Aller en hautAller en bas


Vous êtes le Visiteurs
 
PortailPortail  AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Ven 17 Juin - 13:34

Le troisième jour de session (13 Juin 1861), une ordonnance est annoncée pour annuler tous les offices de l’État - tenus par des fonctionnaires agissant en hostilité au Gouvernement Général, et en prévoyant aussi un Gouvernement Provisoire et l'élection de fonctionnaires pour une période de six mois; exigeant aussi que tous les agents de l'Etat, des comtés, et des villes prêtent le serment d'allégeance. Ce mouvement est purement révolutionnaire. Il n'y a aucune prétention de sécession de la Virginie, mais une déclaration du Peuple disant que le Gouverneur Letcher et les fonctionnaires de l'État alors dans une attitude de rébellion contre l'autorité nationale ont «abdiqué le Gouvernement », et ont été officiellement destitués et qu'un nouveau gouvernement pour la Virginie a été formé. Le Gouverneur Letcher a, par ses actes, fait la guerre contre le peuple, et s’est lui-même placé dans l'attitude de George III, quand celui-ci fit la guerre aux Colonies, et donc, comme il l'avait exprimé, il avait «abdiqué le gouvernement ici, en nous déclarant hors de sa protection et menant une guerre contre nous »22. La Convention a adopté une Déclaration d'Indépendance d’avec l'ancien gouvernement, le17 Juin, qui a été signé par tous les membres présents, 56 au total, et le 19, l'ordonnance pour l'établissement d'un Gouvernement Provisoire a été adoptée. La Convention avait déjà examiné l'opportunité de former un nouvel Etat, distinct de l'ancien et le 20 il y a un vote unanime en faveur de la séparation définitive de l'Ouest de la Virginie d’avec l'Est. Ce jour-là, le «gouvernement restauré » ou le nouveau est organisé. Francis H Pierpont, du comté de Marion, est, sur proposition du vénérable Daniel Lamb, choisi comme Gouverneur Provisoire, et Daniel Polsley, du comté de Mason, comme Lieutenant-Gouverneur, avec un Conseil exécutif de cinq membres. Le vote unanime de la Convention se prononce en faveur de ces personnes.


22 Déclaration d’Indépendance, le 4 Juillet 1776.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Ven 17 Juin - 13:37

Le Gouverneur Pierpont est un homme hardi, patriote et énergique. Son premier acte officiel est d'informer le Président des Etats-Unis que l'insurrection actuelle en Virginie est trop redoutable pour être réprimée par tous les moyens à la requête du Gouverneur, et demande de l'aide au Gouvernement Général. Il organise la milice, et très bientôt pas moins de 12 régiments de montagnards loyaux de la Virginie du nord-ouest se sont ralliés sous l'étendard de l'Union. L'argent manque. Il n'y a pas de trésorerie, et le Gouverneur emprunte, sur le gage de sa fortune privée, 12'000 dollars pour le service public. Chaque jour, il travaillera sans relâche à l'établissement permanent du «gouvernement restauré », et réussira, au mépris des efforts extraordinaires des conspirateurs de Richmond pour écraser la nouvelle organisation et pour ramener la population loyale à sa soumission. Une assemblée législative est élue, et elle est convoquée en session à Wheeling le 1 Juillet 1861. Peu après son rassemblement, elle choisit John S Carlile et Waitman G Willie pour représenter le Commonwealth restauré au Sénat des États-Unis.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Ven 17 Juin - 13:51

Suivant le cours du temps, le démembrement longtemps désiré de la Virginie se produit. La Convention se réassemble le 20 Août 1861, et adopte une ordonnance pour la création d'un nouvel État, dans lequel l'esclavage est interdit, et devant s’appeler KANAWHA, du nom de son cours d’eau principal. Cette ordonnance est soumise à la population des comtés représentés à la Convention, le 24 Octobre suivant, lorsque le vote est presque unanime en sa faveur. Lors d'une session ultérieure de la Convention, le 27 Novembre, le nom est changé en WEST VIRGINIA (Virginie Occidentale), et une Constitution de l'Etat est rédigée. Le 3 mai suivant (1862), le peuple la ratifie, et le jour même l'Assemblée législative, convoquée en session, approuve la division de l'État, et la création d'un nouveau Commonwealth. Toutes les exigences de la Constitution Nationale ayant maintenant été respectées, la Virginie occidentale est admise comme Etat de l'Union le 3 Juin 1863, par un Décret du Congrès, signé par le Président, le 31 Décembre 186223. Un sceau de l'Etat, avec inscriptions et emblème appropriés, est adopté24, et le nouveau Commonwealth prend sa place comme 35ème Etat de l'Union, couvrant une superficie de 23'000 miles carrés et avec une population, en 1860, de 393'234 âmes.





23 Les conspirateurs dénoncent l'action du Congrès et du Président comme une usurpation et une violation de la troisième Section du quatrième Article de la Constitution, qui dit: _
"De nouveaux États peuvent être admis par le Congrès dans l'Union, mais aucun nouvel État ne sera formé ou érigé dans la juridiction de tout autre Etat, ni aucun État ne sera formé par la jonction de deux ou plusieurs États ou parties d'Etats, sans le consentement des Législatures des États intéressés, ainsi que du Congrès ".
Voyons comment cette affaire supporte le test constitutionnel. La population loyale de Virginie, et qui seule constitue l'Etat comme partie de la République, a déchu le Gouverneur, Letcher, et ses compagnons de traîtres d’une manière régulière, et a réorganisé le gouvernement du Commonwealth, ce qui fait de Francis H Pierpont son premier magistrat. L'Assemblée Législative formant une partie de ce gouvernement nouvellement organisé a convenu qu'un nouvel Etat devrait être formé d'une partie de l'ancien. Une partie des exigences constitutionnelles a donc été respectée. L'autre partie a été respectée lorsque le Congrès, le 31 Décembre, a donné son consentement pour la transaction.
Au cœur de l'été 1863, la Virginie présente un curieux aspect politique. Son Gouverneur destitué, Letcher, à Richmond, revendique la juridiction de l'ensemble de l'État. Le Gouverneur Pierpont, à Alexandria, à juste titre, affirme une autre autorité sur l'Etat tout entier, à l'exception des 51 comtés qui composent le nouvel État, et le Gouverneur Boreman, à Wheeling, légitimement exerce son autorité dans ce nouvel Etat.
24 La gravure ci-dessus représente le petit sceau de la Virginie Occidentale, qui porte les mêmes mots et emblèmes que le grand sceau. Ce dernier est de 2 pouces ½ de diamètre. D'un côté, on peut voir les mots: «STATE OF WEST VIRGINIA » (Etat de Virginia Occidentale), et « MONTANI SEMPER LIBERI » _ c'est-à-dire, « Les Montagnards sont toujours libres ». Dans le centre du sceau, on voit un rocher sur lequel se développe le lierre, symbole de stabilité et de continuité, et portant l'inscription, « 20 JUIN 1863 », la date de l'organisation et de la fondation de l'État. Sur la droite du rocher se trouve un fermier vêtu de la chemise de chasse portée dans cette région, sa main droite est posée sur une poignée de charrue, avec dans la main gauche une hache de bûcheron, indiquant le grand business de la population qui est le défrichement de la forêt et la culture du sol. Il y a aussi une gerbe de blé et une tige de maïs à proximité. Sur la gauche du rocher on voit un mineur avec sa pioche, avec des tonneaux et des tas de minerais à ses pieds. Une enclume et un marteau sont également présents, typiques des arts mécaniques. Deux fusils se trouvent au premier plan, leur croisement couvert par le bonnet phrygien, ou coiffe de la liberté, ce qui indique que l'indépendance de l'Etat a été gagnée par les armes et sera maintenue de la même façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Ven 17 Juin - 13:54

Au début de leurs efforts pour jeter les bases d'un nouvel Etat du travail libre, les hommes loyalistes du nord-ouest de la Virginie ont jugé nécessaire de se préparer à la guerre, car, comme nous l'avons observé, les conspirateurs forment des camps de rendez-vous au milieu d'eux, et se préparent à les contraindre de se soumettre aux usurpateurs de Richmond. Des milliers d'hommes se sont secrètement portés volontaires pour combattre pour l'Union, et le Gouvernement National fait des préparatifs en Pennsylvanie et au-delà de la rivière Ohio pour coopérer avec eux au moment propice. A la fois le Gouvernement et les citoyens loyalistes de la Virginie se sont abstenus de tous mouvements militaires sur le sol de cet État avant que le résultat du vote populaire ne soit donné, le 23 mai, concernant l'Ordonnance de Sécession, car il a été déterminé qu'aucune occasion ne devrait être permise pour une accusation, que les conspirateurs seraient prompts à lancer, affirmant que les votes ont été influencés par la présence de la force militaire. Le revers de cette politique, comme nous l'avons vu, a été poursuivi par les conspirateurs, et tandis que le vote de l'ensemble de l'État a montré une large majorité en faveur de l'Ordonnance, celui de la Virginie occidentale a été presque unanimement contre elle. Ce verdict du peuple sur la grande question a soulagé le gouvernement et les Virginiens loyalistes de toutes contraintes, et tandis que les troupes d'Ohio et d'Indiana se dirigent vers la frontière de l’Etat, les patriotes de Virginie occidentale, et surtout des contés autour de la rivière, prennent les armes. Camp Carlile, déjà en fonction dans l'Ohio, en face de Wheeling, est bientôt plein de recrues, et le 1er Régiment de Virginie (US) est formé. B F Kelley, un natif du New Hampshire, mais alors résident de Philadelphie, a été invité à devenir son leader. Il avait vécu à Wheeling, et avait été commandant d'un régiment de volontaires là-bas. Son habileté et sa bravoure sont appréciées, et en cette heure de besoin, elles sont nécessaires. Il se hâte d’aller à Wheeling, et le 25 Mai, prend le commandement du Régiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Ven 17 Juin - 16:30

George B McClellan est appelé à la tête des troupes de l’Ohio. Il reçoit, par la suite, une commission de Major Général des Volontaires (le 14 Mai 1861) et est affecté au commandement du Département Militaire de l’Ohio, dont fait partie la Virginie Occidentale. Il reçoit l’ordre maintenant de traverser le fleuve Ohio avec les troupes à sa charge, et, en conjonction avec celles du Colonel Kelley et d’autres en Virginie, d’en chasser les forces Confédérées et d’avancer sur Harper’s Ferry. Il visite Indianapolis le 24 Mai, et passe en revue la Brigade de soldats d’Indiana qui est à Camp Morton, sous les ordres du Brigadier Général T A Morris. Dans une courte allocution à la Bates House, il assure aux milliers de personnes rassemblées que les troupes de l’Indiana seront appelées à le suivre et gagneront des distinctions25. Deux jours plus tard (le 26 Mai 1861), il délivre un discours aux citoyens unionistes de Virginie Occidentale, dans lequel il loue leur courage et leur patriotisme et les avertit que les « quelques rebelles factieux » au milieu d’eux, qui ont tenté récemment de les priver de leurs droits dans les urnes, cherchent à « commencer un règne de terreur » et donc de les forcer à « céder à ce régime et de se soumettre au joug de la conspiration traîtresse digne du nom de ‘Confédération Sudiste’ ». Il leur assure que tous leurs droits seront respectés par les troupes de l’Ohio et de l’Indiana qui sont sur le point de pénétrer sur leur sol, et que celles-ci devront non seulement s'abstenir de toute interférence avec les esclaves, mais «au contraire, avec une main de fer, d'écraser toute tentative d'insurrection de leur part ». Au même moment, il émet un vibrant appel à ses soldats, leur disant qu’ils ont reçu l’ordre de « franchir la frontière ; » que leur mission est de « protéger la majesté de la Loi, et de sécuriser nos frères, de l’emprise de traîtres armés ». Il sait qu’ils voudront respecter les sentiments des Virginiens et leurs droits, et garderont une parfaite discipline. Il croit en leur courage. Il les prie de se souvenir que leurs seuls ennemis sont les « traîtres armés » ; et il exhorte ses soldats à leur montrer de la pitié, lorsqu’ils tomberont dans leurs mains, car beaucoup d’entre eux ont été malavisés. Il leur dit que quand ils auront aidé les hommes loyaux de Virginie Occidentale jusqu’à ce qu’ils puissent se protéger eux-mêmes, alors ils pourront rentrer dans leurs foyers « avec la fière satisfaction d’avoir préserver une population courageuse de la destruction ».




25 Indiana’s Roll of Honor de David Stevenson, p39.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Ven 17 Juin - 16:32

Les messages de McClellan sont lus à Camp Carlile, le soir du 26 Mai, et le Colonel Kelley et son Régiment, fort de 11'000 hommes, immédiatement après, traversent le fleuve pour Wheeling et font mouvement en direction de Grafton, où se trouve le Colonel Porterfield, ayant des instructions du Général Lee pour rassembler dans cette région, 5’000 volontaires. Ses recrues arrivent lentement, et il écrit à Lee, que si des renforts ne sont pas rapidement envoyés dans le nord-ouest de la Virginie, cette partie de l’Etat sera perdue pour la Confédération.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Ven 17 Juin - 16:40

Le soir du 27 Mai, Kelley atteint Buffalo Creek, dans le comté de Marion, lorsque Porterfield, complètement effrayé, s’enfuie de Grafton avec 15'000 hommes, et s’installe à Philippi, un village dans la vallée de la Tygart, un affluent de la Monongahela, à environ 16 miles au sud de Grafton. Il a détruit deux ponts sur l’itinéraire de Kelley vers Grafton, mais les deux sont bientôt reconstruits par les Virginiens loyalistes, qui, sous les ordres de leur chef, entrent dans le camp déserté de Porterfield ; le 30 Mai. Ce jour-là, ce dernier émet un appel frénétique à partir de Philippi, à l’attention de la population du nord-ouest de la Virginie, la priant de rester « aux côtés des autorités de l’Etat légalement constituées », dont il est le représentant et assurant tous les Unionistes qu’ils seront traités comme des ennemis du Commonwealth. Il dit à la population qu’il vient pour les protéger de « l’invasion par des forces étrangères » et pour leur assurer la jouissance de tous leurs droits. « Il me semble », dit-il de façon la plus inappropriée, « que le véritable ami de la liberté nationale ne doive pas hésiter » à défendre la Virginie. « Combattez pour votre Etat ! » s’exclame-t-il. « Combattez pour vos libertés ! Ralliez-vous ! Ralliez-vous pour défendre votre mère ». Cet appel n’a que peu d’effet sur la vigoureuse population de la région de la Montagne, et ses efforts sont presque vains.


Volontaire dans l'Infanterie de Virginie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Ven 17 Juin - 16:53

Tandis que Kelley presse le pas vers Grafton, les troupes d’Ohio et d’Indiana avancent dans la même direction. Une partie traverse l’Ohio à Wheeling et l’autre à Parkersburg ; et toutes, à l’exception de deux régiments (les 8ème et 10ème Indiana), se trouvent à Grafton ou dans ses environs le 2 Juin, date à laquelle le Général Morris arrive. Kelley est sur le point de poursuivre Porterfield. Ses troupes sont en ligne de bataille. Morris le fait chercher, et un nouveau plan d’opération est conclu, selon lequel Porterfield et ses troupes à Philippi doivent être capturés plutôt que dispersés. Les hommes de Kelley retournent en camp, et l’impression apparaît que les forces Fédérales ne quitteront pas la ligne du chemin de fer Baltimore & Ohio RR. Un mot à cet effet est envoyé à Porterfield par les Sécessionnistes de Grafton, et ainsi une aide non-intentionnelle est fournie aux « envahisseurs » de la Virginie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Ven 17 Juin - 17:06

Le nouveau plan est immédiatement exécuté. Les troupes à Grafton sont formées en deux colonnes, commandées respectivement par le Colonel Kelley de Virginie et le Colonel E Dumont d’Indiana. La colonne de Kelley est composée de son propre Régiment (le 1er de Virginie), du 9ème d'Indiana du Colonel Milroy et d’une partie du 16ème d'Ohio aux ordres du Colonel Irwin. Celle de Dumont comprend huit Compagnies de son propre Régiment (le 7ème d'Indiana), quatre Compagnies du 14ème d'Ohio commandées par le Lieutenant-colonel Steedman ; quatre Compagnies du 6ème d'Indiana aux ordres du Colonel Crittenden et d’un détachement de la Burnet’s Ohio Artillery dirigé par le Lieutenant-colonel Sturgis. La colonne de Dumont est accompagnée par le vaillant Colonel F W Lander, qui est alors aide-de-camp à l’état-major de McClellan, et représente ce dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Ven 17 Juin - 17:31

Les deux colonnes doivent marcher sur Philippi par des routes convergentes. Elles quittent toutes les deux Grafton dans l’après-midi du 2 Juin ; Kelley pour Thornton à quelques miles à l’est, et Dumont pour Webster à quelques miles à l’ouest. Kelley doit attaquer la route de Beverly au-dessus de Philippi, sur les arrières de Porterfield et Dumont doit apparaître au même moment sur les hauteurs dominant le village pour y installer ses canons. L’heure convenue pour l’attaque simultanée des deux colonnes est 4:00 à l’aube du 3 Juin 1861. Kelley doit parcourir 22 miles et Dumont 12 miles. La journée est très chaude et la nuit excessivement sombre, à cause de fortes pluies d’orage, qui commencent au crépuscule et continuent jusqu’au matin. Dans cette obscurité et sous une pluie battante, les colonnes avancent sur Philippi, par-dessus des collines rocailleuses, le long de pentes glissantes, à travers d’humides vallées et de cours d’eau gonflés.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Ven 17 Juin - 17:48

Au moment convenu, la colonne de Dumont s’approche de son objectif. Il est découvert par une femme qui tire deux fois sur le Colonel Lander qui chevauche en tête de la colonne, et qui ensuite envoie son fils alerter Porterfield. Le garçon est attrapé et retenu ; et tandis que le camp de Porterfield est en émoi, à cause du rapport fait sur les coups de feu, les hommes de Dumont prennent position sur les hauteurs, avec les canons commandant le pont sur la rivière, le village et le camp des insurgés, à un quart de mile de distance, au moment où ils essuient les coups de feu des piquets de garde de Porterfield. Kelley n’est pas arrivé. Sa longue marche est plus dure que prévue et pourtant il n’est plus loin. Lander a pris le commandement de l’artillerie, et craignant que Porterfield ne puisse s’enfuir indemne, il n’y a plus de temps à perdre, il ordonne d’ouvrir le feu avec les pièces lourdes. Au même moment, l’infanterie de Dumont descend la route balayée par le vent, jusqu’au pont, où les insurgés se sont rassemblés en force pour lui bloquer le passage. Les fantassins avancent au pas rapide (double-quick), repoussent les piquets de garde, foncent à travers le pont et provoquent une panique fatale dans les rangs de leurs opposants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Ven 17 Juin - 18:26

Kelley se dépêche. Le grondement des canons de Lander ont revigoré ses hommes. Son guide est un traître, qui au lieu de les mener depuis les collines jusque sur les arrières du camp de Porterfield, il les a emmené par la route de montagne sur le flanc des insurgés qui sont maintenant en pleine déroute. Kelley gravit rapidement une crête et tombe furieusement sur les Confédérés en fuite, qui sont expulsés en grande confusion de la ville et sur la route de Beverly. Ils sont poursuivis par les deux colonnes, qui se sont rejointes dans la rue principale de Philippi, sur 2 miles, lorsque les insurgés, abandonnant leurs chariots, s’échappent et ne s’arrêtent qu’à Beverly, la capitale du comté de Randolph, à 25 ou 30 miles en remontant la vallée de la Tygart26. Les troupes de Porterfield, d’environ 1’500 hommes, comptaient un tiers de cavalerie et toutes étaient des recrues inexpérimentées27. Parmi le butin des vainqueurs, on trouve les papiers officiels du commandant Confédéré, une large quantité de bagages, 380 armes et un drapeau régimentaire28.


26 Rapport du Colonel Dumont au Général Morris, le 4 Juin 1861; article du Correspondant à Grafton du Wheeling Intelligencer, le 3 Juin 1861 ; et tiré de Sketch of the Life of Brigadier-General R F Kelley du Major John B Frothingham, du Génie Topographique, servant à l'état-major du Général.
27 Dans le but d’intimider les habitants et de supprimer toutes les manifestations unionistes, Porterfield a déclaré que ses forces étaient de 2'500 hommes. Elles ne dépassaient pas les 1'500 selon les estimations les plus sûres.
28 Parmi les prisonniers capturés par Kelley, se trouve le Capitaine J W Willey, sur qui des papiers d’une considérable importance ont été trouvés. Le drapeau pris à Philippi, l’a été par les hommes de la Compagnie du Capitaine Ferry du 7ème Indiana et le drapeau National de ce Régiment, offert par les dames d’Aurora, a été hissé à la place du drapeau ennemi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Sam 18 Juin - 9:13

La seule blessure grave subie par les forces de l'Union dans cet engagement est celle du Colonel Kelley, qui a été touché dans le côté droit de la poitrine par une balle de pistolet, alors qu'il menait galamment ses troupes à travers la ville à la poursuite des Confédérés. Il continuait à avancer, poussant vigoureusement ses hommes vers l’avant, quand il s'est évanoui à cause de la perte de sang, en tombant dans les bras de quelques uns de ses soldats. On a cru qu'il était mortellement blessé, et pendant longtemps son rétablissement semblait presque impossible. « Dites au Colonel Kelley », a télégraphié le Général McClellan, de Cincinnati, au Général Morris, le jour de la bataille, «que je ne peux pas croire que celui qui a ouvert sa carrière aussi brillamment, ne peut être mortellement blessé. Au nom de ce pays, je le remercie pour sa conduite, dans ce qui a été l'épisode le plus brillant de la guerre, à ce jour. Si on peut lui remonter le moral dans ses derniers moments, dîtes-lui que je ne peux pas réparer sa perte, et que je regrette seulement que je ne puisse pas être à ses côtés pour le remercier en personne. Que Dieu le bénisse! » Le Général Morris a également envoyé un mot chaleureux de reconnaissance à Kelley pour sa bravoure et ses précieux services, mais quand les deux messages lui ont été délivrés, celui-ci était si faible qu'il n’a pu répondre que par des larmes. Une fille dévouée veillait sur lui sans cesse, et il a recouvré la santé, et il a vite reçu la Commission et les insignes de Brigadier Général29.



29 Sa commission de Brigadier Général est datée du 17 Mai 1861, soit 16 jours avant la bataille pour laquelle sa bravoure lui a fait gagner cette récompense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Sam 18 Juin - 9:22

Le Colonel Dumont assume le commandement des deux colonnes combinées après la blessure de Kelley, et aidé par le Capitaine Henry W Benham, le chef du Génie de l’armée de McClellan, il se prépare à sécuriser les approches de Philippi, avec l’idée de tenir cette position. Des éclaireurs, sous les ordres de J W Gordon, du 9ème Indiana font une sortie pour observer la localisation et le nombre d’insurgés dans les montagnes, dans le but de poursuivre Porterfield dans la vallée de la Tygart jusqu’à Beverly. Guidé par les informations ainsi obtenues, et considérant son manque de chariots et autres moyens de transport, le Général Morris juge plus prudent de ramener ses troupes de Philippi à Grafton, plutôt que de les envoyer, à ce moment, et si mal préparées, dans la plus périlleuse des expéditions dans les montagnes. Pendant un temps, Grafton est devenue le quartier général des troupes Fédérales dans le nord-ouest de la Virginie.

Vue de Grafton.30


30 Ce village est situé sur des collines, avec des vues les plus pittoresques tout autour. Ici, les chemins de fer Baltimore & Ohio RR, conduisant à Parkesburg sur le fleuve Ohio, et le Northwestern RR menant à Wheeling, ont une connexion. C’est un important point stratégique militaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Sam 18 Juin - 9:46

CHAPITRE XXI : Début de la guerre dans le sud-est de la Virginie

Le Général Butler à Fort Monroe _ Mouvements de troupes près de Fort Monroe _ Les Esclaves nommés 'Contrebande de guerre' _ Newport News est fortifiée _ Attaque de la batterie d'artillerie à Pig Point _ Les troupes au Camp Hamilton _ Les Insurgés dans la Péninsule _ Expédition à Little et Big Bethel _ Le Poste des Insurgés à Big Bethel _ La bataille de Big Bethel _ Décès du Major Winthrop _ Décès du Lieutenant Greble _ Les effets de la bataille de Big Bethel _ Les Officiers critiqués _ Un Officier critiqué se justifie _ La désolation à Hampton _ Visite du champ de bataille de Big Bethel _ Hampton et ses environs _ Incidents à Hampton _ Le 11ème Régiment d'Indiana _ Planification de l'expédition sur Romney _ Escarmouche à Romney Bridge.

Tandis que la campagne dans le nord-ouest de la Virginie s’ouvre avec vigueur, d’importants événements ont lieu à Fort Monroe et autour , sur la limite nord-est de cet Etat, où le Général Benjamin F Butler est commandant-en-chef. Il y a été envoyé, comme nous l’avons vu, après avoir encouru la disgrâce du Général-en-Chef, après la prise de Baltimore, sans ordres et d’une manière contraire au plan instauré. Le Président n’a pas été offensé par cette action, et a accordé à Butler une Commission de Major Général des Volontaires, le 16 Mai 1861, la première de cette sorte signée de sa propre main1. Avec cela, il l’envoie à Fort Monroe, pour prendre le commandement des forces rapidement rassemblées là-bas et pour conduire les affaires militaires dans cette partie de la Virginie.



1 Les commissions de McClellan et de Frémont ont été accordées plus tard, mais antidatées. Elles portent la date du 14 Mai. Celles de Dix et de Banks, datées comme celle de Butler, ont été données plus tard et antidatées. Ce qui suit est le modèle d’une commission de Major Général, avec la représentation du sceau du Ministère de la Guerre qui accompagne chaque document :
« LE PRESIDENT DES ETATS UNIS. A tous ceux qui verront les présentes, Salutations : Sachez que me reposant sur la confiance spéciale au patriotisme, à la valeur, à la fidélité et aux aptitudes de ____________________ ____________________, je l’ai nommé, et avec l’avis et le consentement du Sénat, il est de fait nommé Major Général des Volontaires, au service des Etats Unis, et occupant ce rang à partir du __________ jour du mois de _________________________ mille huit cent soixante et un. Il est tenu par conséquent de s’acquitter avec soin et diligence des devoirs d’un Major Général, en effectuant toutes sortes de choses appartenant à son rang. Et j’exige strictement que tous les officiers et tous les soldats sous son commandement, obéissent à ses ordres donnés comme Major Général. Et il devra observer et suivre les ordres et directives, que de temps en temps, il recevra de moi ou du futur Président des Etats Unis, dans l’heure actuelle. Fait de ma propre main, dans la ville de Washington, ce __________ jour de ________________________, de l’an de grâce mille huit cent soixante et un et dans la quatre-vingt ____________________ année de l’indépendance des Etats Unis.
Pour le Président, ABRAHAM LINCOLN.
« SIMON CAMERON, Ministre de la Guerre »
En haut de cette Commission il y a une large gravure d’un aigle aux ailes déployées, et les mots « E PLURIBUS UNUM » ; et en bas un groupe de trophées, composé de drapeaux et d’instruments de guerre. Le sceau fait 1 pouce ⅞ de diamètre et imprimé sur papier de couleur.



Dernière édition par William Y W Ripley le Sam 25 Juin - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Dim 19 Juin - 15:24

Butler arrive à Fort Monroe, dans la matinée du 22 Mai, et il est cordialement accueilli par le Colonel Justin Dimick, de l'Armée régulière, et qui commande ce poste. Depuis le début des mouvements rebelles en Virginie, ce loyal officier, avec seulement une petite garnison _ «trois cents hommes pour garder un mile et demi de remparts _ trois cents à protéger quelques 65 larges acres de terrain dans l'enceinte » _ a tenu les insurgés en échec. Il a discrètement mais significativement tourné la gueule de certains de ses gros canons vers les terres, et, insensible au cri fou des hommes politiques, pour qui il s'agit d'un acte de guerre, et aux menaces de punition de la part d’hommes armés, pour son insolence, il défie les ennemis de son pays. Ces canons apprennent à Letcher la prudence, à Wise la précaution, à Lee la circonspection et à Jefferson Davis la considération respectueuse. L’immense importance de ce poste est comprise par tous, et sa possession est convoitée par tous ; mais il y a Dimick, fin Mai, avec la grande forteresse, et ses quelques 400 canons _ l’énorme cadenas vers les eaux du Maryland, de la Virginie et du haut de la Caroline du Nord _ qu’il tient fermement _ « un bon vieux Leonidas à la tête de ses 300 », lorsque le Général Butler arrive et prend seul le commandant, avec des troupes suffisantes pour assurer sa sécurité contre les attaques de toutes forces à la disposition des conspirateurs.

Fort Monroe en 18612


2 Ceci est l’ouvrage militaire le plus étendu du pays. Il a été commencé en 1819 et a été terminé au prix de 2'500'000 dollars. Il a été baptisé en l’honneur du Président Monroe. Ses murs, bâtis avec de lourds blocs de granit, ont 35 pieds d’épaisseur et sont casematés. Il est entièrement entouré d’un profond fossé rempli d’eau ; et la péninsule, connue sous le nom d’Old Point Comfort, sur laquelle il est construit, est relié au continent par un étroit isthme de sable, et par un pont conduisant au village d’Hampton. Cette gravure est une vue d’oiseau de 1861 du fort et de ses environs. En partant du haut de l’image, nous pouvons voir sur l’extrême gauche, la Chesapeake Female Seminary , et vers la droite, Camp Hamilton. Au-delà se trouve le village d’Hampton. En partant de l’isthme, sur la droite, nous pouvons voir la grande batterie maritime. Ensuite il y a le phare, et le vieux quai. Puis des bâtiments avec des arbres, où sont logés les fonctionnaires du Gouvernement. Nous apercevons le Quai du Quartermaster ou Quai Baltimore avec plusieurs édifices réservés à l’usage gouvernemental. Tout près il y a le commencement d’une voie ferrée qui s’ étend à travers le pont jusqu’au continent, près du Hampton Bridge. Plus loin sur la gauche se trouve l’Hôpital US, avec des quais sur le devant ; et à proximité, l’entrée principale du fort, empruntant un pont-levis. Plus à gauche encore, une église, et le Département du Matériel. A l’intérieur du fort, à droite du drapeau, les quartiers du commandant-en-chef et pas très loin, derrière le mât, est la chapelle. De l’autre côté de la place d’armes, se trouve les baraquements – un long bâtiment. L’aspect de l’endroit, vue de l’extérieur, changera beaucoup durant la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Dim 19 Juin - 15:26

Le premier soin du Général Butler, après avoir sécurisé Fort Monroe de la capture, est de vérifier l’état des affaires dans son Département. Il sait que le désir du Gouvernement et du Peuple et de prendre et occuper Richmond, que les conspirateurs ont choisi pour leur futur et permanent quartier-général. Les troupes, alors dans Washington et tout autour, suffisent à peine pour tenir en échec la masse croissante, d’heure en heure, des insurgés à Manassas ; et la route la plus facile et la plus rapide pour Richmond semble être la péninsule de la York et de la James, et la James River à partir de Fort Monroe. Avec la prise de Richmond dans l’esprit, Butler façonne l’ensemble de ses mouvements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Dim 19 Juin - 15:31

Le lendemain de son arrivée, le Général commandant envoie le Colonel Phelps à la tête de troupes du Vermont, faire une reconnaissance dans le voisinage d’Hampton. Ils se trouvent confrontés, au pont enjambant l’Hampton Creek, à la structure en bois en flammes, à laquelle les insurgés ont mis le feu. Les Vermonters éteignent bientôt l’incendie, traversent le ruisseau, entrent dans Hampton et en expulsent les quelques opposants armés qu’ils y trouvent, en les repoussant sur les routes conduisant à Yorktown et Newport-Newce3. Ils trouvent la population blanche d’humeur maussade, mais les Nègres sont en liesse, car ils voient dans les troupes leurs libérateurs attendus. Le Colonel Phelps ne s’attarde pas longtemps dans Hampton, mais refranchit le pont, et à la ferme Segar, il choisit l’emplacement pour un camp, qui est occupé à la fois par le Régiment du Vermont et un autre venant de Troy (le 2ème New York) aux ordres du Colonel Carr, camp qu’il nomme Camp Hamilton. Le même jour, une petite redoute de 2 canons est installée à la fin du Hampton Bridge côté Fort Monroe, afin de commander ce passage. Ceci est le premier ouvrage militaire construit par les troupes de l’Union sur le sol de la Virginie.


3 Il y a eu quelques discussions et une recherche considérable concernant la véritable orthographe de cette localité et sur les origines de son nom. L’explication la plus communément acceptée est celle, qu’à une époque, lorsque la colonie Anglaise à Jamestown était dans un état de famine, le navire de ravitaillement du Capitaine Newport a été vu le premier à cet endroit, et a apporté aux spectateurs la bonne nouvelle de l’arrivée de nourriture ; donc l’endroit a été nommé Newport’s News. L’Histoire ne semble pas garantir l’acceptation de cette théorie, mais en fournit une meilleure. En 1619, le Gouverneur Yeardley établit un gouvernement représentatif en Virginie, d’un mécanisme simple, et pose les fondations politiques de l’Etat. Ce Gouvernement est renforcé par son successeur, le Gouverneur Wyatt, sous lequel sont nommés ses propres fonctionnaires civils. Dans les instructions pour Wyatt, on trouve la phrase suivante : « George Sandis est nommé Trésorier et il mettra à exécution tous les ordres de la Cour à propos des produits de base ; au Prévôt, Sir William Newce, il en va de même ». Ceci règle le point qu’il y avait là un homme avec d’importantes fonctions, en Virginie, à cette époque et qui s’appelait Newce. « Capitaine Nuse », comme l’a écrit le Capitaine Smith. Un auteur dans le Historical Magazine (III. 347) a dit, que sur les premières cartes de la Virginie, comme il l’a vu lui-même, il a trouvé ce point sous le nom de Newport Neuse, qui selon ses arguments, n’est seulement qu’une autre manière d’écrire Newce, et que le nom donné est une combinaison de ceux du célèbre navigateur et du Prévôt de Virginie, c’est-à-dire, Newport-Newce. Cette combinaison de mots pour nommer des endroits est alors pratique courante en Angleterre, et l’est devenue dans ce pays, comme Randolph-Macon, Hampton-Sidney et Wilkes-Barré. Sur la carte du Capitaine Smith, l’endroit est appelé Point Hope. Cette carte a été tracée après la présumée découverte de Newport avec ses provisions. Croyant que ce nom est à l’origine la combinaison des noms du Capitaine Newport et du Prévôt Newce, l’auteur de cet ouvrage a adopté l’orthographe donnée dans ce texte _ Newport-Newce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Lun 20 Juin - 6:27

Le soir du 24 Mai 1861, un fait se produit à Fort Monroe qui a une très importante incidence sur le conflit qui s’ouvre. Dans la confusion causée par l’attaque du Colonel Phelps sur Hampton, trois Nègres, connus comme la propriété du Colonel Mallory de ce village, s’échappent dans les lignes Fédérales, et déclarent que beaucoup de leur race et de leur rang sont employés par les insurgés pour construire des fortifications et qu’eux-mêmes allaient être envoyés en Caroline du Nord pour y effectuer le même travail. Ils sont amenés devant le Général Butler. Ce dernier a besoin de main-d’œuvre pour bâtir des ouvrages défensifs, qu’il veut construire immédiatement. Considérant ces esclaves, selon les Lois de la Virginie, comme autant la propriété du Colonel Mallory que ses chevaux ou ses pistolets, et tout aussi saisissable comme telle, en tant qu’aide en temps de guerre et qui pourrait être utilisée contre les troupes Fédérales, Butler a dit : « Ces hommes sont de la contrebande de guerre ; mettez-les au travail ». Cet ordre est à peine prononcé devant le Major Carey, des ‘Volontaires de Virginie’ qui cherchait à parler avec le Général au sujet des esclaves fugitifs, se présentant lui-même comme agent du Colonel Mallory, en « charge de ses bien ». L’entrevue est accordée, pour le Major qui désire connaître les intentions du Général concernant les fugitifs. « Je les retiens en tant que contrebande de guerre », est la réponse ; et ils seront gardés comme telle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Lun 20 Juin - 6:31

D’autres esclaves, rapidement, suivent l’exemple de deux du Colonel Mallory et le Général Butler écrit au Ministre de la Guerre à propos de ceux-ci, relatant ce qu’il a fait, sur l’hypothèse qu’ils sont la propriété d’un ennemi qui s’en sert pour l’effort de guerre, et demandant des instructions. L’action du Général est approuvée par son Gouvernement ; et dès lors tous les esclaves fugitifs seront considérés comme de la ‘contrebande de guerre’ et traités comme telle. A l’endroit où le premier Africain, qui a été vendu comme esclave en Amérique, a respiré pour la première fois l’air frais du Nouveau Monde, la destruction du système de l’esclavage, qui a prévalu en Virginie pendant 240 années, vient juste de commencer4. Ce coup de maître politique est l’un des coups les plus efficaces visant le cœur de la rébellion ; et tout au long de la guerre l’esclave fugitif sera appelé ‘contrebande’. « Un épigramme », a écrit prophétiquement le brillant Major Winthrop, de l’état-major de Butler, qui tombera au combat quelques jours plus tard _ « un épigramme a aboli l’esclavage aux Etats Unis ».



4 La péninsule où se trouve Fort Monroe est le premier endroit où s’arrêtent les premiers immigrants en Virginie, après un long et périlleux voyage et qu’ils appellent Point Comfort. C’est ici que l’équipage d’un navire Hollandais, ayant à bord des Africains, a accosté en Août 1620 et quelques jours plus tard a vendu aux colons de Jamestown, vingt nègres de leur cargaison humaine . Ainsi a débuté l’esclavage des Noirs sur le sol des Etats Unis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Lun 20 Juin - 6:37

Tout à fait convaincu que Fort Monroe est la base appropriée pour des opérations contre Richmond ; pour la rupture de la Virginie d’avec les autres Etats Sudistes ; et pour la prise des grands centres ferroviaires de ce Commonwealth, Butler beurkçoit ses plans et prend des dispositions en conséquence. Le 27 Mai, il envoie le Colonel Phelps sur le ‘Steamer’ USS Catiline, avec un détachement, occuper et fortifier le promontoire à Newport-Newce, où se trouve le ‘Steamer’ USS Harriet Lane pour assurer leur protection. Phelps est accompagné par le Lieutenant John T Greble, du 2ème Régiment d’Artillerie, qui est un jeune officier accompli, instruit à West Point, et qui est nommé « Master of Ordnance » pour superviser la construction des ouvrages défensifs. Greble a sous ses ordres 2 assistants et 20 soldats de l’Armée régulière. Camp Butler est alors établi ; et après quelques jours, une batterie est installée à Newport-Newce, elle commande le chenal de la James River et l’embouchure de la Nansemond River, où sur l’un des côtés, à Pig Point, les insurgés ont construit une solide redoute, et l’ont bien armée avec des canons provenant du Gosport Navy Yard. C’est une partie du plan de campagne de Butler que de capturer ou de flanquer cette redoute, de passer la Nansemond et saisir Suffolk ; et en prenant possession des connexions ferroviaires entre cette ville et Petersburg et Norfolk, de menacer la route de Weldon _ la grande artère entre la Virginie et les Carolines. Mais faire cela nécessite plus de troupes et de munitions et spécialement de moyens de transport, plus que Butler n’en a alors à sa disposition ; et il n’est capable, pour le moment, que de prendre possession et de tenir le point stratégique important de Newport-Newce. Afin de vérifier la force de la batterie à Pig Point, il envoie le Capitaine John Faunce l’attaquer (le 5 Juin 1861) avec le ‘Steamer’ USS Harriet Lane. Les eaux sont si peu profondes que Faunce est obligé d’ouvrir le feu à la distance de 1'800 yards. En l’espace de 55 minutes, il tire 30 projectiles sur la redoute, la plupart se révélant trop courts. Avec des canons à plus longue portée, le commandant de la batterie répond au tir. Le Harriet Lane est touché deux fois, et 5 membres de l’équipage sont blessés. Convaincu que la batterie est dangereuse, Faunce se replie5.



5 Rapport du Capitaine Faunce au ‘Flag-officer’ J G Pendergrast, commandant l’USS Cumberland, le 5 Juin 1861.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Lun 20 Juin - 6:41

Le lendemain du départ du Colonel Phelps, le Colonel Abraham Duryée, commandant un régiment de Zouaves très disciplinés, composant le 5ème New York, arrive à Fort Monroe et il est alors assigné au commandement de Camp Hamilton, agissant en tant que Brigadier Général. Son Régiment l’a précédé de quelques jours. Il émet tout d’abord une proclamation, amicale dans le ton, à l’attention des habitants de cette partie de la Virginie, leur assurant que les droits et les biens de tous les citoyens pacifiques seront respectés. Les troupes sous ses ordres sont constituées des 1er , 2ème , 3ème , 5ème , 10ème et 20ème Régiments de Volontaires de New York et du 71ème Régiment de Pennsylvanie, connu sous le nom de ‘California Regiment', commandé par le Colonel Baker, membre du Sénat des Etats Unis6. Duryée est remplacé quelques jours plus tard par le Brigadier Général E W Peirce, du Massachusetts, officier senior de Butler par le rang dans la milice de cet Etat, qui a généreusement abandonné ses revendications à une plus haute position pour l’amour de son pays. C’est un homme brave et patriote, et désire servir la cause, quelque soit son rôle. Il arrive du commandement du principal point de rendez-vous pour les troupes du Massachusetts à Fort Warren et prend ses fonctions, à la tête des forces stationnées à Camp Hamilton, le 4 Juin 1861.


6 Le Sénateur Baker, de l’Oregon, un leader Démocrate du Congrès, donnera sa vie pour son pays à Ball’s Bluff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Lun 20 Juin - 6:45

L’inaction forcée à Fort Monroe et l’aspect menaçant des affaires à Newport-Newce que Greble a rendu imprenable, rendent les insurgés armés sur la Péninsule, et qui sont commandés par le Colonel J Bankhead Magruder7 (qui a abandonné son drapeau), audacieux, actifs et vigilants. Leur lieu principal de rendez-vous est Yorktown, qu’ils ont fortifié, et à partir de laquelle ils descendent la Péninsule, pour forcer les esclaves qui ont fui les fermes à travailler sur les ouvrages militaires, à contraindre les résidents unionistes à rejoindre leurs rangs et en quelques occasions à attaquer les piquets de garde Fédéraux.



7 Magruder, qui sera ‘Général Confédéré’ est un infâme personnage. Il était Lieutenant-colonel d’Artillerie dans l’Armée US, et d’après un défunt auteur, avait affirmé sa loyauté jusqu’à ce qu’il soit prêt à abandonner son drapeau. « Mr Lincoln », avait-il dit au Président à la mi-avril à la Maison Blanche, « tout le monde peut vous abandonner, mais je ne le ferai jamais ». Le Président l’a remercié, et deux jours plus tard, ayant fait tout ce qu’il a pu pour corrompre les troupes à Washington, il s’est enfui et a rejoint les Confédérés. Voir American Conflict de Greeley, I. 506.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Ven 24 Juin - 17:14

Le Major Winthrop, aide-de-camp et secrétaire militaire de Butler, dont l’âme toute entière est animée du zèle pour la cause qu’il a épousé, est continuellement en alerte, et bientôt il apprend d’un « contrebande » nommé George Scott, que les insurgés ont fortifié des avant-postes à Little et Great Bethel (le nom de deux églises) sur la route entre Yorktown et Hampton, à quelques miles de ce dernier endroit. Avec Scott comme guide, Winthrop va reconnaître ces positions et il est convaincu que Magruder va essayer de prendre Newport-Newce et Hampton et d’enfermer Butler dans Fort Monroe. Mais celui-ci beurkçoit alors un mouvement compensateur, par une attaque de ces avant-postes par des troupes, faisant route à partir de minuit en deux colonnes, l’une partant de Fort Monroe et l’autre de Newport-Newce. Parmi les papiers du Major Winthrop on a trouvé un brouillon des détails du plan, écrit de sa main, que le biographe de Butler présente comme le « travail conjoint du Général et de son Secrétaire » et qui « a été pour l’essentiel adopté, et les ordres en conformité avec celui-ci ont été donnés »8.


8 Butler in New Orléans de Parton, p.142. Dans ce plan, Winthrop a posé, entre autres, ce qui suit : « Que George Scott ait une arme ». « Ainsi », a dit Parton, « la première suggestion d’armer un homme noir durant la guerre est venu de Theodore Winthrop. George Scott a eu son arme ». Dans une de ses dernières lettres à un ami, Winthrop a écrit : « Si je reviens sain et sauf, je vous enverrai mes notes du plan d’attaque, élaboré à partir des conseils du Général et de mes propres fantaisies ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
William Y W Ripley



Nombre de messages : 344
Age : 60
Localisation : Sud-Ouest
Points : 410
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Ven 24 Juin - 17:18

A midi, le dimanche 9 Juin 1861, le Général Peirce reçoit une note du Général Butler, écrite au crayon au dos d’une carte de visite, le convoquant à Fort Monroe. Peirce est trop malade pour monter à cheval, et il est transporté par bateau. A Fort Monroe, il prend connaissance d’un plan minutieusement préparé, pour l’attaque des insurgés aux deux Bethel, sur la route de Yorktown, et il reçoit le commandement de l’expédition. Il doit amener le 5ème New York de Duryée et le 3ème New York de Townsend de Camp Hamilton à un point près de Little Bethel, où il doit être rejoint par un détachement des troupes du Colonel Phelps se trouvant à Newport-Newce. Ce détachement est constitué d’un bataillon de soldats du Vermont et du Massachusetts (du 3ème régiment du Massachusetts de Wardrop), le tout sous les ordres du Lieutenant-colonel Washburne ; et des Allemands du 7ème New York du Colonel Bendix, connu comme le Steuben Rifle Regiment et accompagné d’une batterie de deux pièces légères de campagne (des 6-livres), commandée par le Lieutenant Greble assisté par 11 artilleurs de sa petite bande de ‘Réguliers’. Comme l’expédition doit être entreprise de nuit, et qu’une jonction de troupes venant de deux points différents doit être réalisée, le Général Butler donne le mot de passe « Boston » à chaque groupe, et les soldats doivent porter au bras gauche, un chiffon ou un mouchoir blanc, de manière à pouvoir s’identifier les uns et les autres. La colonne à de Camp Hamilton doit partir à minuit, et celle de Newport-Newce, un peu plus tard, car le chemin à parcourir est plus court. Les soldats venant de Camp Hamilton devront crier « Boston » lorsqu’ils chargeront l’ennemi ; et d’autres précautions sont prises pour éviter les erreurs, dans lesquelles des soldats inexpérimentés sont susceptibles de tomber.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://days-events.blogvie.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866   Aujourd'hui à 5:43

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire de la Guerre Civile de Benson J Lossing de 1866
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» 03/12/1944 : Guerre civile grecque
» La DGM une guerre civile européenne ?
» Espagne : Guerre civile
» La guerre civile russe, 1917-1921.
» survivre en cas de guerre civile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: BOOKS ET AUTRES MEDIAS :: HISTOIRE-
Sauter vers: