Aller en hautAller en bas


Vous êtes le Visiteurs
 
PortailPortail  AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chemise US

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Censeur
Administrateurs
Administrateurs


Nombre de messages : 3908
Age : 58
Localisation : LYON
Points : 3103
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Chemise US   Ven 27 Juil - 18:09

Contract Variant Issue Shirt

Article de Nick Sekela

"There is a considerable amount of historical evidence that large numbers of Federal soldiers wore issue shirts into the field. Such shirts were characterized by their simple construction, their large size and their low status among many of the soldiers. Shirts issued from government arsenals were made with a white domet flannel wool, which chafed the skin and added significantly to the soldier's discomfort on a hot summer's day. These shirts employed a considerable amount of hand sewing. As one would suspect, buttonholes were invariably hand sewn, seams were flat felled, and much of the other sewing was also done by hand. Indeed, several sources indicate that such shirts were often completely hand sewn.

Contract variant shirts utilized the same, simple pattern: rectangular body, reinforced shoulders (particularly important, given the fact that the massive shirts draped off one's body, creating added potential for wear) and, from what I can gather, paper backed tin buttons. However, contract shirts were often primarily machine sewn, with unfelled seams. Materials varied; the shirt upon which Nick Sekela based his reproduction was made with a tan wool flannel, as described on the Historical Clothier website:

Federal Contract Shirt

Worn by Pvt. David Gilbert Meyers of the 87th PV, who was wounded at the Wilderness and later, perished at Andersonville. The pattern consists of many straight lines, which is a feature of streamlined 19th century mass production. The shoulders are cut straight, without any "hollowing" for the armscye. This causes the shoulder seam to fall off of the shoulder; consequently, there is a reinforcing strip. Offered in tan flannel, with breast pocket, and three-button placket front, as per original. As and added detail, the original shirt had the soldiers initials stitched in outline letters between the two buttons on the placket.



I ordered the shirt from Joe Hofmann, of the Jersey Skilletlicker. Joe was prompt and courteous, and the shirt was on my doorstep within a week.

The shirt was almost everything one could expect from a Sekela product: well constructed, with neatly hand sewn buttonholes and tight construction throughout. Oddly, the shirt had polished wooden buttons. I contacted Nick Sekela to verify the accuracy of this rather highly visible detail, but I received no reply. Chris Sullivan, of The Stony Brook Company, was kind enough to send me a set of paper backed tin buttons, and the old buttons are now awaiting use on one of Traci's projects.

This is not to say that the buttons were incorrect; I simply could not verify the use of wooden buttons on contract variant shirts. It was a strange addition to an otherwise highly accurate product.

I recently had the chance to field test the shirt at the Stone House, near Slippery Rock, Pennsylvania. With its reinforced seams, there is little doubt as to the shirt's durability, and I can now say without hesitation that the contract shirt's dismal reputation with regards to its comfort is well deserved. My neck was raw for a couple of days following the event. While the wool flannel feels deceptively soft to the touch, it wasn't long before the collar began to chafe my neck."

Sergent merci pour la traduction françoise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14-virginia-cavalry.myrealboard.com
chancrem
Invité



MessageSujet: Re: Chemise US   Ven 27 Juil - 18:23

J'ai moi aussi de sérieux doutes sur les boutons en bois, qu'en penses tu Blum? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Censeur
Administrateurs
Administrateurs


Nombre de messages : 3908
Age : 58
Localisation : LYON
Points : 3103
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: Chemise US   Ven 27 Juil - 18:37

Sur quelle base ce doute, que je ne conteste pas à priori bien sûr?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14-virginia-cavalry.myrealboard.com
chancrem
Invité



MessageSujet: Re: Chemise US   Ven 27 Juil - 18:44

Que j'en ai jamais entendu parler.
Les boutons en étain, en fer blanc carton, en huitre, en caoutchouc, en os, en porcelaine,... oui.
flower
Revenir en haut Aller en bas
Chaplain Turner



Nombre de messages : 379
Age : 36
Localisation : La Tour du Pin
Points : 159
Date d'inscription : 02/07/2006

MessageSujet: Re: Chemise US   Ven 27 Juil - 19:58

Citation :
Les boutons en étain, en fer blanc carton, en huitre, en caoutchouc, en os, en porcelaine,... oui.

Et bien justement, puisque tout les matériaux naturels étaient utilisés, pourquoi pas le bois Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.victory.tribal-dolphin.net
Blum



Nombre de messages : 101
Localisation : Grasse (06)
Points : -14
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: Chemise US   Sam 28 Juil - 6:53

chancremou a écrit:
J'ai moi aussi de sérieux doutes sur les boutons en bois, qu'en penses tu Blum? scratch

Idem. On trouve des boutons en bois sur certaines shell jackets CS. Il s'agit d'un modèle bien particulier avec le centre creusé et quelques sutlers en vendent des répliques, mais je n'ai jamais entendu parler de boutons en bois sur des chemises. Ca ne veut pas dire que çà n'ait jamais existé, mais si çà avait existé, çà ne devait pas être très courant.

A noter que l'article ci-dessus n'est pas dans sa totalité de Nick Sekela mais d'un client inconnu ayant acheté via Joe Hoffman (Jersey Skilletlicker) une chemise de Sekela et qui s'étonne également de la présence de ces boutons en bois qu'il s'empresse de changer ! Peut-être à-t-il tort, d'ailleurs, car Sekela est réputé pour le sérieux de sa fabrication. Il se base quasiment toujours sur des pièces de collection.

Dans le doute et à moins de reproduire un effet connu, documenté et sur lequel se trouverait de manière certaine des boutons en bois, mieux vaut peut-être rester dans le classique.... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chancrem
Invité



MessageSujet: Re: Chemise US   Sam 28 Juil - 7:15

Je suis d'accord avec Blum et je ne parlais que des boutons de chemise http://www.blockaderunner.com/Catalog/catpg29a.htm ref481 j'ai trouve des boutons bois sur des vestes des pantalons, des gilets... qui ne bouillent pas au lavage.
Chemise et sous vêtements étaient bouillis dans la lessive et les boutons bois risquent d'avoir du mal. flower
Revenir en haut Aller en bas
Censeur
Administrateurs
Administrateurs


Nombre de messages : 3908
Age : 58
Localisation : LYON
Points : 3103
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: Chemise US   Sam 28 Juil - 7:16

Pour ma part, là je vais intervenir en temps que passionné d'antiquité.

Blumm reprend l'idée suivante:

Dans le doute et à moins de reproduire un effet connu, documenté et sur lequel se trouverait de manière certaine des boutons en bois, mieux vaut peut-être rester dans le classique....

Pour ma part fréquentant les antiquaires depuis plus de vingt, voilà ce que j'en pense.

Des chemises 1860 j'en voyais à la pelle il y a quelques années, avant que la collection de vêtements anciens ne soit à la mode.

Le bouton bois y est souvent cousus sur des modèles bas de gammes, et je peux aisément en déduire, qu'il représentait le bouton du "pauvre".

Par contre sur les modèles règlementaires, le petit boutons de bois reste généralement trop fragile pour une période de campagne. Je suis sceptique qu'un arsenal se soit mis à coudre de telle boutons sur des shirts, en série. Encore que dans le sud, vu les conditions précaires, celà reste à démontrer.

Par contre, un soldat souhaitant remettre en ordre ses effets a toutes les possibilités de s'en procurer chez un sutler civil, qui fréquente les camps. Je pense que là effectivement, le boutons bois étaient utilisés comme un erzatz.

Dire qu'un sutler civil ne vendait pas de tels boutons, revient à dire qu'un boulanger ne vend pas de petits pains.
Le boutons de bois est et reste à l'époque un basique, plus que l'os, le carton ou le cuir bouilli, plus que le nacre, plus que la corne, plus que le cuir simple, plus que le bouton en pierre, en verre, et certainement plus présent que le boutons caoutchouc, ou étain, et en métal semi précieux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14-virginia-cavalry.myrealboard.com
chancrem
Invité



MessageSujet: Re: Chemise US   Sam 28 Juil - 7:30

J'ai moi aussi trainé dans les broques et j'ai manipulé des sacré quantité de vieux linges et je n'ai jamais vu aucune chemise avec des boutons bois.
Je pense qu'il s'agit d'une particularité régionnale de Colmar, ou que les boutons bois n'ont pas été utilisés au sud ( de la France).
Sur les boutons en gutta percha, tu serais étonné de la quantité vendue, mais ils étaient fragiles.
L'os était très présent, ne parlons pas de la nacre .
Revenir en haut Aller en bas
Censeur
Administrateurs
Administrateurs


Nombre de messages : 3908
Age : 58
Localisation : LYON
Points : 3103
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: Chemise US   Sam 28 Juil - 9:06

Chancremou a écrit:

Citation :
Je pense qu'il s'agit d'une particularité régionnale de Colmar

Je ne vois pas ce qui te permets de conclure à celà.
Les broc je les ai fait plus sur la région Nord de Lyon, et avec les chemises et boutons bois, je te garantie que je ne raconte pas de bobars.
Donc j'en déduis que dans le sud, vous êtes plus riches que nous!

J'en ai trouvé, de souvenance, dans la région de Lille(59), en Auxerrois à Saint Florentin (89), vers Saint Macaire en Mauge chez Madame Leguili ( 49 ), et d'autres dont je ne me rapelle plus du tout le lieu de trouvailles.

Citation :
J'ai moi aussi trainé dans les broques et j'ai manipulé des sacré quantité de vieux linges et je n'ai jamais vu aucune chemise avec des boutons bois.

Je pense que tu sais faire le distingo entre pièce cousue main et pièce piqué droit. Les linges que l'on retrouve actuellement en brocante sont du type 1880/1900 voir même des copies.
Pour les boutons bois tu n'en trouves quasimant pas sur cette période.
Je te parle donc bien de pièces cousues à la main entièrement, de fabrication familliale, comme celà se faisait couramment à l'époque dans les foyers modestes. On est d'accord?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14-virginia-cavalry.myrealboard.com
Censeur
Administrateurs
Administrateurs


Nombre de messages : 3908
Age : 58
Localisation : LYON
Points : 3103
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: Chemise US   Sam 28 Juil - 9:19

Histoire de boutons

Nos lointains ancêtres utilisaient déjà des cornes et des os taillés pour faire tenir leurs habits, mais dans la littérature, on retrace l'existence du bouton au 12e siècle, le mot s'écrivant alors « boton ».
Au siècle suivant, le bouton commencera à être produit de façon artisanale, faisant apparaître par la même occasion un nouveau métier, celui de boutonnier. Le bouton "BOIS" est une des productions de la tournerie sur bois. La date d'apparition du bouton tel que nous le connaissons est imprécise (entre le 12ème et le 15ème siècle selon les auteurs et la définition technique). Il complète puis supplante lacet, agrafe, épingle, ... Jusqu'au milieu du 19ème siècle, il est exclusivement d'usage masculin.

L'histoire raconte alors que le métier de boutonnier était si répandu qu'il se subdivisait en plusieurs branches de spécialisation. Les boutons de cette époque étant alors fait de métaux, de verre, d'or ou de pierres précieuses, chaque matériau trouvait son spécialiste.

Au fil du temps, le bouton deviendra un véritable bijou, objet de toutes les fantaisies : au 18e siècle, les habits masculins sont très sophistiqués, ornés de dentelle et de jabots. Aussi les grands bourgeois parent-ils leurs habits de boutons précieux, en or ou en argent, qu'ils commandent par douzaine aux orfèvres boutonniers. Vers 1850 cependant, les tailleurs populariseront des boutons faits de bois ou de carton et recouverts du même tissu que l'habit. Ce sera la fin du bouton précieux.

Par la suite, les boutons seront fabriqués en manufactures, et taillés dans des matériaux beaucoup moins coûteux. En 1854, le manufacturier français Alexandre Massé inventera le bouton à 4 trous, en réponse à ses clients qui se plaignaient de rhumes à répétition attribuables au manque de solidité des boutons à 2 trous. Grâce à son invention, Massé fera fortune.

Etonnement, ce n'est qu'au 20e siècle que les vêtements féminins se doteront de boutons. Jusque là en effet, les robes et les corsages étaient pourvus de simples lacets ou de rangs d'agrafes. Au début de ce siècle, les gants et les bottes sont bordés de nombreux boutons minuscules et pour arriver à les boutonner, il fallait utiliser un crochet, que toute jeune fille devait compter à son trousseau.

Les collectionneurs de boutons sont des fibulanomiste ou fibulanophiliste. On nomme leur collection fibulanomie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14-virginia-cavalry.myrealboard.com
Censeur
Administrateurs
Administrateurs


Nombre de messages : 3908
Age : 58
Localisation : LYON
Points : 3103
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: Chemise US   Sam 28 Juil - 10:13

Dans le cadre de mes recherches pour le sud, voilà ce que j'ai pu constater, pour les chemises:

- Shirt du Private Andrew Thomas Bean 1864, trois boutons en verre blanc
- Shirt of Surgeon Edward G. BOOTH, 4 boutons en perle de type féminin, consistance inconnue
- Shirt of W.C. Campell 4 boutons bois
- Shirt of Lieutenant General Ambrose POWELL HILL, ' bouttons en verre blanc
- Shirt of private S. Hyde Peter, 3 boutons en verre blanc
- Shirt Private Luther WRIGHT Jerrel, 4 boutons en verre blanc, et une deuxième avec trois boutons de porcelaine brune.
- Shirt du Private M. Page Lapham 1864, 4 boutons de verre blanc
- Private Kenedy PALMER, avec gilt buttons with leaf pattern
- shirt of Brigadier general David ADDISON WEISIGER, 5 boutons de verre blanc
- Shirt de provenance inconnu, 4 mother of pearl buttons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14-virginia-cavalry.myrealboard.com
chancrem
Invité



MessageSujet: Re: Chemise US   Sam 28 Juil - 11:34

Sur les chemises, je ne parles que de celles en drap de lin ou chanvre ( fabrication locale voire familiale) sur le patron des chemises dites XVIII ème avec le patron composé de carrés et rectangles avec goussets de col, sous manches...
Je confirme qu'en région marseillais et sud ouest je n'ai jamais eu de boutons bois sur la quantité de chemises et de taies d'oreillers en quantité notables ( peut être 1 ou 2 boutons de remplacement maxi)
Sur ce type de chemises, le plus rencontré est le nacre, le bouton hopital, prison ... en plomb à deux trous recouvert de tissus, la porcelaine, l'os.
Pourquoi s'agirait il d'une particularité régionnale?
Simplement car on n'a pas observé les mêmes choses à des endroits différents study
Tu dis: " Vers 1850 cependant, les tailleurs populariseront des boutons faits de bois ou de carton et recouverts du même tissu que l'habit. Ce sera la fin du bouton précieux. " et miracle lol!
je suis d'accord, on est dans cet exemple dans le registre des boutons pour habits qui ne sont pas conçus pour être lavés donc peuvent être en bois ou en papier maché recouverts.

Tu dis aussi : " Le bouton "BOIS" est une des productions de la tournerie sur bois" donc tu es d'accord sur le fait que les bois sont tournés, comme l'os d'ailleurs,ce qui en fait un objet de technicité assez haute.
Pour les boutons étains et AP en plmob, c'est de la fonte, pour les boutons fer blanc et dos carton ( reglementaires US) c'est de l'estampage ( 1 feuille de FB et une de carton, techniquement , c'est le moins cher), pour le bouton nacre, c'est une perceuse cloche, un peu comme pour poser une prise electrique dans du placo).
Les boutons porcelaine, verre et gutta percha sont coulés, donc peu cher;
Le but de l'armée est de fournir des boutons peu cher pour les chemises ( le sujet étant les chemises réglementaire US) donc je confirme que pour moi, les boutons bois des suttlers sont incorrects sur des chemises règlementaires et rares sur les autres chemises.
Tu dis: "Etonnement, ce n'est qu'au 20e siècle que les vêtements féminins se doteront de boutons. Jusque là en effet, les robes et les corsages étaient pourvus de simples lacets ou de rangs d'agrafes." mais aussi " Shirt of Surgeon Edward G. BOOTH, 4 boutons en perle de type féminin," et moi en abruti de base, je me dis que ces deux infos se contredisent. lol! donc je comprends pas ta façon de raisonner. scratch geek
Revenir en haut Aller en bas
chancrem
Invité



MessageSujet: Re: Chemise US   Sam 28 Juil - 14:49

Tu as là un article sur les chemises règlementaires US qui semble correctement fait et qui ne parle que de boutons en métal http://www.authentic-campaigner.com/forum/showthread.php?t=1096
Revenir en haut Aller en bas
chancrem
Invité



MessageSujet: Re: Chemise US   Sam 28 Juil - 15:53

Sur cet autre article ils confirment les boutons estampés en fer blanc ( ce n'est pas précisé dans le corps de l'article mais "the stamped utility button" me font penser à ce type de boutons)
http://www.33wis.com/articles/pdf/contract%20shirt.pdf
S'il te reste des doutes, on peut essayer d'aller encore plus loin.
Je vais rechercher sur mes bouquins sur les boutons ce qui est dit du bois et je te tiens au courant.
Revenir en haut Aller en bas
Censeur
Administrateurs
Administrateurs


Nombre de messages : 3908
Age : 58
Localisation : LYON
Points : 3103
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: Chemise US   Sam 28 Juil - 17:03

Citation :
Pourquoi s'agirait il d'une particularité régionnale?
Simplement car on n'a pas observé les mêmes choses à des endroits différents

Mais comment expliques tu alors cette différence comportementale

Citation :
Tu dis: " Vers 1850 cependant, les tailleurs populariseront des boutons faits de bois ou de carton et recouverts du même tissu que l'habit. Ce sera la fin du bouton précieux. " et miracle je suis d'accord, on est dans cet exemple dans le registre des boutons pour habits qui ne sont pas conçus pour être lavés donc peuvent être en bois ou en papier maché recouverts.
Boutons bois pas lavés, avec certain bois tu n'as aucun probléme, il ne sont pa tous en hêtre, comme beaucoup actuellement

Citation :
Tu dis aussi : " Le bouton "BOIS" est une des productions de la tournerie sur bois" donc tu es d'accord sur le fait que les bois sont tournés, comme l'os d'ailleurs,ce qui en fait un objet de technicité assez haute.
N'oublie pas que le tour est au pied, et ce genre d'instrument ce trouve à l'époque à tous les coins de rue.
et la main d'oeuvre est on ne peut plus bon marché. Une technicité haute, là je ne partage pas ton point de vue.
Je te rapelle quand même que le boutons os est règlementaire dans certaines armées, comme la notre, à la même époque.

Quand j'écrits de plus "En 1854, le manufacturier français Alexandre Massé inventera le bouton à 4 trous, en réponse à ses clients qui se plaignaient de rhumes à répétition attribuables au manque de solidité des boutons à 2 trous. Grâce à son invention, Massé fera fortune. ", il me semble que si le bouton à quatre trou touche de vêtement du dessus, celui du dessous s'en trouve inclu par cette évolution populaire: on est d'accord que la majorité des boutons de chemises US sont à quatre trous.

Entre fabriqué un bouton règlementaire en carton renforcé d'une enveloppe d'étain et un bouton bois, tu ne auras du mal à me convaincre que le bois est plus cher et plus astreignant, surtout si on parle de vague de popularisation, et donc de diffusion comportementale.


Maintenant, je répète, oui je suis d'accord que le modèle de manufacture ne sortait pas avec des boutons bois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14-virginia-cavalry.myrealboard.com
chancrem
Invité



MessageSujet: Re: Chemise US   Sam 28 Juil - 18:06

Admin dit: "Entre fabriqué un bouton règlementaire en carton renforcé d'une enveloppe d'étain et un bouton bois, tu ne auras du mal à me convaincre que le bois est plus cher et plus astreignant, surtout si on parle de vague de popularisation, et donc de diffusion comportementale."

C'est en effet moins cher de fabriquer des boutons en fer estampés , avec une presse tu fais env. 1 m2 de boutons à chaque fois que ta presse hydrolique retombe.
Pour tourner des boutons, il te faut savoir faire, essaie! lol! et tu en faiis un seul à la fois, il y a pas photo.
Revenir en haut Aller en bas
chancrem
Invité



MessageSujet: Re: Chemise US   Sam 4 Aoû - 10:20

Citation :
Tu dis: " Vers 1850 cependant, les tailleurs populariseront des boutons faits de bois ou de carton et recouverts du même tissu que l'habit. Ce sera la fin du bouton précieux. " et miracle je suis d'accord, on est dans cet exemple dans le registre des boutons pour habits qui ne sont pas conçus pour être lavés donc peuvent être en bois ou en papier maché recouverts.
Boutons bois pas lavés, avec certain bois tu n'as aucun probléme, il ne sont pa tous en hêtre, comme beaucoup actuellement.
Il semble que le buis soit très utilisé.

Citation :
Tu dis aussi : " Le bouton "BOIS" est une des productions de la tournerie sur bois" donc tu es d'accord sur le fait que les bois sont tournés, comme l'os d'ailleurs,ce qui en fait un objet de technicité assez haute.
N'oublie pas que le tour est au pied, et ce genre d'instrument ce trouve à l'époque à tous les coins de rue.
et la main d'oeuvre est on ne peut plus bon marché. Une technicité haute, là je ne partage pas ton point de vue.
Je te rapelle quand même que le boutons os est règlementaire dans certaines armées, comme la notre, à la même époque.

Quand j'écrits de plus "En 1854, le manufacturier français Alexandre Massé inventera le bouton à 4 trous, en réponse à ses clients qui se plaignaient de rhumes à répétition attribuables au manque de solidité des boutons à 2 trous. Grâce à son invention, Massé fera fortune. ", il me semble que si le bouton à quatre trou touche de vêtement du dessus, celui du dessous s'en trouve inclu par cette évolution populaire: on est d'accord que la majorité des boutons de chemises US sont à quatre trous.

Entre fabriqué un bouton règlementaire en carton renforcé d'une enveloppe d'étain et un bouton bois, tu ne auras du mal à me convaincre que le bois est plus cher et plus astreignant, surtout si on parle de vague de popularisation, et donc de diffusion comportementale.


Maintenant, je répète, oui je suis d'accord que le modèle de manufacture ne sortait pas avec des boutons bois.[/quote]
Sur la fabrication des boutons j'ai trouvé ça et tu constatera que la technicité est assez haute, différente du tour classique.


Ces boutons sont fait en os, nacre, ivoire, bois, corozo ne sont pas concernés les boutons moulés ( porcelaine, caoutchouc durci, etain...), les boutons pressés ( corne, cuir...) et les boutons estampés ( règlementaires US en fer blanc dos carton).
Le matériau est decoupé en plaquettes plus épaisses que le bouton final .
Puis l'ouvrier présente verticalement la plaquette à la mêche (o) d'un tour, qui opère dans ce cas à la façon d'un vilebrequin, en l'appuyant contre la poupée de la contrepointe ( p).
La mèche présente des dentelures qui vont escaver,moulurer la face supérieure de la rondelle et couper à moitié le futur bouton.
Une autre mèche servira à façonner l'arrière du bouton et finira de le détacher de la plaquette.
http://img329.imageshack.us/img329/6811/numriser0001tx4.jpg
Revenir en haut Aller en bas
chancrem
Invité



MessageSujet: Re: Chemise US   Sam 4 Aoû - 10:22

Dans la vie secrète du bouton, nous avons obtenus des boutons sans trous qui vont être presentés en S à la machine à percer les trous
http://img502.imageshack.us/img502/1509/numriser0002mo1.jpg
Sur cette machine de petites tarières( o, o', o" et o"'), autant que de trous à faire,vont percer simultanément les trous du bouton.
Ensuite, ces trous seront ensuite fraisés pour le pas couper le fil.

Il est à noter que nous en sommes à quatre opérations.


Les boutons bruts sont ensuite finis, polis et teintés.
Pour le polissage à la main ( articles supérieurs), chaque bouton est présenté dans le mandrin en bois d'un tour.
Pendant que le mandrin tourne, l'ouvrier appuie son pouce enveloppé d'un linge enduit de blanc d'Espagne et de savon qui polie ledit bouton.
Pour les articles courants, le polissage est fait au tonneau comme pour les épingles mais le son est remplacé par d'autres abrasifs.
Revenir en haut Aller en bas
Censeur
Administrateurs
Administrateurs


Nombre de messages : 3908
Age : 58
Localisation : LYON
Points : 3103
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: Chemise US   Dim 26 Aoû - 22:21

Suite a mon message sur les chemises et les boutons, voilà ce que me dit un amis reenacter:

"Ce que je peux dire ne plus sur l’ensemble.

En général les chemises. US et CS

Je les divise en trois catégories ( ce qui n’engage que moi )

Les chemises de dessous.

Les chemises type tous les jours (souvent de couleur)

Les surchemises et chemises militaire


Attention ces dernières ne rentrent pas dans la catégorie réglementaire.

Les chemises de dessous .

Pratiquement toujours blanches et en coton.

De coupe très simples avec ou sans col une ouverture s’arrêtant sur la
poitrine.

Certaines étaient en flanelle.

La flanelle de l’époque était en toile d’un coté et de l’autre plucheux
(le coté plucheux était placer sur la peau).

Les chemises distribuées a l’armée avant guerre et au début étaient de
ce type.

Les chemises de tous les jours.

Elles étaient très souvent de couleur avec des carreaux, des rayures,ou
de couleur unis

Dans tous les cas elles étaient d’une très grandes diversité.

la coupe était un peu plus élaboré que celles de dessous mais elles
avaient aussi l’ouverture qui s’arrêtait au milieu de la poitrine.

Les surchemises et chemises militaires.

Elles étaient portées par dessus les autres et remplaçaient la veste ou
le gilet pour les travaux de force.

Elles semblaient être un peu en désuétude pendant les années 1860 .

Elles étaient de coupe simple en grosse toiles ou tout autre matériaux
résistant a l’usure.

Parmi celles ci on trouve les chemises de militaires .

Au début de la guerre devant le manque d’uniformes certaines unités,
groupes ou volontaires sont partis en campagne avec ce type de vêtements
remplaçant la veste.

Ceci étant vrai au Nord comme Sud d’ailleurs.

Pour les boutons :
le bois doivent être évité pour les deux camps
Pour la simple raison qu’ils ne tiennent pas les lavages successifs en devenant cassant.

Pour les chemises de tout les jours type civile il faut prendre les
boutons blanc en nacre en os ou en céramique blanchâtre c’était de loin
les plus courant .

En fait ces boutons étaient tellement courant que l’on en retrouve encore pas mal dans les boites a boutons des grands mère.

En gros la taille des boutons de chemises na pas changés depuis la guerre civile .

Eviter les boutons trop gros.

Pour les chemises de dessous et caleçons c’était exactement pareil « copier coller »

Pour les chemises distribuées au soldats au début de la guerre elles avaient des boutons en fer blanc.

Ces boutons avaient deux couches de fer blanc une pour la face un pour le dos.

Au fur et a mesure des demandes et la guerre progressant ils ont eut le dos en carton fin.

Certaines surchemises militaire avaient des boutons type d’uniforme de façon a les rendre encore plus militarisées … ( petits boutons pour la plupart ).

Ceci n’est qu’un très léger survol de l’ensemble.

En attendant j’invite ceux qui veulent en savoir un peu plus sur les chemises Américaines le livre suivant.

Thoughts on Men’s Shirt in America 1750-1900

by William L Brown III

Thomas Publications PO Box 3031 Gettysburg PA 17325

Prix indicatif 20 $


Photos noir et blanc ,croquis ,dessins, historiques, ce livre est une bonne référence de base.

Pour faire encore plus simple vous pouvez aussi vous référer au
Confederate Sketchbook .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14-virginia-cavalry.myrealboard.com
Censeur
Administrateurs
Administrateurs


Nombre de messages : 3908
Age : 58
Localisation : LYON
Points : 3103
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: Chemise US   Dim 26 Aoû - 22:33

Cet avis allant dans le sens de celui de notre ami Chancremou, ne fait pourtant pas l'unanimité de mes sources.

Un autre ami reconstitueurs m'a prêté les propos suivants:

" En ce qui concerne les boutons bois je ne suis pas tout à fait d'accord avec ce point de vue.
( voir texte ci dessus )

Les boutons de bois ont été utilisées avec modérations sur des chemises. Certains de mes confrères en acceptent le port, mais prétendent que le "deux trous" est d'origine américaine, et le "quatre trous", d'origine européenne, et à ce titre n'est pas acceptable.
Ors la quantité de matériel importé d'europe, qui comprend des pièces de mercerie, ne peut exclure la présence de boutons bois européens, comme le prouve mes recherches en la matière.

Voilà pour ce que j'en pense"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14-virginia-cavalry.myrealboard.com
chancrem
Invité



MessageSujet: Re: Chemise US   Lun 27 Aoû - 9:09

Sur le premier texte, ça confirme mes recherches.
Le deuxième me pose problèmes .
Je suis d'accord que s'il y en a eu ( du bois sur les chemises), c'est avec modération.
"Certains de mes confrères en acceptent le port, mais prétendent que...."" Le prétendent que" fait pas très factuel et si en france on trouve autant de quatre trous que de deux trous, il est possible ( opinion) d'avoir les deux aux US.Par contre la présence de boutons bois sur les chemise n'est pas prouvé juste par des inventaires de cargaisons
"Ors la quantité de matériel importé d'europe, qui comprend des pièces de mercerie, ne peut exclure la présence de boutons bois européens, comme le prouve mes recherches en la matière. "
Il y a eu des boutons bois européens à deux trous, j'en ai en collec' et je confirme, rien à voir avec du bouton de suttler.
Sur ce que tu dis sur le bouton métal " Ces boutons avaient deux couches de fer blanc une pour la face un pour le dos."
me semble vrai, j'ai jamais vérifié l'hypothèse.
J'avais trouvé du pantalon et le la veste de travail avec ce type de boutons
Revenir en haut Aller en bas
Censeur
Administrateurs
Administrateurs


Nombre de messages : 3908
Age : 58
Localisation : LYON
Points : 3103
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: Chemise US   Jeu 6 Sep - 8:43

Faute de document, voici un autre commentaire, qu'un des grands pontes historiens américains m’a transmis.

" Ce genre de question est bien latin !!!

Il y’a bien longtemps qu’ils ne se posent plus ce type de question car
ils l’ont résolu depuis des lustres.

C’est très simples ils avaient pour les chemises et les sous vêtements
des boutons.

4 trous ou 2 trous.

En nacre (Shell)

En verre (glass)

En céramique ( ceramic )

En os ( bonnes)

Des types grelot en nacre ( pearl).

Des type céramique teinté décoré (Calico )

Voir des boutons du même type de décor que la chemise)

Bois en hard wood ( buis) très peu courant au US mais sont plus destructibles que les autre dans le dans le temps."


Ceci confirme quand même que les boutons bois sont peu courant sur des chemises

Par contre, pas de trace de cuir bouilli, et autre boutons cuirs??????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14-virginia-cavalry.myrealboard.com
chancrem
Invité



MessageSujet: Re: Chemise US   Lun 15 Oct - 14:23

Je ne crois pas qu'ils aient été rares et chers , j'ai même exprimé l'inverse sur la page précedente.
Il y avait eu une discution assez pointue sur l'emploi du gutta percha entre Ingalls et Bazoo sur le forum CCFF http://forum.aceboard.net/51828-2477-7738-0-caoutchouc-fantastique.htm
Revenir en haut Aller en bas
Censeur
Administrateurs
Administrateurs


Nombre de messages : 3908
Age : 58
Localisation : LYON
Points : 3103
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: Chemise US   Lun 25 Juil - 20:34

voici une rare photo d'époque en chemise dite civile par opposition aux chemises de combats à double poche





Il s'agit de frères

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14-virginia-cavalry.myrealboard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chemise US   Aujourd'hui à 8:27

Revenir en haut Aller en bas
 
Chemise US
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La chemise à la reine
» L'Italie en chemise noire -Laurent Berrafato
» La poudre aux yeux (théâtre)
» Le Port du pantalon, du costume et de la cravate
» Le message de l'évangile.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: SECTIONS RECONSTITUTION :: 4Th US CAVALRY , Co F , Regular Army-
Sauter vers: