Aller en hautAller en bas


Vous êtes le Visiteurs
 
PortailPortail  AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 UN REVENANT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lio



Nombre de messages : 77
Localisation : AMPLEPUIS
Points : 111
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: UN REVENANT   Dim 7 Avr - 8:29

Bonjour à toutes et à tous,

Après un long moment d'absence, je reviens enfin pour certains, trop tôt pour d'autres, mais en tout cas je dois des explications à certains.

J'ai démissionné pour des raisons personnelles de la présidence de l'ACWRE, trop tôt certainement pour éviter certaines malversations internes, ( pour faciliter l'interprétation de certains qui ne sont pas des malversations financières bien sûr, mais juridiques et prouvées! ) mais c'est ainsi. J'ai finalement préféré m'occupper un peu de moi, et arrêter de m’occuper et aider beaucoup d'autres, surtout après certains merci de reconstituteurs que j'avais équipés de A à Z.

Ceci étant dit, j'ai pu ainsi régler un grands nombres de soucis personnels, dont des problèmes d'entreprise, d'emploi stable, et pas tout à fait encore de santé......

Quoiqu'on dise, et malgré tous les avatars de la vie, même si beaucoup dans le monde de la reconstitution ont souhaité ma disparition du milieu pour avoir osé leur tenir tête et monter un groupe digne de ce nom, je reviens avec d'autres idées, et d'autres projets pour que nous puissions, entre gens honnêtes, et entre amis, passés des bons moments ensemble à vivre notre vraie passion.

Je tiens d'abord à remercier :

René HOCQUET qui a eu la gentillesse de nous mettre une association à disposition pour garder une structure juridique et qui tente de maintenir à flot la volonté de beaucoup d'entre nous de recommencer une activité commune et active

Jean René DROUOT, le fameux censeur dans l'ombre, passionné d'histoire, pas de reconstitution, qui a et va maintenir à niveau, avec mon aide bien sûr, le forum qui a dépassé les 40 000 visites. Pour un forum non lu c'est un peu plus que la moyenne vous en conviendrez, avec des référencements au États Unis des plus sérieux.

Mickael TOURNIER NARE qui a toujours été présent et s'est battu pour faire respecter les droits des membres de l'ancien 14th Virginia Cavalry, et second Ohio puis des membres français de l'association précitée et tenter de maintenir la cohésion de l'Equipe internationale, en vain malheureusement.

de Jean Pierre COPIN, David COPIN, Walter PENCEDANO, Céline GRUMWERK, Pascal REYMOND, Hervé MILESI, Annick ABRAHAMS bien sûr, mais aussi Patrick LEULLIER, Bruno GONCALVES, Victor DOSSENTOS, Anthony MEZQUITA, Luc DAUMAS, etc......

De nos amis belges, que je ne nommerais pas pour des raisons que vous comprendrez aisément et qui s'ils ont choisis de suivre les nouveaux dirigeants de l'ACWRE pour des raisons personnelles et non moins valables, n'ont pas pour autant répudiés les liens d'amitiés qui nous unissaient.

Et bien d'autres amis restés dans l'ombre et qui ont toujours été avec nous

voici donc ce que j'ai pu tirer des expériences précédentes et de nos réussites et échecs et que je souhaitent vous faire partager:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lio



Nombre de messages : 77
Localisation : AMPLEPUIS
Points : 111
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: UN REVENANT   Dim 7 Avr - 8:32

Reconstitution haute fidélité

Nous avons acquis cette réputation après dix ans de reconstitution fondée sur des sources historiques et grâce à notre volonté de recréer l’époque sans compromis. Cette qualité nous avait valu des jalousies mais surtout de l'estime de beaucoup de centres d'animation et de groupe de reconstitution de toute catégories, des remises en cause profondes d'autres groupes du fait de jalousies mal placées, et des animosités certaines de responsables sur la pente descendante qui n'ont jamais compmris qu'on était plus dans l'optique de les soutenir que de nous les mettre à dos.

La nouvelle structure attendra donc de ses membres qu’ils examinent avec précision et respectent rigoureusement les sources historiques. C’est une quête sans fin. Chaque discussion amènera des nouvelles idées ou suggestions qui ouvrent de nouveaux horizons de recherches pour l’amélioration de notre interprétation et de notre équipement. L’authenticité ne pourra jamais être absolue, mais elle est source de sérieux et de fidélisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lio



Nombre de messages : 77
Localisation : AMPLEPUIS
Points : 111
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: UN REVENANT   Dim 7 Avr - 8:37


Coopération et recherches

Le progrès dépend de l’échange des connaissances. Nous devons toujours ouvert aux discussions avec nos institutions, d’autres groupes ou personnes. Nos recherches sont fondées sur des trouvailles archéologiques, des objets conservés dans les musées, des textes contemporains ou des sources iconographiques. Nous serons donc amener à améliorer constamment notre équipement ce qui nous permettra de parfaire notre connaissance de la vie du quinzième siècle.

Mais il est clair que nous devons prendre conscience que tout le monde n'a pas les mêmes moyens :

- nous devrons donc favoriser les échanges internes

- inhiber les membres qui veulent imposer leur façon de voir les choses au détriment des autres points de vues, qui sont des réalités de la vie

En ce qui concerne la gouvernance de notre structure juridique à venir, j'en parlerai plus encore après.

La défence de notre intérêt passe par la défense d'un intérêt collectif supérieur, qui n'est pas la somme de nos intérêts individuels, et encore moins représenté par l'intérêt individuel d'un d'entre nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lio



Nombre de messages : 77
Localisation : AMPLEPUIS
Points : 111
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: UN REVENANT   Dim 7 Avr - 8:39

Sur l'aide à l'équipement

En faisant le compte, je me suis rendu compte que le club a équipé sur dix ans près de 137 reconstituteurs en ordre de bataille, pour atteindre un maximum de 52 membres actifs à son apogée. Que malgré le bénévolat officiel, j'ai dépensé personnellement en dix ans près de 7350€ pour promouvoir d'une façon indirecte ou directe le fonctionnement du groupement et de l'association qui s'en ai suivi, pour en arriver à une situation que nous connaissons actuellement, 1260€ aux titres de participations des membres bénévoles, ces sommes devant s'analyser comme des déficits purs et simples..

Entre les membres qui ont revendus leur matériels en faisant des bénéfices sur notre dos à tous, ceux qui ont profité du travail gratuit que le club délivrait pour remettre à niveau leurs matériels obsolètes et ou constituant souvent des erreurs d'achats, ceux qui sous couvert d'avoir des difficultés personnelles de financement ont profité du dévouement bénévole de certains de nos membres, je vous en passe et des meilleurs, me laissent dubitatif qu'en à une réelle reconnaissance de ce qu'on a fait pour eux..

Car ceci ne les a pas empêché de nous incriminer quant au fait qu'ils nous quittaient. Ma conclusion est qu'il faut tirer de ces expériences, qu'il ne faut pas attendre de merci des gens lorsque nous ne les connaissons pas, et qu'avant 5 ans nous ne pouvons pas avoir confiance en qui que se soit. C'est malheureusement le caractère "individualiste" de la vie qui prend le dessus, et la "loyauté", "l'esprit collectif" sont des notions qui ne sont plus pour "l'essentiel des gens" au goûts du jour, voir qui vont tomber en désuétude.

En conclusion, dans 4 cas sur 5, le fait de se décarcasser pour un nouvel arrivant ou un membre et lui trouver les moyens d'acheter, par exemple, une veste de combat, qualité collector, à 150€ au lieu de 420 US$, nous n'avons aucune forme de reconnaissance à cours terme, et que le fait de les aider
n'est pas une source de motivation et de fidélité., le membre nouvel adhérent nous imposant cependant une obligation de résultat plus importante qu'un professionnel, avec un niveau d'exigences hors de proportion. J'en veux pour exemple le dernier frockcoat en velours que j'ai fait faire pour un jeune, jeune que je savais démissionnaire avant la livraison, et qui n'a jamais eu la délicatesse de me faire savoir qu'il était démissionnaire, ayant eu pour remerciement, de m'envoyer un simple petit mot "merci, il est superbe", puis plus de nouvel.

Finalement je pense que dans cette histoire l'imbécile c'est bien moi !

Plusieurs fois poussé à l'excès j'ai tapé sur la table dans quelques cas:
- une carabine, dont les fonds avait été avancée par le club, toujours pas remboursée au bout de 2 ans, je l'ai revendue et est ainsi pu solder le compte en cours
- Un pistolet, dans une situation identique, et ai récupéré le prix sur une créance en l'appréhendant au nez et à la barbe de celui qui m'avait commandé la réparation
- je n'ai pas renvoyé une pièce de fusil resté au fonds d'un sac et redécouverte au bout de deux mois, alors que la personne refusait de me payer plus de 40 euros de frais d'expédition qu'elle m'avait promis de me rembourser et qu'elle m'avait expressément commandé, arguant que j'avais cassé son fusil pour ne pas se soumettre à ses obligations, fusil qui n'a jamais fait l'aller retour chez l'armurier et qui est parti dans l'état où il m'a été livré
- etc...

De tout çà j'en ai assez, et le club n'a plus à souffrir de ce genre de bêtises pour être poli


Ainsi de fait, j'ai constaté que ceux qui se décarcassait eux même pour acheter du bon matériel, ne quittait pas sans raisons valables le club, et était plus impliqué dans la mouvance collective

C'est pour cela que dorénavant, à date d'aujourd'hui, ce qui ne comprends pas les gens qui sont pris en charge actuellement dans le cadre de l'ancien concept, le club se contentera de donner des conseils les plus éclairés, à charge pour chacun de se prendre en charge et de montrer ce qu'il a dans les tripes. Fini de négocier des prix tarifaires et des conditions de réalisations de travaux de réparation, d »avancer les frais de transport et tout ce qui suit........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lio



Nombre de messages : 77
Localisation : AMPLEPUIS
Points : 111
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: UN REVENANT   Dim 7 Avr - 8:41

Les Nouvelles orientations de recrutements



Une difficulté à définir c'est une vision à long terme dans ce secteur sur laquelle nous pouvons nous interroger
Beaucoup de mal à savoir ce que la reconstitution va devenir, d'ici quelques années Et au delà de la simple reconstitution celle de la guerre de Sécession, encore plus, car il n'y a de notre culture en France Métropolitaine, même pas le souvenir des 25 000 combattants francophones qui se sont battus dans les deux camps, français, louisiannais, martiniquais, corses, belges wallons, suisses romans, guadeloupéens, canadiens et nos sang-Mêlés et autres trappeurs francophones.

Qui souhaitent donc se souvenir que le plus jeune général de l'armée confédéré fût un Alsacien, …...

IL FAUT DONC TROUVER UN NOUVEAU POLE D'ATTRACTIVITE

Un appareil éducatif qui ne nous fait plus de promotion

Fini la mode des westerns, des cow-boys, 2 heures en classe en France pour apprendre l'histoire du « tyran Napoléon » et c'est fini pour la guerre de Sécession qui n'est plus souvent même abordé au lycée. Ma question est donc comment allons nous attirer les nouvelles générations en France, voir à l'étranger ???

La reconstitution américaine n'a plus d'adepte fervents et acharnés comme fut un temps. Notre vision de l''Histoire a passé de mode, et pour 'instant les jeunes générations ont d'autres préoccupations, passions et d'autres besoins, et ne sont pas ou plus prêts à vivre sous une tente dans le froid et la neige, restant attirés plus par le virtuel !

La reconstitution western tend à vieillir même pour les indépendants, les jeunes générations se tournant plus vers des époques encore à découvrir comme le moyen âge en plein essor actuellement où des périodes qui vont permettre régulièrement de pratiquer des commémorations, comme la période de Napoléon pour ces prochains temps encore, ou la guerre 14-18 en ce moment, où encore des période qui resterons encore pour quelques temps à la pointe des animations annuelles comme le débarquement de Normandie ou maintenant de Provence de l'été 44.

Des effets de mode, sur lesquels nous ne pourront jamais espérer bénéficier pour attirer du monde vers notre passion

NOUS DEVONS PRENDRE EN CHARGE UN SUPPORT INFORMATIF DONT LE BUT SERA DE CREER ET DE FIXER L'ATTENTION SUR NOS ACTIVITES.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lio



Nombre de messages : 77
Localisation : AMPLEPUIS
Points : 111
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: UN REVENANT   Dim 7 Avr - 8:43

Une nouvelle génération difficile à cerner

Ces générations ont grandi, à mon avis avec juste titre, avec l'idée que l'entreprise est une créature d'ingratitude, de stress et d'inégalités, ils n'entendent pas sacrifier leur vie privée sur l'autel de la vie.
Les "Yes" ont également dans leur panoplie un certain goût pour la prise de risque, ne craignant ni les remises en question, ni l'instabilité, ni les chemins de traverse.Les jeunes portent un regard plus acéré sur le monde de l'entreprise et ses lourdeurs, le système associatif n'étant pas épargné par cette approche.Ce peut être une qualité non négligeable d'évolution pour une société, comme cependant un défaut de prendre leur désir pour des réalités, et de ne rester que dans un monde virtuel loin des réalités terrestres.
Malgré leurs diversités d’approches, beaucoup d'auteurs décrivent une génération de « zappeurs » compulsifs et ingrats à la recherche de leur satisfaction personnelle immédiate au détriment de l’intérêt de l’entreprise. Une génération plus préoccupée par son épanouissement personnel que par la réussite collective. Une génération à apprivoiser et qu’il faudrait choyer en créant les environnements spécifiques.

Je ne suis pas d'accord avec cette dernière analyse qui reste très insatisfaisante. Même si le respect de la hiérarchie, avec eux « n'est plus », que l'Ancien n'a plus aucun droit à être estimé, çà c'est clair, et que lorsque les désirs de ces jeunes ne sont pas satisfaits, il se dévoile tout d'un coup sous l'apparence d'un « Enfant TYRAN », notion qui est bien connue par certains sociologues, et dont le club a déjà fait les frais, par deux fois, prouvant aussi par ces expériences que ce fait de génération ne s'arrête pas aux frontières de l'hexagone.

La génération Y est de toutes façons le fruits de nos erreurs mais aussi de notre avancée technologique. Elle reste pour l'instant difficilement gérable dans un collectif qui vise le moyen et long terme, et le management donnant donnant prôner par certains R.H. n'est qu'un palliatif qui trouve rapidement ses limites.

Les échanges certes, mais la remise en question systématique du savoir faire, le changement d'orientation brutale de politique d'Association, l'absence de d'historisation de « l'expérimentation », la prise de décision collective, génèrent des remises en questions systématiques qui ne sont pas réfléchies en profondeur en tout cas et qui coûtent très très cher cher structurellement, détruisant la culture d'Entreprise, méprisant l'intérêt porté .

JE PENSE DONC QU' IL FAUDRAIT SEPARER L'ACTIVITE DE COORDINATION D'ANIMATION QUI EST PLUS ASTREIGNANTE ET CONTRAIGNATE et CELLE SUR LE TERRAIN QUI RESTERAIT UNIQUEMENT LUDIQUE, et créer deux entités séparés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lio



Nombre de messages : 77
Localisation : AMPLEPUIS
Points : 111
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: UN REVENANT   Dim 7 Avr - 8:45

Un déficit d’image important de notre secteur

Ce déficit d’image se mesure notamment au travers le recrutement mais aussi du turnover dans les associations. Les pièces en vente que j'ai rachetées ces dernières années et sur divers sites m'ont permis d'échanger pas mal de fois avec des déçus de la Civil War.

Pour ne parler que de notre période la durée de vie moyenne dans notre branche en France est de l'ordre de trois ans pour un reconstituteur moyen, ceci eu égard aux éléments et entretiens que j'ai eu aussi avec divers membres de groupes amis ou autres, pour un investissement de l'ordre de 1600euros maximum.

Le système associatif en lui même trouve ses limites dans sa forme juridique : associations tournées exclusivement vers le nombril de son Président, dirigeants captant l'intérêt de l'association pour assouvir leur vue de l'esprit individuel, manque de loyauté de l'Equipe de dirigeants aux principes qui ont fait que l'association existe, mais aussi développement trop rapide d'une association qui éclate par manque d'assimilation du "concept d'entreprise", sans compter sur les coups d'états internes qui mettent la zizanie dans les équipes, manque de professionnalisme de l’Équipe dirigeante qui sont incompétente en matière de management et de gestion, agissements d'un dirigeant contraire au Projet Associatif et à la Charte et à l'Esprit de la majorité des membres, agissements contraires aux termes de l'accord avec l'association, agissements contraire à l’éthique et la loyauté, et j'en passe et des meilleurs

Et quelques soit la forme, Loi 1901, ASBL belge, Fondations ou autre, la forme associatives trouvent dans la défense des intérêts collectifs de fortes limites à sa cohésion et à son efficacité.

CE QUI VA ME CONDUIRE A VOUS PROPOSER UNE AUTRE FACON DE FAIRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lio



Nombre de messages : 77
Localisation : AMPLEPUIS
Points : 111
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: UN REVENANT   Dim 7 Avr - 8:46

L'associatif une structure inappropriée pour ce qu'on veut faire

La gouvernance associative peut se définir comme l’ensemble des règles déontologiques
librement consenties par l’institution et ses différents organes, visant à garantir un fonctionnement conforme l'esprit des fondateurs les fameux « Principes Généraux de Constitutions », de la loi, tant dans sa lettre que dans son esprit, et aux principes énoncés dans la charte fondatrice de l’association, ses statuts, son règlement intérieur, etc.... Ces textes sont très lourds à établir car il sont très particuliers à l'esprit de cohésion qui agit sur la fusion des intérêts des membres. Leur absence ou leur insuffisance est catastrophique pour la cohésion d'Equipe.

D’autre part la gouvernance associative vise à un fonctionnement démocratique et responsable de l’organisme, respectueux des personnes, facteur d’utilité sociale et soucieux de la pérennité de l’organisme. La gouvernance porte donc aussi bien sur les modes d’actions de l’association dans ses missions statutaires que sur les principes de son fonctionnement institutionnel et de sa gestion financière. La défense de se principe est très complexe

L'association souffrent très très mal des conflits

- Ainsi des conflits avec un membre bénévole peuvent être nuisibles et entraîner le mécontentement
des parties prenantes, une baisse de la motivation, voire un désengagement de l’ensemble de l’équipe

- La capacité de faire face au conflit au sein d'une association est complexe et comprend des aspects différents, dont la procédure lourde de mise en oeuvre de la responsabilité devant une juridiction, qui ne résolve en rien des dysfonctionnements et de problèmes éthiques de gouvernance des associations sur la responsabilité morale des dirigeants, relevant seulement de la procédure d'assemblée générale

- chaque association doit se réinterroger sur ses pratiques de gouvernance et sur la cohérence de ses textes fondateurs, en regardant «ex post» des dysfonctionnements ou des conflits en se demandant si elle aurait pu mieux les anticiper et mieux les gérer avec d’autres règles et d’autres pratiques. C'est un travail de titan qui amène souvent à des textes très peu malléables qui finissent par ancrer l'association dans un carcan immuable.

POUR CELA, JE RESTE PERSUADE QUE L'ASSOCIATION DOIT ETRE OUVERTE A DES GENS DE CONFIANCES, ET COMME ON ME L'A CONSEILLE, LES RECONSTITUTEURS DOIVENT ETRE DES ELECTRONS LIBRES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lio



Nombre de messages : 77
Localisation : AMPLEPUIS
Points : 111
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: UN REVENANT   Dim 7 Avr - 10:58

Public et reconstitution

Il convient de constater qu'un groupe, pour dépasser le cadre juridique simple, ne peut se suffir de vivre sa passion en autarcie, et là commence les ciscions d'intérêts. "la reconstitution en immersion, c'est-à-dire sans public, c'est avant tout dans le but de passer des bons moments entre amis mais après des années passées, et ceci concerne avant tout les problèmes se posant sur le territoire français, cette activité ne se suffit pas à elle seule, et ne peut être vécue, si elle n'arrive pas à s'autofinancer et à recruter. J'écarte dans un premier temps le problème de fixation des effectifs, j'en parlerais par la suite.

Comme disait la Citoyenne Sophie le lundi 25 Février 2013 : 22:24 , sur le site ‹ Napoléon 1er et le Premier Empire ‹ Bivouac des reconstitueur, « La reconstitution, qu'elle soit bivouac, commémoration ou autre "foire à la saucisse" (…......) n'existerait pas s"il n'y avait des groupes pour faire vivre l'histoire. Mais l'histoire vit également par les gens qui sans la vivre en reconstitution, la lisent ou l'écrivent, ou ont l'outrecuidance de venir l'observer dans les commémorations ou autres honnies "foires à la saucisse".

Les Foires à la saucisses et les jeunes recrues

La reconstitution pour votre propre plaisir, je comprends, mais aussi pour le plaisir des autres, ça peut être une option à retenir? Les troupes de reconstitution musicale jouent pour leur plaisir, mais aussi pour celui des autres venus les écouter, je crois...«  J'en profite pour vous renvoyer sur le site pour lire les débats. »

Il ne va pas s'en dire que les recrutement les plus efficaces ont été fait sur le terrain en présence de visiteurs, et la mes statistiques sont claires nettes et précises, d'autant que notre groupe n'a jamais eu pour objectif de débaucher volontairement des membres d'autres club. C'est donc un support de recrutement qu'il ne faut pas écarter.

D'autre part, il convient de constater, que lorsque nous avons fait des « animations tiroirs caisse », nous avons participer pour beaucoup au fait que les gens se déplaçaient pour nous voir : après tout, ces recettes qui ne nous sont pas tomber dans notre escarcelle, sont regrettables et auraient pu nous permettre d'avoir du matériel collectif, ce qui pose un nouveau problème sur sa gestion, j'en parlerais ultérieurement.

Il nous faut impérativement gagner un savoir faire pour recruter des générations qui prendront le relais de ce que nous voulons construire.

JE SUIS DONC TRES PROCHE DU CONCEPT DE L'UNE DES PLUS GRANDES ASSOCIATIONS HISTORIQUES pour moi, celui de la COMPAGNIE DE SAINT GEORGES, pour ce qui est du paramètre pédagogique

Les foires à la saucisses et un terrain à nous.

Sans écarter le principe de déplacement vers des horizons lointains, même si les temps durs ne vont pas dans ce sens, il m'apparaît difficile de ne pas associer « Terrains » avec la réussite de notre activité.

Avec plus de neuf exemples de démarchages, de propriétaires, ceci par le passé ( je ne vise pas ce que René essaie de mettre en place actuellement avec la participation de Franck qui est passionné de reconstitution), je commence sérieusement à douter de faisabilité de notre genre d'animation, sur un terrain qui ne nous appartient pas, dont nous devenons rapidement tributaire des desiderata d'un propriétaire, qui, un moment ou un autre, aura d'autres ambitions que les nôtres.

Il convient alors de penser que si nous sommes « propriétaire » d'un terrain, ceci nous permettra de mettre en place, des « foires à la saucisse » permettant de rentabiliser les fonds placés, donc les aménagements que nous y feront, plus à notre guise, voir également de déborder sur notre période, pour finaliser des conditions plus adéquates de « vivre aussi l'histoire à notre façon » et de pouvoir inviter nos amis étrangers sur un site « digne de ce nom ».

Nous avons trop perdu de temps à courir après un terrain, et nous devons limiter les déplacements à une grosse sortie à l'étranger, ce sera plus constructif ainsi. Je vous renvoie à mes précédentes remarques ci-dessus avancées........

JE PENSE DONC QUE SI NOUS AVONS UN « PIED A TERRE » NOUS CONSTRUIRONS MIEUX NOTRE PROJET
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lio



Nombre de messages : 77
Localisation : AMPLEPUIS
Points : 111
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: UN REVENANT   Dim 7 Avr - 17:01

Spectacle et Reconstitution

Le Spectacle Historique ne ressemble en rien à la reconstitution historique puisque cette dernière trouve plus souvent ses limites dans son financement ou dans ses limites territoriales.
Peu d'effets spéciaux, pour des raisons de sécurités, mais pas seulement, pour des raisons de coordinations et surtout de financement. Ces grands spectacles historiques n'ont simplement rien à voir avec les animations de reconstitutions, aussi complètes soient elles, et surtout chaque genre d'animations, spectacles ou reconstitutions, présentent des avantages et des inconvénients.
Il n'empêche que la qualité des acteurs dans la reconstitution n'a en général aucune mesure avec celle des spectacles, bien entendu.

Comment allier ces deux concepts

Il m'est donc venu à l'esprit naturellement de me poser la question que nous aurions tout intérêt à lier les deux avantages pour n'en faire qu'un, et permettre à près de quatre mille reconstituteurs européens, et bien plus encore aux Etats Unis, de vivre une bataille grandeur nature, avec de tels effet spéciaux que le souvenir de l'avoir vécu, vous rongerait jusqu'à revenir en demander l'année suivante, en alliant qualité et authenticité. Y a t'il un rêve fou de ma part, je ne le crois plus. N'oublions pas que cette activité a permis de mettre en place le projet Guédelon

Le Spectacle Historique du Château de Saint Fargeau qui réunit plus de 600 acteurs et 60 cavaliers, est un des plus grands spectacles historiques d’Europe. Combien d'énergie nous faudrait il pour assembler tout ce beau monde.
Dans le cadre exceptionnel du Château et du Parc, pendant plus d’une heure et demie, et sur un rythme époustouflant, des scènes qui font frissonner, et les spectateurs, mais encore les acteurs Où aussi le spectacle nocturne au Puy du Fou, pris en charge par des bénévoles retraçant l'histoire de la Vendée à travers le destin d'une famille. On retrouve dans ce spectacle une vision idéalisée d'un consensus social qui aurait caractérisé la Vendée historique.
C'est donc tout naturellement que je me suis posé la question, pourquoi eux arrivent ils à réunir autant de monde bénévole autour d'un tel projet, et pas nous, où les autres en France, bien sûr :

Reconstituions et Genre Militaire

N'oublions pas aussi que la reconstitution militaire présente un défaut majeure, elle ne laisse que peu de place, pour ce qui concerne notre époque, à l'épanouissement de la personnalité du Reconstituteur, principe des grades attribués, du respect des principes directeurs de l'uniformologie et de cohésion d'ensemble, des obligations et astreintes militaires de terrain, etc....Ceci se confirme entre autre par un attrait déficitaire de la chose militaire en ce moment, mais encore présent en ce qui concerne la « chose civile », qui laisse à tout reconstituteur une liberté d'expression moins indépendantiste et étouffante, de part une structure hiérarchique oppressante, pour le choix de son matériel et de sa tenue vestimentaire.
Avant de donner ou d’exécuter des ordres il ne faut pas oublier qu'en temps qu'acteurs ou reconstituteurs, notre légitimité s'arrêtent dans notre crédibilité.

IL CONVIENDRAIT DE METTRE EN AVANT ET DE DEVELOPPER POUR NOTRE EQUIPE DES RECONSTITUTEURS CIVILS POUR PROMOUVOIR LE MILITAIRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lio



Nombre de messages : 77
Localisation : AMPLEPUIS
Points : 111
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: UN REVENANT   Lun 11 Nov - 0:32

Bref, le club se reconstitue sur la base de 27 adhérents à la date d'aujourd'hui, et pour le plus grand plaisir de tous ceux qui soutiennent l'action de René HOCQUET
 
Les mauvaises expériences sont là pour construire un avenir plus sécurisé et passer à autres choses:lol!: 
 
1
 
 
çà y est, c'est reparti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: UN REVENANT   Aujourd'hui à 19:57

Revenir en haut Aller en bas
 
UN REVENANT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le revenant
» FIGURINE VIVANTE OU ALORS REVENANT DES TEMPS GLORIEUX
» HISTOIRE DE REVENANT.
» Un "revenant" Juif du Ciel nous raconte...
» Revenant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: NOUS CONTACTER :: SECRETARIAT INFORMATIONS CLUB-
Sauter vers: