Aller en hautAller en bas


Vous êtes le Visiteurs
 
PortailPortail  AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 VESTE PETER TAIT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Josey



Nombre de messages : 186
Localisation : a
Points : 43
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: [color=darkblue]Veste PETER TAIT[/color]   Lun 31 Mar - 9:11

Caractéristiques de la veste Peter Tait :

Le "Peter Tait" veste a été fabriqué à Limerick, en Irlande. Ces vestes se caractérisent par leurs huit boutons, un corps assemblé en cinq parties, les manches en deux parties, un col réalisé en drap fin sur l’extérieur. Certaines vestes Tait avait des épaulettes et d'autres pas. Le front bords de la veste était cousue machine. Certains survivants sont parées avec des vestes bleu royal sur les bords du col et d'épaule.

Toutes ces vestes semblent avoir été réalisées dans du drap de laine kersey bleu gris également utilisé pour les vestes Richmond Dépôt type III . Elles semblent aussi avoir eu des doublures réalisées dans de la toile de lin contrairement aux vestes de Richmond qui étaient réalisées en coton.

Rappelons ici qu’il n’existait dans les années 1860 que quatre manufactures qui tissaient le lin sur le territoire Américain.
De plus l’emploi d’une doublure en lin indique non pas une production locale et domestique mais bel et bien industrielle. Une poche a ouverture verticale est placé dans la doublure sur le coté gauche . Les coutures qui sont situées sur le devant de la veste sont réalisées au point machine. Il y a une double ligne de couture sur le coté droit du coté ou les boutons sont attachés. Sur le coté gauche il n’y a qu’une ligne de couture faite machine mais les pièces de parmenture sont coupées bord franc.

La doublure est marquée au tampon. Ces marquages sont de deux types : un marquage consiste a « 5-9/38-40 » ou « 5Ft.9/ 38-40 » ce qui indique la taille pour un homme de 9 pieds 5 pouces (1,65 m) ayant une carrure 38 a 40 pouces ce qui correspond a du 97 a 100 cm. Ce type d’inscriptions est typique de l’armée Britannique de l’époque (ce système pour déterminer les tailles de vestes restera en service jusqu a la première guerre mondiale). Une seule veste de ce type présente d’autres types de marquages. Elle est marquée avec le système Américain « Size2 »pour la taille 2. Ces vestes représentent les seules vestes Confédérés ayant des marquages aucune autre en a un seul.

Seule deux de ces vestes portent encore les boutons d’origines et on permis d’identifier ce type de vestes. Car ils sont marqués « P.Tait/Limerick. »


Vest TAIT du Soldat B S Pendelton du 2eme régiment d’infanterie de Virginie.jpg

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Josey



Nombre de messages : 186
Localisation : a
Points : 43
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: VESTE PETER TAIT    Lun 31 Mar - 9:15

MA VESTE P. TAIT REALISE PAR LE 14th




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Censeur
Administrateurs
Administrateurs


Nombre de messages : 3908
Age : 58
Localisation : LYON
Points : 3103
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: VESTE PETER TAIT    Mar 1 Avr - 21:55

Pour d'autres informations merci d'aller sur le lien suivant:

http://westactshoot.clicboard.com/civil-war-f19/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14-virginia-cavalry.myrealboard.com
Censeur
Administrateurs
Administrateurs


Nombre de messages : 3908
Age : 58
Localisation : LYON
Points : 3103
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: VESTE PETER TAIT    Jeu 3 Avr - 15:27

Grosso modo,

- la veste a bel et bien été fabriquée à Limerick mais aussi à Londres

- il faut savoir que les dimensions des boutons est un peu différentes du règlementaire CS, et la copie dimensionnelle existe sachant que le fabriquant a volontairement homis de marqué le recto afin de ne pas faire passer des authentiques pour des originaux

- période de livraison début octobre 1863 sûr, à fin 1865 en dotation dans les régiments

- elle touche front de l'est comme ouest

voilà
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14-virginia-cavalry.myrealboard.com
Censeur
Administrateurs
Administrateurs


Nombre de messages : 3908
Age : 58
Localisation : LYON
Points : 3103
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: VESTE PETER TAIT    Mer 22 Déc - 10:47

PETER TAIT
An Overview of the Man
The Company
and The Uniforms

By David C Burt, Co.G 18th Virginia Inf.
Peter Tait was born in Lerwick, Scotland in 1828 and married into the Abraham family of Limerick, Ireland.

Dismissed as an "unprofitable servant" from a local company, he quickly spotted the opportunity, brought about by the new sewing machines. In 1852 Tait set up one of the first mass production textile factories in Europe, from which he sold shirts and other clothing.

His big break came with the outbreak of the Crimean War in 1854 where Tait won contracts to supply the British army with uniforms.

By the time of the civil war he had a large factory in Limerick that were described as a set of "mean cheap buildings" which employed at least nine hundred operatives.

He also had another factory in London near Blackfriars Railway Bridge. This factory had painted on it in enormous letters "Tait and Co Army Contracts".

In late 1863 the firm contracted with the Confederate Government for the supply of jackets and trousers.

At least seven jackets made by Tait are known to survive. Most Tait jackets and trousers were issued to the Army of Northern Virginia although a large number were issued to units in the Army of Tennessee and the Garrison Units along the East Coast.

As well as his contract with the Central Government, Tait also had a separate contract with the State of Alabama.

A newspaper article dated 22nd October 1864 by the Daily Enquirer of Columbus, Georgia, stated.

"Four months ago a contract between the State of Alabama on the part of QM Gen and Peter Tait and Co for thousands of uniforms for Alabama soldiers. Partially cut with trimmings to be made up by tailors and seamstresses of our home factories. This contract has now been partially filled with the remainder due any time."

All the Tait jackets had an eight button front, with five piece bodies, with no back centre seam, 2 piece sleeves and were marked in the lining with British Army size markings.

All the linings were made of Irish linen with a vertical pocket in the left breast. Another characteristic of the jackets was the double row of machine stitching on the button side.

Original buttons were the Olde English Script "I" and were black marked "P Tait Limerick" and were characterised by a floating shank.

All Tait jackets were made of blue grey kersey used by the firm to make great coats and trousers for the British Army. Alexander Collie and Co of Manchester supplied the firm with much of this cloth.

The only major difference with the Tait jackets came with the different coloured facings and trim.

Two jackets with an A.O.T. history survive, these jackets are exactly the same and belonged to Pvt. Garrett Gouge of the 58th N.C. and Pvt. Hugh Lawson Duncan of the 39th GA.

Both had blue piping around the top edge of the collar and had shoulder tabs that were also piped in blue around the edges.

Both jackets appear to have their original script "I" buttons.



Another Tait Jacket has a rather confusing history. It belonged to Pvt. Benjamin Pendleton of the 2nd Virginia Infantry.

It has a solid red collar made of broadcloth. It has only one original button, the others are replacement C.S. Staff and Federal Eagle Buttons. It is topstitched in white thread, but why would an infantryman be issued with an artilleryman's coat?

The answer must come down to supply. The Quartermasters would issue clothing to troops in need regardless of what colour trim it had. After all it was quartermaster policy to keep the troops clothed rather than uniformed.

Another jacket belonging to Alfred Goodwin of Sturdivant's Battery A.N.V. also has solid red broadcloth facings on collar and cuffs, but these are probably post war additions. This jacket also has white machine topstitching and the original buttons have been replaced with Virginia State seal buttons, and it has been relined in cotton.

A Tait worn by a member of the 2nd Maryland Inf. A.N.V. Pvt. William Harrison is the same as the Pendleton Coat but is faced on the collar in Royal Blue broadcloth. Harrison drew this jacket on 13th November 1864.

Yet another variation is a Tait worn by a member of the 63rd Tennessee of the A.N.V., which has solid Royal blue broadcloth collar and shoulder straps.

Lieutenant Michael Glennan of the 36th N. C. of the Fort Fisher Garrison wore a Tait jacket that had had major alterations made to it.

It had been taken in, collar altered and the front cut from eight to seven buttons, although it was the original lining.

The only known Tait trousers to exist were also owned by Glennan made of the same blue grey kersey as the jackets.

They have a red (now pink) piping down the outer seams. Pockets and lining of unbleached cotton sacking with black horn buttons.

Tait not only made uniforms for the Confederacy, he also ran them through the blockade in his own steamers the Elavey, Eveline and Kelpie, none of which were captured. It is impossible to estimate how many uniforms were imported, but the bulk of the contract started to arrive in the autumn of 1864. One shipment from the Eveline containing 4,400 uniforms arrived in Wilmington on December 29th 1864 but the fall of Fort Fisher on January 15th 1865 most probably put an end to any more shipments.

After the war in December 1866 Tait was elected mayor of Limerick for which he served three terms.

In 1868 he resigned from his third term to focus on his shipping interests. He was honoured by the town with a memorial clock erected in 1867 for providing a large amount of employment in the town. He was also honoured with a Knighthood

In December 1868 he was defeated as a Conservative candidate for Parliament in Limerick in a brutal election campaign.

Tait retired from the business and left Limerick for good around 1875 leaving the factory to be run by his son. The factory was renamed the Auxiliary Forces Clothing and Equipment Company.

Tait went to Salonica in Greece to establish a Turkish cigarette factory.

The venture however proved unsuccessful and Tait died in poverty at the Hotel De France in Batoum, Russia on December 11th 1890 aged 62. He bequeathed his belongs of books, furniture and linen and the sum of just £50 to his wife Rose.

A sad end to a remarkable man

Sources:

A very special thanks to Ron Field
Regiments and Uniforms of the Civil War - Don Troiani
Limerick School of Art
Limerick Chronicle
A Survey of C. S. Quartermaster Issue Jackets - Les Jensen
Catalogue of Uniforms - Museum of the Confederacy
Article supplied by By David Burt Co G 18th VA Inf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14-virginia-cavalry.myrealboard.com
Censeur
Administrateurs
Administrateurs


Nombre de messages : 3908
Age : 58
Localisation : LYON
Points : 3103
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: VESTE PETER TAIT    Jeu 6 Jan - 16:27

D'après les éléments que j'ai pu glaner par ci par là:

- pour les livraisons au quatermaster department ou l'administration assimilées
= quatermater departement of Richmond entre le 7 octobre et 7
novembre 1864
= au Texas probablement janvier 1865
= Etat d'Alabama début 1865

Richmond et la Caroline du nord reçurent 38 100 Uniformes approximativement, le Texas 15 500,

Il y avait trois provenaNces ( centres de fabrication ) Tait lui même, Collie, Hébert

A cela il faut rajouter:
- que delivraisons de tissus furent livrer aux dépôt, identique aux production de l'armée anglaise ( entre autre la veste courte d'artillerie), qui deviendra plus tard le bleu RAF
- que des vêtements, pantalon et veste furent livrés en kit mais surtout montés
- que des pantalons furent livrés avec la veste ou d'une façon autonome

Il y a des modèles qui furent livrés sur certains front et pas d'autres

Alors avant de faire une veste tait, n'oubliez pas de consulter l'avis de vos responsbles de section
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14-virginia-cavalry.myrealboard.com
Censeur
Administrateurs
Administrateurs


Nombre de messages : 3908
Age : 58
Localisation : LYON
Points : 3103
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: VESTE PETER TAIT    Jeu 6 Jan - 16:35

La veste ci-dessus présentée se rapproche de celle portée pendant la campagne de Caroline, par le Private Hugh Lawson Duncan du 39ièm Georgia

Elle diffère simplement au niveau des poches intérieures qui ne sont pas du meme modèles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14-virginia-cavalry.myrealboard.com
Censeur
Administrateurs
Administrateurs


Nombre de messages : 3908
Age : 58
Localisation : LYON
Points : 3103
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: VESTE PETER TAIT    Mer 12 Jan - 20:48

Pour renvoi sur un autre forum:

Cette fabrique dispose en fait de trois forceurs de blocus, flotte personnelle, et on sait qu'après janvier 1864, des pièces sont envoyées à partir du mois d'avril aux états unis. Il ne faut pas six mois pour faire la traversée atlantique.
( courrier datant du 1er janvier 1864, authentifié comme signé par Pendelton TAIT lui même )
Le contrat de livraison ou de fourniment de la manufacture Tait date de 1863. Certains auteurs qui à mon avis s'avancent un peu trop vite parlent de début 63, alors que la Richmond 2 est encore en service et en fabrication.


Ainsi les vestes Tait sont fournies avec ou sans épaulettes, mais aucune datation chronologique n'a pu être établie entre les deux modèles.
Il serait excessif de prétendre que la Tait avec épaulettes date de la période d'approvisionnement Richmond 2 et la sans épaulette, de celle de la Richmond 3

Comme il est contesté par certains reconstitueurs et d'autres historiens que la veste Tait avec épaulettes, serait similaire ou fortement dérivée de celui portée par l'armée anglaise depuis 1852 par certains régiments dont le bombardier royal artillery pour exemple, veste dite "modèle de corvée", type bleu RAF.
Il s'agirait bien en fait d'un modèle d'exportation particulier.

En ce qui concerne les coutures, il faut à mon humble avis différencier les fabrication de
- Tait Grande Bretagne ne travaillant que pour l'exportation
- et Tait Limerick, établissement se situant en Irlande

à celà il existe encore une insertitude sur le montage de la dite jacket, puisque Tait parle dans son courrier daté du 1er janvier 1864 d'envoi de 50 000 piéces d'habillement ,jackets et pantalons "prêts coutures"

Peut on alors affirmer que les dites pièces ont été envoyées en kits pour être montées sur le continent?????, et alors par qui??????

une chose est sûre c'est qu'entre le printemps 1863 et décembre 1864 l'importation de matériel anglais double par rapports aux années précédentes, le dépôt de Richmond reçois du drap de laine anglaise type kersey bleu gris, appelé parfois cadet gray, tissus de l'armée anglaise, ou tissus d'uniformes anglais, réçus le 9 juillet au dépôt. Après les arrivages officiellement répertoriés sont inexistants, mais on sait de source sûre que la veste Richmond 3 est en partie fabriquée par du tissu sortant de la firme Peter Tait and Compagny de Limerick, qui arrivait régulièrement par bateau forçant le blocus.

Il conviendrait alors d'accepter le fait que les différences de couleurs, et dans les finitions des uniformes ( grain du tissu, nombre de boutons, couture, montage, etc....) diffèrent, alors que les patrons restent le même en fonction des sources des approvisionnements

( référence Rossel Enlisted Uniforms of the Maryland Confederate Infantry, et de Leslis D Jensen CENTRAL GOVERNEMENT QUATERMASTER ISSUE JACKET °
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14-virginia-cavalry.myrealboard.com
Censeur
Administrateurs
Administrateurs


Nombre de messages : 3908
Age : 58
Localisation : LYON
Points : 3103
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: VESTE PETER TAIT    Mer 12 Jan - 20:51

Documented English Blue/Grey Kersey Jackets Issued to the Stonewall Brigade - Peter Tait vestes étaient probablement importés de la mi-1863 jusqu'à la fin de la guerre.

Nous savons que l'importation de ces uniforme anglais bleu kersey dans la brigade de Stonewall date de la fin mai 1863. "Dans une lettre écrite par Alexander Tedford Barclay, un membre de la Ière Brigade, 4th Virginie Infantry, en date du 26 mai 1863, Barclay, écrit à sa sœur: « comme j'avais ma veste qui tombait en lambeaux, la brigade garanti un approvisionnement en vêtements anglais. Etant l'un des plus nécessiteux, je me suis paré d'un splendide costume de bleu. "

A priori, il s'agirait de tissu d'importation anglaise mais non de produits manufacturié en UK.

Eric Mink a trouvé une autre lettre dans la collection de manuscrits et de la Fredericksburg Spotsylvania National Military Park. Cette lettre a été écrite par George L. Slifer G, 2nd Virginie Infantry, le 7 janvier 1865. Dans cette lettre écrite probablement dans les tranchées de la ligne Richmond / Petersburg, Slifer rassure son oncle : « depuis que nous avons été fourni avec des vêtements", et que "j'ai reçu un nouveau costume Anglais"...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14-virginia-cavalry.myrealboard.com
Censeur
Administrateurs
Administrateurs


Nombre de messages : 3908
Age : 58
Localisation : LYON
Points : 3103
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: VESTE PETER TAIT    Mer 12 Jan - 20:52

Voilà mes interprêtations qui se tiennent mais qui demande encore à être vérifiée et prouvée.

Dans ces courriers on ne parle pas de veste Tait. D'après les éléments en ma posséssion, les historiens pensent que la livraison des Tait en unité a commencée début octobre 1864.

Ors la livraison de pièces de tissu au dépôt de Richmond en drap anglais date de début 1863. On sait d'autre part que bon nombre de Richmond du type 3, a été confectionné dans le même tissu que la veste Tait, tissu qui vient au moins en parti de la manufacture Peter Tait.

Il ne serait donc pas abusif de penser que ces courriers font allusion non à des vestes Tait, mais bien à des Richmond 3 en tissus anglais.
Ors sur le front, je ne pense pas à l'époque que le trouffion de base connaisse la provenance exacte des vestes, et il peut y avoir une confusion entre veste en tissu anglais, veste de type anglias, ou veste de fabrication anglaise.

Deuxiéme possibilité, il s'agirait de vestes de fafrication réglementaire de l'armée anglaise, qui sont en fin de compte, des copies conformes de la Tait. Mais on ne trouve, à ma connaissance, aucune trace de ces vestes, qui devraient être reconnaissables par le sigle "W D "
Il est vrai que si j'ai trouvé trace de l'existence de telle veste dans les références des historiens, je ne suis à l'heure actuelle pas encore arrivé à identifier le modèle exact
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14-virginia-cavalry.myrealboard.com
Censeur
Administrateurs
Administrateurs


Nombre de messages : 3908
Age : 58
Localisation : LYON
Points : 3103
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: VESTE PETER TAIT    Mer 12 Jan - 20:53

Voici quelques chiffres que j'ai réussi à glanner çà et là:

- John Waite dans son excellent livre sur les évaluations de la fabrique de Peter Tait, estime à 86 200 pièces d"uniformes importées au profit de la Confédération par la fabrique ( 172 bals onboard the Evelyn, 350 on the Condor), all worked out on the bales of 150 as mentionned in the contract with Colin McRea of oct 13th 1964.

- 5000 partir pour le département du transmississipi

- on estime actuellement qu'il existe encore 9 vestes Tait et à priori et 2
pantalons Tait dans des collections privées, dont on a perdu la trace suite à des ventes.

- en ce qui concerne la flotte de la fabrique, elle comprendrait, le Condor, l'Adélaïde, le Evelyn , le Elavey, le Kelpie, pour ceux connus

Tous ne furent pas des forceurs de blocus. L'Adélaïde par exemple laissa sa cargaison à la Havanne et Cuba, pour être transbordée sur des bateau de la confédération qui ammena la cargaison vers le Texas entre décembre 1864 et janvier 1865.
L'Adélaïde se cantonnait à faire la navette entre ces ports neutres et l'Angleterre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14-virginia-cavalry.myrealboard.com
Censeur
Administrateurs
Administrateurs


Nombre de messages : 3908
Age : 58
Localisation : LYON
Points : 3103
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: VESTE PETER TAIT    Mer 12 Jan - 20:54

Voici ce que jMcouioui a réussi à glaner sur Tait auprès des camarades de AC.

"Alors qu'il y a des képis, pantalons et des gilets faits en tissu anglais importé, il n'y a aucun exemple d’importation de ces trois vêtements produits par Tait.
Nous savons que Tait a fait d'autres types d'uniformes pour la Confédération en plus des vestes, mais nous n’avons aucune idée des modèles et de ce à quoi ils ressemblaient.
De plus, il y a des exemples de choses faites dans les mêmes matières, mais qui ne sont pas attribuées à Tait.
La Société Historique Maryland possède une veste Tait (8 boutons - 6 MD, 2 personnels fédéral, le col bleu) Ils ont aussi le pantalon gris bleus qui va avec fait dans le même tissu que la veste, il y a document écris par ce soldat du 2ème MD où il dit qu’il a reçu la veste et le pantalon, comme faisant partie d’un seul lot, hors après examens du lot par des spécialistes, en fait le pantalon est un "Richmond le Dépôt" fait dans le même tissu d’importation, mais Il n'y a aucune preuve que ce pantalon soit quoi que ce soit d'autre qu’un pantalon produit localement avec du tissu importé.
En effet, mêmes si on pense qu’il y a eu des pantalons, képis, manteaux qui ont été faits ici ou importés, personne n'a vraiment la preuve que ça soit le cas pour l’importation de ce pantalon.
La base des informations sur le fait que la veste et le pantalon soient un seul lot a été publié dans un livre par le nommé Hartzler (l'orthographe est fausse probablement) appelé « Accompagnement Photographique les hommes du Maryland dans la Confédération »
Mais ce n’est pas parce qu’on parle de lot que ça l’authentifie automatiquement comme importé ou Tait, il est plus probable qu’ils aient été produit localement dans du drap importé car il n’y a aucun exemple de pantalon confédéré produit à l’étranger.
En effet, des milliers et des milliers de yards de tissu de laine ont été importés dans la confédération, tout cela est bien répertorié dans les Archives nationales et par d'autres sources.
Du Bleu, Bleu foncé, Royal, Bleu-gris, Gris-bleu, Gris, etc etc "les marchandises" de tissu sont entrées dans la Confédération pour l'utilisation dans les dépôts de vêtement du sud.
Quant à la question originelle des couvre-chefs, il n’y a pas de preuves de képis étant importés ou fait selon des contrats étrangers.
Alors qu’il y a de nombreux exemples de couvre-chef fait de drap d'une origine étrangère/importée mais fabriqués à l’intérieur de la confédération.
Tout ceci doit être gardé à l'esprit en parlant de ces choses, parce qu'il semble que le phénomène « truc/idées/concepts » soit enclin à induire en erreur les gens..."

_________________
William Miconnet
"French Mess"
1st.European battalion
BGR & IPW Survivor
Never ever give up!
In memory of Steve Boulton...
Live the little story, lost in the history...
20th. French Mess Two groups, same passion!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14-virginia-cavalry.myrealboard.com
Censeur
Administrateurs
Administrateurs


Nombre de messages : 3908
Age : 58
Localisation : LYON
Points : 3103
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: VESTE PETER TAIT    Mer 12 Jan - 20:55

Propos du « Columbus Georgia le journal Daily Enquirer.
Bonne nouvelles pour les Soldats de l’Alabama.
Il y’a 4 mois un contrat a été passé avec l’état de l’Alabama en accord avec le Gouvernement de la Confédération avec la société Peter Tait de Limerick en Ireland pour une grande quantité d’effets militaire pour les soldat de l’Alabama.
Le General Green stipulait aussi qu’une grande quantité de ces équipements seront fournis partiellement terminé de façon a fournir assez de travail aux couturières des manufactures de l’état en question.
Nous somme ravie de vous annoncer que certains de ces uniformes sont arrivés a la Confédération ,que le reste est déjà en cour d’acheminement et très attendu ici sur place.
Ces vêtements consistent a des vestes, des pantalons, des chaussures et des manteaux .
La plupart de ces équipement, sont réalisés dans les même matériaux que ceux utilisés pour l’armée Anglaise.
L’entreprise Peter Tait et Cie a Limerick est une des plus productive de grande Bretagne.
Ces fournitures divers fournissent une grande partie des équipement de l’armée Anglaise et en bien plus grande quantité que toutes autres manufacture du royaume Unis, avec plus de deux mille employé et ouvriers.
Leurs propres bateaux rallient les port de la Confédération garce aux contactes étroit avec le Gouvernement Confédéré .
Ce contact avec l’état de l’Alabama a été rapidement honoré, nous apportons tous nos remerciements aux agents représentant la firme Tait qui grâce a leur énergie ont rendu ce résulta possible..
Les fournitures pour l’état de l’Alabama ont très vîtes été assemblé et transformé en uniformes.
Un spécimen de manteau que nous avons pu observé démontre la supériorité du drap de laine, et l’excellent confort qu’il procure.
Quand les soldats de l’Alabama sont confortablement emmitoufler dans les replis de ces manteaux ils sont les soldats les mieux équipé du monde.
Plusieurs milliers de ces uniformes sont déjà ici a la Confédération.
Le reste de la commande arrivera également dans quelques jours…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14-virginia-cavalry.myrealboard.com
Censeur
Administrateurs
Administrateurs


Nombre de messages : 3908
Age : 58
Localisation : LYON
Points : 3103
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: VESTE PETER TAIT    Mer 12 Jan - 20:56

et voici encore:

"Puis le 14 Octobre 1864 une lettre du responsable des agent Confédéré basé en Angleterre Joseph Minter au General AR Lawton disait :
..Je suis indirectement appliqué avec les agents du Générale Mc Rae qui m’ont aidé et je suis heureux de dire que leur aide a été très efficace de façon a ce que j’ai a ma disposition 15 000 vêtements consistant a des vestes, des pantalons des chemises, des chaussures des chaussettes, et des couvertures qui mont été passé garce a l’appuis du général JB Fergusson et garce a quel ma commande officielle pu être envoyée.
Ces équipements je l’espère atteindront la Havane entre la première et la seconde moitié de novembre prochain, ensuite ils seront envoyé au département du trans Mississipi,dans un délais que j’espère le plus court possible... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14-virginia-cavalry.myrealboard.com
Censeur
Administrateurs
Administrateurs


Nombre de messages : 3908
Age : 58
Localisation : LYON
Points : 3103
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: VESTE PETER TAIT    Mer 19 Jan - 19:34

A SURVEY OF
CONFEDERATE CENTRAL GOVERNMENT
QUARTERMASTER ISSUE JACKETS
Part 3
Extraits
by Leslie D. Jensen


THE TAIT CONTRACT JACKET

Another pattern of jacket dating from late in the war was the product of the Confederacy's purchasing operations abroad. A relatively large group of them survive, indicating widespread late-war issue. Characterized by an eight button front, they have distinctive five piece bodies, two piece sleeves, and collars of a fine wool broadcloth. All are made of the same cadet gray kersey used in the Type III Richmond Depot jackets. Those whose original linings have survived have linen, rather than cotton linings. It is significant that in 1860 there were only four linen factories in this country, all of them in the north.70 Linen linings therefore would indicate a non-domestic product. A vertical slit pocket is set into the lining on the inside left breast. The front edges of the jacket are machine stitched, with a distinctive double line of stitching on the right side where the buttons attach. The left front is turned under but the facing piece is cut raw.

The linings are stamped with one of two types of size markings. One is a set of figures such as "5-9/ 38-40" or "5 Ft. 9/ 38-40" indicating a size for a man 5 feet 9 inches with a chest measurement of 38-40 inches. This is a distinctively British Army sizing system, which continued in use as late as World War I. Only one of the jackets has the other type of mark, in the American system, "SIZE NO. 2." This is the only known group of Confederate jackets to have markings of any kind. Only two of these jackets still carry the original buttons, but they are critical in attributing the group, for they are stamped "P. Tait/Limerick."

Peter Tait was a ready-made clothing manufacturer in Limerick, Ireland. He got his start during the Potato Famine of the 1840's and later as a uniform contractor to the British Army during the Crimean War. By the American Civil War, he was one of the largest ready-made clothing manufacturers in the world. According to the company history, Tait contracted with the Confederacy for uniforms and delivered them in his own blockade runners, the Elavey, Eveline and Kelpie.71 A Limerick newspaper account of 1866 indicates that at least one cargo in the Evelyn arrived in Wilmington on Christmas Eve, 1864.72 A Quartermaster's book from the Richmond depot confirms the arrival of the Evelyn at Wilmington on 29 December carrying 4400 jackets and pants as part of the Collie and Tait contract.73


FIG 22
Peter Tait contract jacket worn by Pvt. Alfred Goodwin, Sturdevant's Battery.
The red collar and cuffs are post-war additions. Note the lack of a back center seam.

The jacket illustrated in FIG 22 was worn by Private Alfred Goodwin of Sturdivant's Battery, a unit of the Army of Nothern Virginia. It has the five piece body, eight button front and distinctive front stitching of the pattern, and the original pocket survives. However, it has been relined, and the loose red flannel on the collar and cuffs is a replacement. The buttons, Virginia state seals, are also replacements. Goodwin described this jacket in later years as an "Artillery standard uniform made of English goods." S turdivant's Battery served in the trenches at Petersburg until the end of the war.74

Private William A. Harrison of the 2d Maryland Infantry wore the jacket illustrated in Ross Kimmel's article, FIG 8. His garment is essentially unaltered except for the buttons. The pattern, button count, linen lining, stitching and other features, plus the collar, are all original and distinctive features. Marked in the lining is: "5-9/38-33." Clothing rolls for the4th Quarter, 1864 indicate that Harrison drew a new jacket on 13 November 1864.75

Another jacket of the same pattern, also with an Army of Northern Virginia history, surfaced in the last two years. It belonged to a soldier of the 63d Tennessee, and is identical to the others except that it has shoulder straps in the same color as the collar. The markings are of this same system but have not been recorded.76

An extensively altered Tait jacket was used by Quartermaster Sergeant M. Glennan of the 36th North Carolina, a member of the Fort Fisher garrison. It has been shortened and taken in, and the collar has been adorned with a triangle of gold braid. Markings are: "6-0/41-36." Sergeant Glennan was captured 15 January 1865, but had been paroled and was in Richmond before the war ended. He could have drawn the jacket either at Fort Fisher or in Richmond.77


FIG 23
Peter Tait contract jacket of Pvt. Garrett Gouge, 58th North Carolina Regiment

Generally, the jackets located have histories that tie them to either northeastern North Carolina, the Petersburg front or the Appomattox retreat route. Conversations with relic hunters indicate that Tait buttons generally come from only those areas as well. Therefore, the discovery of a jacket owned by Private Garrett Gouge of the 58th North Carolina was at first of matter of some concern (FIG 23). The 58th was an Army of Tennessee unit, and never saw service with either Lee or at Fort Fisher. However, the regiment's last service was guarding Quartermaster stores in Greensboro.78 The jacket in question is in near mint condition; it has not seen hard service and obviously was drawn just before Gouge went home. Like the others, it has the five piece body, two piece sleeves, eight button front, distinctive stitching and linen lining. Like the 63d Tennessee jacket, it has shoulder straps, but these are of the same material of the coat and are piped in blue. However, the shape is distinctively the same. The collar is also piped. The markings read: "5 FEET 10/30-34." The most important feature of this jacket is the buttons. All are obviously original to the coat, and are stamped "P. Tait/Limerick."79


FIG 24
Thomas Roche's photograph of a dead Confederate soldier wearing a Peter Tait jacket,
taken at Fort Mahone, Petersburg, Va. on April 3, 1865

A final piece of evidence that links these jackets to both time and place are the photographs taken by Thomas Roche at Fort Mahone at Petersburg on 3 April 1865 (FIG 24). They show the body of a Confederate soldier wearing a Tait jacket. It has the correct button count, the distinctive double line of stitching, and under a glass it can be seen that the collar and shoulder straps are of a finer material than the rest of the jacket. The shoulder straps in this case have been rather crudely cut off. The original photographer's label indicated that the jacket was gray with red trim.80

In addition to those described above, at least four other Tait jackets survive. One has an Appomattox history, another was used by a Virginia soldier, the third (recently surfaced) is identical to the Gouge jacket and shares an Army of Tennessee/North Carolina campaign history, while the fourth is without a history but was found in Virginia. This last jacket is marked; "SIZE NO. 2." 81 Moreover, inspection reports for York's Louisiana command for January and February, 1865 indicate that some of the unit had just received English jackets, but there were complaints about some of them being too sma11.82 Taken together, the evidence indicates that Tait's jackets were received very late in the war, and that they saw service only with Lee's main army at Petersburg and in North Carolina.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14-virginia-cavalry.myrealboard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: VESTE PETER TAIT    Aujourd'hui à 17:53

Revenir en haut Aller en bas
 
VESTE PETER TAIT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le courage de se libérer (Peter Fenner)
» Saint Jean-Baptiste de la Salle Prêtre et commentaire du jour "Notre coeur n'était-il pas brûlant ? "
» 6ème Peter pan
» et si c'était vrai....
» Et si le Diable m' était conté .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: SECTIONS RECONSTITUTION :: 5Th VIRGINIA INFANTRY , Co D Southern Guard-
Sauter vers: