapeau de Fort Corcoran au centre et trois ‘block-houses’ gardant la partie Virginienne du pont. Plusieurs de ces ‘block-houses’ ont été bâties sur Arlington Hights en début de guerre, toutes ayant le même caractère général que celle montrée sur la gravure ci-dessous. Elles sont construites avec de lourds troncs d’arbres, et quelquefois servaient de ‘Station de Signal’.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Lun 13 Juin - 5:18

Les trois colonnes d’invasion démarrent presque en même temps. Celle de Georgetown est commandée par le Général Irvin McDowell. Quelques volontaires locaux traversent en premier et délogent les piquets de garde Confédérés de la partie Virginienne de l’Aqueduct Bridge. Ils sont suivis par le 5ème Massachussetts ; le 28ème New York de Brooklyn ; la Compagnie B de la Cavalerie U.S. ; et le 69ème New York, qui est un régiment d’Irlandais sous les ordres du Colonel Michael Corcoran. Leur marche le long de cette haute structure, dans la lumière de la pleine lune est un spectacle magnifique. Des milliers d’hommes et de femmes anxieux contemplent l’éclat de leurs baïonnettes et l’ondulation de leurs bannières, et écoutent les bruits de leurs pas dans l’air encore nocturne, avec la plus profonde émotion, car c’est l’acte initial de l’ouverture d’une campagne d’une guerre civile, dont personne ne peut estimer l’importance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Lun 13 Juin - 5:34

A 2 miles de distance de cette colonne en marche, une autre traverse le Long Bridge. Elle est formée des National Rifles du Capitaine Smead et d’une Compagnie de Zouaves sous les ordres du Capitaine Powell, qui refoulent les piquets de garde ennemis vers Alexandria, et prennent position à Roach’s Spring à ½ mile de l’extrémité Virginienne du pont. Ils sont immédiatement suivis par les Constitutional Guards du District de Columbia du Capitaine Digges, qui avancent d’environ 4 miles sur la route qui mène à Alexandria. A 2:00 du matin, un important corps de troupes, composé du 7ème New York ; de 3 régiments du New Jersey (2ème , 3ème et 4ème ) sous les ordres du Brigadier Général Theodore Runyon, accompagnés des 20ème et 25ème New York traversent. Les troupes New Yorkaises sont commandées par le Major Général Charles W Sandford, qui à l’appel du Président, a offert son entière division pour servir le pays.



Dernière édition par William Y W Ripley le Lun 13 Juin - 9:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Lun 13 Juin - 5:53

Le 7ème New York s’est arrêté à l’extrémité du Long Bridge. Un régiment du New Jersey à pris position à Roach’s Spring, où une redoute a été bâtie et nommée Fort Runyon, en honneur au Général commandant qui a donné les directives pour sa construction. Elle enjambe la route menant de Long Bridge à Alexandria, près de sa jonction avec la Columbia Turnpike (turnpike = route à péage). Le reste des troupes, comprenant l'autre régiment de New York et un escadron de cavalerie sous les ordres du Capitaine Brackett, rejoint celles qui ont traversé par l’Aqueduct Bridge, et ces forces combinées prennent possession d’Arlington Hights et commencent à la fortifier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Lun 13 Juin - 6:28

Au même moment, le New York Fire Zouaves du Colonel Ephraim E Ellsworth, qui a campé sur la branche orientale du Potomac, près du Navy Yard, embarque sur deux goélettes et part pour Alexandria ; tandis que le 1er Michigan du Colonel Wilcox, accompagné d’un détachement de cavalerie U.S commandé par le Major Stoneman, ainsi que par deux pièces d’artillerie de la batterie Sherman9 sous les ordres du Lieutenant Ransom, sont en route pour la même destination, en empruntant le Long Bridge. Les troupes, voyageant sur terre ou sur l’eau, atteignent Alexandria presque en même temps. La frégate USS Pawnee est ancrée au large de la ville, et son commandant à déjà entrepris des négociations pour l’évacuation d’Alexandria par les insurgés. Un détachement de son équipage, portant un drapeau blanc, s’est hâté vers la rive à bord de canots, et a sauté avec impatience sur la jetée, juste avant que les Zouaves n’arrivent à Alexandria. Ils se font tirés dessus par des sentinelles Virginiennes, qui aussitôt se replient sur la ville. Ellsworth, ne connaissant pas les négociations, avance jusqu’au centre de la cité et en prend possession au nom de son Gouvernement, tandis que la colonne sous les ordres de Wilcox marche à travers différentes rues, vers la gare du Chemin de Fer Orange & Alexandria, et la prenne avec beaucoup de matériel roulant. Là, elle capture une petite Compagnie (35 hommes) de cavalerie de Virginie du Capitaine Ball. D’autres Virginiens, qui ont entendu les coups de feu du piquet de garde, se sont enfuis par train.



9 La batterie Sherman, qui accompagne les troupes de Pennsylvanie du Colonel Patterson, est composée de 6 pièces. La batterie au complet traversera le Long Bridge en cette occasion, mais seulement 4 de ses pièces seront installées sur Arlington Hights.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Lun 13 Juin - 6:59

Alexandria est maintenant en possession des troupes Fédérales, mais il y a beaucoup de violents sécessionnistes qui ne veulent pas se soumettre. Parmi eux se trouve un homme nommé Jackson, le propriétaire d’une auberge, la Marshall House. Le drapeau Confédéré flotte sur son toit depuis plusieurs jours, et il est parfaitement visible depuis les appartements du Président à Washington10. Ellsworth, en personne, est allé le retirer. En redescendant les étages avec le drapeau, il est abattu par Jackson, qui l’attend dans un passage sombre, avec un fusil à double-canon, chargé de chevrotines. Ellsworth tombe mort, et son meurtrier suit le même destin un instant plus tard, abattu par Francis E Brownell de Troy, qui avec 6 autres soldats, a accompagné son chef sur le toit de la maison. Il a tiré une balle dans la tête de Jackson et lui a percé le corps de plusieurs coups de sabre-baïonnette. La scène au pied de l’escalier est maintenant effroyable. Immédiatement après que Jackson soit tué, une femme sort précipitamment d’une pièce, et avec des gestes frénétiques, tandis qu’elle se penche sur le corps sans vie de l’aubergiste, elle pousse les cris les plus sauvages de chagrin et de désespoir. C’est l’épouse de Jackson.



10 La veille (le 23 Mai 1861) un drapeau Confédéré flottant dans le ciel d’Alexandria, a attiré l’attention des troupes dans Washington. Juste à la tombée de la nuit, William McSpedon de New York City et Samuel Smith du Comté du Queen’s à Long Island ont fait une sortie et ont emporté le drapeau. C’est le premier drapeau pris aux Confédérés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Lun 13 Juin - 8:47

Le corps d’Ellsworth est transporté, dans la tristesse, à Washington par ses compagnons affligés, et un service funéraire est réalisé dans la ‘East Room’ à la Maison Blanche avec le Président Lincoln comme chef de protocole pour le deuil. Puis Il est emmené à New York, où il est exposé à l’Hôtel de Ville, et ensuite lors d’une imposante procession, il est conduit à sa dernière demeure à Mechanicsville, sur les berges de l’Hudson supérieur. Ellsworth était un homme très jeune et extrêmement élégant, et tout le monde l’aimait pour sa générosité, et l’admirait pour sa bravoure et son patriotisme. Sa mort a produit une vive émotion à travers le pays. Cela a contribué à intensifier la haine contre la rébellion et ses fauteurs ; et un régiment a été levé dans son Etat natal (New York) et s’est appelé Ellsworth Avengers (Les Vengeurs d’Ellsworth).


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Lun 13 Juin - 9:39

Des outils pour réaliser des retranchements sont envoyés de l’autre côté du Potomac, tôt ce matin du 24 Mai, et les troupes se mettent immédiatement au travail pour creuser des tranchées et des redoutes, s’étendant de Roach’s Spring, sur la route entre Washington et Alexandria, traversant Arlington Hights presque jusqu’au Chain Bridge. Bientôt les bras musculeux du 69ème Régiment (Irlandais) montent les talus de Fort Corcoran, sur la propriété d’Arlington, tandis que les hommes moins costauds du 7ème New York, dont une grande partie n’est pas accoutumée au travail manuel, travaillent avec un zèle et une vigueur surprenants dans les tranchées, avec leurs camarades plus forts. Fort Corcoran est le premier à épouser une forme régulière, et partiellement terminé un mât est planté, et le drapeau national est hissé lors d’une imposante cérémonie11. Ce fort et Fort Runyon sont les premiers ouvrages de fortification construits par les troupes Fédérales au début de la Guerre Civile, et le premier sur lequel le drapeau de la République sera hissé. A cet endroit, stationnera un petit détachement de cavalerie qui a traversé le Chain Bridge, aux ordres du Lieutenant Tompkins. D’autres fortifications sont rapidement érigées ; et en seulement quelques jours, il y a une ligne de solides retranchements s’étendant du Potomac vers Arlington House, traversant la Columbia Turnpike et la voie ferrée et la route menant à Alexandria ; aussi sont échelonnées des batteries le long d’Arlington Hights presque jusqu’au Chain Bridge, qui enjambe le Potomac à 5 ou 6 miles en amont de Washington. Ces batteries, bien servies et bien équipées, représentent une barrière imprenable contre toute force d’insurgés qui viendrait de Manassas Junction, leur lieu de rendez-vous général. Une référence à la carte montre la position des troupes Fédérales sur cette première ligne de défense de Washington, au début de Juin12.



11 A cette occasion, un groupe d’officiers se tenait autour du mât. Parmi eux se trouvaient le Colonel Corcoran, commandant du poste, le Colonel (par la suite Major Général) David Hunter et le Capitaine (par la suite Brigadier Général) Thomas Francis Meagher. A la requête de Corcoran, John Savage, son aide-de-camp, le réputé poète Irlandais, a chanté une chanson intitulée The Starry Flag (le Drapeau étoilé), qu’il a composé sur le navire de transport militaire USS Marion, le 18 Mai, lors de son périlleux voyage avec le Régiment remontant le Potomac, exposé aux batteries masquées positionnées par les Confédérées sur la rive Virginienne. Cette chanson peut être trouvée dans un recueil de quelques poèmes de Mr Savage, intitulé Faith and Fancy. Il est plein d’émouvants sentiments.
12 Cette carte est copiée d’un original publié au début de Juin 1861, et qui a été censurée par le Gouvernement, car elle offrait de précieuses informations aux Confédérés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Lun 13 Juin - 10:38

Le Général Sandford, de la Milice de New York, prend temporairement le commandement des forces à Arlington Hights ; et quand il constate que la famille du Colonel Lee a quitté Arlington House quinze jours auparavant, il fait de cette belle demeure son quartier-général, et envoie un mot à Lee, alors à Richmond, disant qu’il s’assurerait qu’aucun dommage ne serait causé à sa propriété. Il publie une proclamation (le 25 Mai 1861) dans laquelle il rassure la population effrayée du Comté de Fairfax, qu’aucune personne, aux dispositions pacifiques, ne sera molestée et il exhorte les fugitifs à retourner dans leurs foyers et à reprendre leurs occupations habituelles. Deux jours après (le 27 Mai), il est remplacé par le Général McDowell, de l’Armée Régulière, qui est nommé au commandement de toutes les forces Fédérales qui se trouvent alors en Virginie. Le Colonel Wilcox, qui commandait à Alexandria, est remplacé par le Colonel Charles P Stone, qui était en charge des troupes protégeant Washington durant la fin de l’hiver et le printemps 1861. Stone est bientôt rappelé au District de Columbia, et lui succède le vétéran Colonel S P Heintzelman, de l’Armée Régulière, et qui, sur ordre du Général Scott, prend soin tout spécialement de la propriété de Mount Vernon, afin d’éviter tout dommage et pour éviter la profanation du tombeau de George Washington. C’est une chose plaisante à rapporter, que pendant l’occupation des soldats des deux camps à chacun leur tour de Mount Vernon, aucun acte incompatible avec le plus profond respect dû à la mémoire du Père de la Nation, n’a été perpétré.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Lun 13 Juin - 15:08

Les Confédérés, alarmés par ces mouvements agressifs et par d’autres en Virginie Occidentale, prennent des mesures actives pour s’y opposer. La force militaire toute entière de la Virginie, dont Robert E Lee est maintenant le commandant-en-chef, est placée, comme nous l’avons vu par le traité du 24 Avril, sous le contrôle absolu de Jefferson Davis13 ; et sous ses directives, son Lieutenant en Virginie, le Gouverneur Letcher, émet une proclamation le 3 Mai, appelant à lever une Milice d’Etat pour repousser une prochaine invasion « décidée par le Gouvernement à Washington ». Il ne désigne pas moins de 20 endroits dans l’Etat pour servir de points de rendez-vous à la Milice. Un quart de ceux-ci sont situés à l’ouest des montagnes. Au même moment les insurgés renforcent la garnison à Harper’s Ferry et installent des batteries d’artillerie sur la rive Virginienne du Potomac, en aval de Washington, dans le but de bloquer la navigation sur ce fleuve et pour empêcher le ravitaillement des troupes près de la capitale. Ceci conduit à des actes hostiles à l’embouchure de l’Acquia Creek, à 55 miles en aval de Washington, et au terminus du Chemin de Fer Richmond, Fredericksburg & Potomac, où les insurgés ont placé des batteries pour commander la rivière ; une au débarcadère et deux autres, avec une ligne de tranchées, sur les hauteurs à l’arrière. Les canons de ces batteries ont ouvert le feu sur plusieurs navires pendant les quelques jours où les troupes Fédérales ont occupé le rivage de Virginie, lorsqu’ils ont répondu au Capitaine J H Ward, un officier vétéran de la ‘Navy’, qui compte environ 40 années de service.


13 « Une Convention entre le Commonwealth de Virginie et les Etats Confédérés d’Amérique », prévoit que, jusqu’à ce que l’union de la Virginie et de la Ligue de Montgomery soit perfectionnée, « la force militaire toute entière et les opérations, offensives et défensives, dudit Commonwealth, pour l’imminent conflit avec les Etats Unis », seront sous le contrôle et la direction de Jefferson Davis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Lun 13 Juin - 15:47

A la mi-mai (le 16), Ward a reçu le commandement de la flottille du Potomac qu’il a organisée, et qui est composée de 4 navires à hélices armés, dont l’USS Thomas Freeborn est le vaisseau amiral qui est armé de canons de 32 livres. Ward est envoyé à Hampton Roads pour faire son rapport au Commodore Stringham. Avant d’atteindre sa destination, il a une occasion d’essayer ses canons. Les Confédérés qui tiennent Norfolk et le Navy Yard, ont placé des batteries sur Craney Island et sur le continent, pour protéger ces postes, en commandant entièrement la rivière Elizabeth. Ils ont également érigé de solides ouvrages sur Sewell’s Point, à l’embouchure de l’Elizabeth14 ; et donc à la mi-mai, ils ont là trois lourdes pièces à canon rayé en position, dans le but d’écraser Hampton Roads. Cette batterie est masquée par une dune de sable, mais elle n’a pas échappé à l’œil du Capitaine Henry Eagle, sur le ‘vapeur’ armé USS Star, qui envoie plusieurs obus sur les ouvriers du Point, le 19 Mai. Les soldats du Génie, aidés par une Compagnie de Georgiens et quelques volontaires de Norfolk, répondent par quelques obus, dont cinq d’entre eux touchent le Star qui est obligé de se retirer15. Cette nuit, environ 2'000 hommes sont envoyés de Norfolk à Sewell’s Point, et ils sont là quand le matin du 20, l’officier de marine Ward ouvre le feu sur la redoute, avec les canons du Freeborn. Les batteries sont bientôt réduites au silence et les insurgés sont chassés de l’endroit.


14 Voir la carte ci-dessous.
15 Les Confédérés ont magnifié cette retraite, causée par un manque de munitions, en victoire pour leur camp, après avoir soi-disant repoussé l’ennemi. « Ceci est le premier combat dans nos eaux et la victoire est restée dans notre camp », a dit un écrivain de Norfolk. Personne ne semble avoir été touché, dans les deux camps, durant cet engagement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Mar 14 Juin - 21:00

Ward fait son rapport à Stringham et part immédiatement pour Washington, avec sa flottille. En remontant le Potomac et arrivé à 25 miles de la capitale, il capture 2 goélettes chargées de 50 soldats Confédérés. Ensuite, il commence à patrouiller sur le fleuve inspectant ses berges à la recherche de batteries ennemies ; et le 31 Mai, il attaque celles qui se trouvent à Acquia Creek, pour ce combat le Freeborn est assisté par les canonnières de sa flottille, l’USS Anacosta et l’USS Resolute. Pendant deux heures, un incessant bombardement est maintenu sur les batteries d’artillerie, jusqu’à ce que les munitions pour le tir à longue portée soient épuisées. Les trois batteries ont été réduites au silence. Pendant le relâchement des tirs des navires de Ward, les deux batteries sur les hauteurs reprennent leur canonnade, et pendant près d’une heure, envoient des volées de lourdes charges, pleuvant comme de la grêle sur la flottille, mais ne blessant qu’un seul homme. Dans l’incapacité de répondre efficacement à cette distance, Ward fait faire demi-tour à ses navires, mais reprend le combat le lendemain (1 Juin 1861) en compagnie d’un sloop armé de huit canons, l’USS Pawnee du Capitaine S C Rowan. Pendant plus de cinq heures, un assaut continu d’obus s’abat sur les ouvrages défensifs sur le rivage. Cette canonnade reçoit une vive réponse de la part des Confédérés, qui semble avoir un ample approvisionnement en munitions. Deux fois leurs batteries sont réduites au silence, mais leurs tirs reprennent toutes les fois que ceux de la flottille cessent. Le Pawnee est le principal objet de leur attention. Il est endommagé quatre fois et neuf coups en tout touchent au but et jusque là, pas plus à bord de ce navire que sur les autres de la flottille de Ward, une seule personne n’est tuée ou grièvement blessée16. Durant l’engagement, le large Bureau des Passagers et du Fret, près du débarcadère, est détruit par le feu.

Vue d’Acquia Creek Landing, à l’époque de l’attaque17


16 Rapport de l’Officier de marine Ward au Ministre de la Marine, 31 Mai et 1 Juin 1861 _ Rapport de l’Officier de marine Rowan au Ministre de la Marine, Welles, 2 Juin 1861
17 Cette gravure a été réalisée à partir d’un dessin de Mr E Forbes, un excellent artiste qui accompagnait alors les troupes Fédérales. Acquia Creek Landing, avec la batterie côtière, est visible au premier plan, avec les falaises s’élevant derrière. Le spectateur regarde vers le nord-ouest, en amont de l’Acquia Creek, à l’embouchure de laquelle on aperçoit un sloop. La ligne de retranchements est apparente sur les hauteurs derrière le débarcadère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Mar 14 Juin - 21:30

Au même moment, un autre mouvement agressif est effectué par les forces US. Il est important d’obtenir des informations concernant l’avancée des Confédérés, qu’on dit se trouver à Fairfax Court House, fin Mai. Le Lieutenant Charles H Tompkins, avec 75 cavaliers de la Compagnie B du 2ème de Cavalerie US, stationné, comme on l’a vu, sur Arlington Hights, sont envoyés en reconnaissance dans la direction de Fairfax C H. Ils quittent Fort Corcoran à 22:30 le soir du 31 Mai et atteignent leur destination vers 3:00 le lendemain matin, où le Colonel (par la suite Général) Ewell, ancien des Dragons US, se trouve avec plusieurs centaines de Confédérés. Tompkins capture les piquets de garde et ensuite se précipite dans la ville de Fairfax, repoussant devant lui un détachement ennemi. Celui-ci reçoit des renforts et une sévère escarmouche éclate dans les rues. Des coups de feu sont tirés sur les troupes de l’Union depuis les fenêtres. Se voyant grandement surpassé en nombre, Tompkins se replie en bon ordre, ramenant avec lui cinq prisonniers18 bien armés et deux chevaux. Il a perdu 1 homme tué, 1 porté manquant et 4 autres qui sont blessés. Il a également perdu 12 chevaux avec tout leur équipement. On estime qu’environ 20 Confédérés ont été tués ou blessés. Parmi les morts, se trouve le Capitaine John Q Marr, un citoyen de Virginie, hautement estimé, et qui était membre de la récente Convention de Sécession. « Il a été le premier soldat du Sud », peut-on lire dans le Nashville Union, « à baptiser le sol du Old Dominion d’un sang patriotique ».


18 Parmi les prisonniers se trouve W F Washington, fils du défunt Colonel John Marshall Washington, de l’Armée US. Il a été conduit auprès du Général Mansfield à Washington, avec les autres prisonniers, où il a prêté serment d’allégeance à l'Union avant d’être libéré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Mar 14 Juin - 21:37

Cette vaillante charge de Tompkins a ravi le peuple resté loyal et a rendu les leaders Confédérés, à Manassas et ses environs, très vigilants et actifs. Ces derniers s’attendent à une attaque venant de Washington et sont alarmés par des mouvements de troupes déjà commencés en Virginie occidentale. Des soldats de plus en plus d’Etats Sudistes se rassemblent toujours, et ils sont estimés, avec les Virginiens en armes, à environ 40'000 hommes sur le terrain, à l’intérieur des limites du vieux Commonwealth, ce 1 Juin, préparés à combattre les troupes Fédérales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Jeu 16 Juin - 16:27

Il existe un mouvement civil et politique, dans le nord-ouest de la Virginie à cette époque, qui s'oppose aux conspirateurs, et beaucoup plus important et plus inquiétant pour ces derniers que l'aspect des affaires militaires de cette région. Il nécessite la profonde attention du Gouvernement et des populations loyales et déloyales de tout le pays.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Jeu 16 Juin - 16:54

Les membres de la Convention de Sécession de la Virginie, venant de la partie occidentale de l’Etat, comme nous l’avons vu, ne sont pas malléables au point de se soumettre à la volonté des conspirateurs, et avec leurs partisans défient le pouvoir des traîtres qui contrôlent la Convention. Avant l’ajournement de celle-ci, les habitants du nord-ouest de la Virginie sont convaincus que le temps est venu de prendre une position audacieuse en faveur de l’Union et de leur propre indépendance, ou de devenir des esclaves d’une Confédération de traîtres qu’ils détestent ; et des meetings unionistes sont organisés en diverses parties de la région des montagnes, et sont largement suivis par la population. Le premier d’entre eux se déroule le 22 Avril, à Clarksburg, dans le comté de Harrison, sur la ligne de chemin de fer Baltimore & Ohio RR, et des résolutions sont adoptées, proposées par John S Carlile, un membre de la Convention siégeant alors à Richmond, résolutions appelant à la réunion de délégués du peuple à Wheeling pour le 13 Mai. Le comportement du Gouverneur Letcher est sévèrement condamné, et onze citoyens sont choisis pour représenter le comté de Harrison à la Convention de Wheeling. D’autres meetings sont tenus ailleurs. Un de ceux-ci a lieu à Kingwood, dans le comté de Prescott (le 4 Mai 1861) et montre l’hostilité la plus déterminée envers les conspirateurs et déclare que la séparation de la Virginie de l’Ouest d’avec celle de l’Est est essentielle pour le maintien de leurs libertés. Il est également convenu d’élire un représentant au Congrès National. Des sentiments similaires s’expriment dans d’autres meetings, spécialement lors d’une convention de masse, tenue à Wheeling, le 5 Mai, où il est décidé de rejeter toute connexion avec les conspirateurs à Richmond. Un meeting identique est tenu à Wheeling, le 11 Mai, lorsque la foule est interpellée par Messieurs Carlile et Francis H Pierpont.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Jeu 16 Juin - 17:00

La Convention des délégués s’assemble à Wheeling le 13 Mai. Un grand nombre de comtés sont représentés par au moins 400 unionistes. Les habitants de Wheeling sont pour la majeure partie, loyalistes ; et quand le drapeau national est hissé sur le Bureau des Douanes, en signe de cette loyauté, pendant une cérémonie publique, le drapeau est salué par de fortes acclamations de la population et en réponse des drapeaux de l’Union flottent sur tous les principaux bâtiments de la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Jeu 16 Juin - 17:26

La question principale débattue durant la Convention est la partition de la Virginie et la formation d’un nouvel Etat, composé de 40 à 50 comtés de la région de la Montagne, dont les habitants possèdent très peu d’esclaves, et sont entreprenants et économes. Ils désirent une division de l’Etat depuis plusieurs années. L’oligarchie esclavagiste à l’est des montagnes et dans les comtés côtiers, exerce le pouvoir politique de l’Etat et l’utilise pour la promotion de leurs grands profits, en levant des taxes et s’exonérant de leurs propres charges, aux dépens du travail et des économies des citoyens de Virginie Occidentale. Ces considérations et leur amour inné pour l’Union ont produit une unanimité de sentiment envers cette crise qui rend, presque infructueux, les efforts des émissaires secrets au service des conspirateurs et des officiers recruteurs pour le service militaire, déployés contre le Gouvernement. Cette unanimité est remarquée lors de la Convention de Wheeling, qui est trop ‘non-officielle’ pour prendre des mesures précises au sujet de la grave question du démembrement de l’Etat de Virginie, et on se satisfait du vote de résolutions réprobatrices contre l’Ordonnance de Sécession, et on appelle à la réunion d’une Convention provisoire, au même endroit pour le 11 Juin suivant, si l’odieuse Ordonnance devait être ratifiée par le peuple de Virginie, le 23 Mai. Un Comité central est nommé19, qui prononce le 22 Mai un discours argumentateur à l’adresse du peuple de Virginie du nord-ouest.


19 Ce Comité est composé de Messieurs John S Carlile; James S Wheat; C D Hubbard; F H Pierpont; G R Latham; Andrew Wilson; S H Woodward; James W Paxton et Campbell Farr.


Dernière édition par William Y W Ripley le Jeu 16 Juin - 18:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Jeu 16 Juin - 17:45

Ces procédures inquiètent tout à fait les conspirateurs qui s’attendent à une révolte et à un appel aux armes en Virginie occidentale, sous les auspices du Gouvernement Fédéral ; et le 25 Mai, le Gouverneur Letcher envoie une lettre au Colonel Porterfield, qui commande les troupes de l’Etat, qui se trouvent à Grafton, à la jonction des chemins de fer Baltimore & Ohio RR et Northwestern RR, dans cette lettre il lui ordonne de « prendre un train de nuit, d’aller à Wheeling et de saisir et ramener les armes qui viennent d’y être envoyées par Cameron, le Ministre de la Guerre US, et de les utiliser pour armer tous les hommes » qui voudront « rallier son camp ». Il ajoute qu’il est « recommandé de couper les lignes télégraphiques entre Wheeling et Washington, de façon à ce que les mécontents ne puissent pas communiquer avec leurs alliés des quartiers généraux dans la capitale ». « Etablir un contrôle parfait du télégraphe, s’il est maintenu », continue Letcher, « afin qu’aucune dépêche ne puisse passer sans en prendre connaissance et l’étudier avant son envoi. Si des troupes d’Ohio ou de Pennsylvanie devaient arriver par train, ne pas hésiter à obstruer les voies par tous les moyens en votre possession, même en détruisant les routes et les ponts ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Jeu 16 Juin - 18:27

Le Peuple, dans tout l’est de la Virginie, sous la pression des baïonnettes, comme nous l’avons vu20, a ratifié l’Ordonnance de Sécession et donne une majorité de voix de l’Etat en sa faveur, tandis que le vote en Virginie occidentale est massivement contre. Une Convention, comme convenu, est tenue à Wheeling le 11 Juin, à laquelle 40 comtés de la région de la Montagne sont représentés. Elle a lieu au Bureau des Douanes, et chaque délégué après vérification de ses accréditations, prête un serment d’allégeance à la Constitution Nationale et à son Gouvernement21.

Salle où s'est déroulée la Convention de Wheeling


20 "Si l'on demande, Que fait-on de ceux qui, dans leur conscience, ne peuvent pas voter pour la séparation de la Virginie des Etats-Unis?, la réponse est simple et claire. L'honneur et le devoir exigent qu'ils ne se posent pas la question. Et s'ils conservent de telles opinions, ils devront quitter l'État "James M Mason.
La réponse est, en effet, "simple et claire", et en conformité exacte avec le véritable esprit des conspirateurs, exprimé par leur chef choisi:" Tous ceux qui s'opposent à nous, sentirons l'odeur de la poudre et l'acier Sudistes ". La soumission ou le bannissement est l'alternative offerte par Mason, au nom des traîtres au pouvoir, à l'attention des Virginiens qui sont restés fidèles aux principes du Père de ce pays, George Washington.
21 Les délégués prêtent tous ce serment : « Nous déclarons solennellement que nous soutiendrons la Constitution des Etats Unis, et les lois promulguées à cet effet, comme loi suprême du pays, et toute chose contenue dans l’Ordonnance de la Convention qui s’est tenue à Richmond le 13 Février dernier, comme ayant un effet contraire. Que Dieu m’y aide ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Jeu 16 Juin - 18:47

La Convention débute par la nomination d'Arthur J Boreman, du comté de Wood, comme Président permanent, et de G L Cranmer, comme Secrétaire. Le Président fait un discours patriotique en prenant son siège, et trouve les délégués pleinement unis avec lui dans ses sentiments. La Convention ensuite commence à travailler sérieusement. Un comité est chargé de rédiger une Charte des Droits, et le jour suivant, lecture est donnée à travers son porte-parole, John S Carlile. Toute allégeance à la «Confédération Sudiste" est totalement niée dans ce rapport, et il est déclaré que les fonctions de tous les agents de l'État de Virginie qui y ont adhéré, sont suspendues, et leurs offices vacants. Des résolutions sont adoptées, affirmant l'intention du Peuple de Virginie de ne jamais se soumettre à l'Ordonnance de Sécession, mais de maintenir les droits du Commonwealth dans l'Union; également, appelant tous les citoyens qui ont pris les armes contre le Gouvernement National de les déposer et revenir à leur allégeance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Aujourd'hui à 2:54

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» 03/12/1944 : Guerre civile grecque
» La DGM une guerre civile européenne ?
» Espagne : Guerre civile
» La guerre civile russe, 1917-1921.
» survivre en cas de guerre civile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: BOOKS ET AUTRES MEDIAS :: HISTOIRE-
Sauter vers: