Aller en hautAller en bas


Vous êtes le Visiteurs
 
PortailPortail  AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Femmes pendant la Guerre Civil Américaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Josey



Nombre de messages : 186
Localisation : a
Points : 43
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Les Femmes pendant la Guerre Civil Américaine   Jeu 15 Mai - 15:44

Mary Edwards Walker 1832-1919

Mary Edwards Walker, fait partie des "anciens combattants" en tant que femme. Elle a été la seule à gagner le "Congressional Medal of Honor", pour son service pendant la guerre civile. Elle a, avec des milliers d'autres femmes, été honorés pour son dévouement au service militaire par l'Amérique Memorial en Octobre 1997.




Le portait de Mary Edwards Walker est mouvementé tout au long de sa vie. Elle est née le 26 Novembre 1832 dans la ville d'Oswego à New York, dans une famille abolitionnistes. Son lieu de naissance sur le Bunker Hill Road est marquée avec un passé historique. Son père, un médecin de campagne, a participé à un grand nombre de mouvements de réforme qui a prospéré dans New York au milieu des années 1800. Il croyait fermement dans l'éducation et l'égalité pour ses cinq filles, Marie, Aurora, Luna, Vesta, et Cynthia (il avait également un fils, Alvah).
Sa fille, Mary, est devenu une passionné des droits des femmes, et elle s'est investi dans la question de la réforme vestimentaire des femmes.
Une de ses collègues a défendu le droit pour la femme de porter des pantalons turques : les "Bloomers". Ils sont devenus très populaire vers la fin du 19e siècle et était pratique pour faire de la bicyclette. Plus tard dans sa vie Mary a enfilé plein de tenue de soirée homme pour faire la leçon sur les droits de la femme.

En Juin 1855 Mary, la seule femme de sa classe, est entré dans le tout petit nombre de femmes médecins du pays quand elle a obtenu son diplôme de l'éclectique Syracuse Medical College, la première école de médecine de la nation.
Cette école a accepté les femmes et les hommes sur le même pied d'égalité.
En 1856, elle a épousé un autre médecin, Albert Miller, elle portait un pantalon et un manteau d'homme et elle avait gardé son nom propre. Ensemble, ils ont mis en place un cabinet médical à Rome, New York, mais le public n'était pas prêt à accepter une femme médecin, et leur projet a échoué. Ils ont divorcé 13 ans plus tard.




Lorsque la guerre éclate, elle est venue à Washington et a tenté de joindre l'armée de l'Union. La commission la refuse en tant que médecin officiel, elle sera donc volontaire pour agir comme assistante chirurgien - la première femme chirurgien dans l'armée américaine. Elle reste un bénévole et donc non rémunéré. Elle a travaillé à "l'US Patent Office Hospital" de Washington. Plus tard, elle a travaillé comme chirurgien de l'Union pour les lignes de front pendant près de deux ans (y compris à Fredericksburg et à Chattanooga après la Bataille de Chickamauga).

En Septembre 1863, Mary a finalement été nommé officiellement assistante chirurgien dans l'armée du Cumberland. Elle apportera elle-même une légère modification sur l'uniforme à porter.
Elle est ensuite nommée assistante chirurgien du 52e d'infanterie Ohio. Au cours de cette affectation, il est généralement admis qu'elle a également servi comme une espionne. Elle a continuellement traversée les lignes confédéré. Elle a été faite prisonnière en 1864 par les troupes confédérées et emprisonnés à Richmond pendant quatre mois jusqu'à ce qu'elle soit échangée, avec deux douzaine d'autres médecins de l'Union, contre 17 chirurgiens confédérés.
Elle a été remis à la 52e Ohio comme chirurgien, mais elle a passé le reste de la guerre dans une prison/asile pour femmes et orphelin. Elle a été payé 766,16 $ pour son service en temps de guerre. Ensuite, elle a obtenu une pension mensuelle de 8,50 $, plus tard porté à 20 $.

Le 11 Novembre 1865, le Président Johnson a signé un projet de loi présentant le Docteur Mary Edwards Walker avec la Congressional Medal of Honor pour son service rendu pendant la guerre, afin de reconnaître sa contribution à l'effort de la guerre. Elle était la seule femme à recevoir la Médaille d'honneur, la plus haute récompense militaire.

Après la guerre, Mary Edwards Walker est devenu une écrivain et une conférencière, dans son pays et en tournée à l'étranger. Elle évoquait les sujets des droits des femmes, de la réforme vestimentraire, et de la santé. Le tabac, at-elle dit, a entraîné la paralysie et la démence. Les vêtements pour femmes, dit-elle, sont incommodes, inconfortables.
Elle a été élu président du Conseil national Dress Reform Association en 1866. Mary se flatte d'être arrêté à plusieurs reprises, on lui reproche de porter des vêtements masculins, y compris le nœud papillon et le chapeau haut de forme. Elle a écrit abondamment, y compris une combinaison biographie et commentaire appelée Hit et un deuxième livre, Unmasked, ou la science de l'immortalité.

En 1917, sa Médaille, ainsi que les médailles de 910 autres ont été enlevé lorsque le Congrès révisa les normes sur l'obtention de la Médaille d'honneur. Mary refusa de la rendre, elle l'a porta tous les jours jusqu'à sa mort en 1919.
Elle est morte dans la ville de Oswego le 21 Février 1919 et elle est enterré dans le cimetière rural.
Un timbre de 20 ¢ à 'honneur du Dr. Mary Walker a été publié à Oswego dans l'Etat de NY le 10 juin 1982. Le timbre commémore la première femme à avoir obtenu la Médaille du Congrès d'honneur et la deuxième femme diplômée d'une école de médecine aux États-Unis.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Josey



Nombre de messages : 186
Localisation : a
Points : 43
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: Les Femmes pendant la Guerre Civil Américaine   Jeu 15 Mai - 15:46

Rose O'Neal Greenhow, 1817-1864
Espionne Confédérée


Rose O'Neal Greenhow est né à Montgomery County dans le Maryland en 1817. "Wild Rose", comme elle l'a été appelé dès son plus jeune âge, etait une chef de file dans la société de Washington, et une des plus célèbres espionnes de la guerre civile.




Elle a adressé des messages secrets au général Pierre GT Beauregard lui permettant une aide pour la victoire de la bataille de First Manassas. Rose a espionné avec tant de succès pour la Confédération que Jefferson Davis lui a crédité la victoire de la bataille de Manassas.
Elle a été emprisonné dans sa propre maison, puis dans la prison de la Vieille Capitale. En dépit de son accouchement, Greenhow a continué l'envoi de messages à la Confédération par le biais de la note cryptée. Après sa deuxième peine de prison, elle était en exil dans les États confédérés, où elle a été reçue chaleureusement par le président Jefferson Davis.

Sa mission suivante était de visiter la Grande-Bretagne et la France comme une représentante de la cause confédérée. Deux mois après son arrivée à Londres, ses mémoires ont été publiés, elle jouissait d'une grande vente à travers les îles britanniques. En Europe, Greenhow a trouvé une forte sympathie pour le Sud, en particulier parmi les classes dirigeantes.

Au cours de ses voyages, elle fréquentait de nombreux membres de la noblesse. Elle a été reçue à la cour de la reine Victoria. A Paris, elle a été reçue dans la cour de Napoleon III et a obtenu une audience avec l'empereur aux Tuileries.
En 1864, après une année à l'étranger, elle rentre dans son pays par bâteau Britanique. Juste avant d'atteindre sa destination, le navire s'est échoué à l'embouchure de la rivière Cape Fear près de Wilmington, en Caroline du Nord. Rose a fui en chaloupe et son petit bateau a chaviré.

En Octobre 1864, Rose a été enterré avec tous les honneurs dans le cimetière Oakdale à Wilmington. Son cercueil était enveloppé avec le drapeau confédérés et transportés par les troupes des Etats Confédérées.

Rose et sa fille entre 1861 et 1864

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Femmes pendant la Guerre Civil Américaine   Jeu 15 Mai - 16:14

deux commentaires sur rose greenhow :
accouchement ? pendant la CW ? Rose avait plus de 40 an,s pendant la CW et n'a certainement pas accouché pendant la guerre...
ensuite, son rôle concernant la nataille de 1st Mannassas est plus que controversé aujourd'hui par les historiens ...
Revenir en haut Aller en bas
Josey



Nombre de messages : 186
Localisation : a
Points : 43
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: Les Femmes pendant la Guerre Civil Américaine   Jeu 15 Mai - 17:14

PailliotCCFF a écrit:
deux commentaires sur rose greenhow :
accouchement ? pendant la CW ? Rose avait plus de 40 an,s pendant la CW et n'a certainement pas accouché pendant la guerre...
ensuite, son rôle concernant la nataille de 1st Mannassas est plus que controversé aujourd'hui par les historiens ...

Dans les documents que j'ai lu il parle bien d'un accouchement pdt la CW, c'est peut être une erreur.
Pour son aide au Gal PGT de Beauregard comme tu le dis cela reste controversé.

Si vous souhaitez des détails sur l'histoire de Rose :
http://pageperso.aol.fr/_ht_a/ccffpa/html/rosegreenhow.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Josey



Nombre de messages : 186
Localisation : a
Points : 43
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: Les Femmes pendant la Guerre Civil Américaine   Jeu 15 Mai - 17:25

Harriet Tubman

Née en 1820 dans le comté de Dorchester au Maryland
Décédée le 10 Mars 1913 à Auburn, New York




Harriet Tubman est une esclave du Maryland en fugue qui est plus connu sous le nom de "Moïse de son peuple". Pendant un 10aine d'année, en prenant des grands risques personnels, elle a permis à des centaines d'esclaves de trouver la liberté.
Le long de la voie de chemin de fer, existait un réseau secret de maisons sûres où les esclaves fugitifs pouvaient rester pendant leur voyage en direction du nord, en direction de la liberté.
Plus tard, elle est devenue une chef de file dans le mouvement abolitionniste, et pendant la guerre civile, elle a été une espionne et une infirmière pour les forces fédérales en Caroline du Sud.

Harriet Tubman dont le nom à la naissance était de Araminta Ross a été l'un des 11 enfants de Harriet et Benjamin Ross nés dans l'esclavage dans le comté de Dorchester au Maryland.
En 1844, Ross a épousé un noir libre nommé John Tubman, elle prendra son nom de famille et changea son prénom, en prenant celui de sa mère, Harriet.
En 1849, préoccupés par le fait qu'elle et les autres esclaves sur les plantations allaient être vendus, Tubman décida de s'enfuir. Son mari refusa d'aller avec elle.
Elle s'est enfui avec ses deux frères, en suivant l'étoile polaire dans le ciel donnant la direction du Nord celui de la liberté. Ses frères ont retroussé chemin, mais elle a continué et Harriet a réussi à atteindre Philadelphie. Elle y trouva du travail comme serviteur, et elle pensa qu'en mettant son argent de côté, elle pourrait revenir aider les autres à s'échapper.

Pendant la guerre de Sécession, Hariett a travaillé pour l'armée de l'Union comme infirmière, cuisinière et comme espionne. Son expérience conduisant les esclaves le long des voies de chemin de fer a été particulièrement utile, car elle connaissait bien le terrain.
Elle a recruté un groupe d'anciens esclaves pour faire la chasse aux camps rebelles et faire des rapports sur le mouvement des troupes confédérées.
En 1863, elle est allée avec le colonel James Montgomery et environ 150 soldats noirs sur un raid en Caroline du Sud. Grace à des informations privilégiées de ses éclaireurs, les soldats de l'Union ont pu surprendre les rebelles confédérés.
Harriet a travaillé comme infirmière pendant la guerre, en essayant de guérir les malades. Beaucoup de personnes à l'hôpital sont morts de dysenterie, une maladie associée à la diarrhée terrible. Harriet est sûr qu'elle pourrait aider à guérir la maladie si elle pouvait trouver quelques-unes des mêmes racines et herbes qui poussent dans le Maryland. Une nuit, elle a fouillé les bois jusqu'à ce qu'elle trouve des nénuphars et du géranium. Elle a fait bouillir dans l'eau les racines et les herbes et elle a donné la potion à un homme qui était en train de mourir. Lentement le mourrant a récupéré.
Harriet Tubman a sauvé de nombreuses personnes au cours de sa vie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Josey



Nombre de messages : 186
Localisation : a
Points : 43
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: Les Femmes pendant la Guerre Civil Américaine   Jeu 15 Mai - 17:27

Clara Barton, 1821-1912
Infirmière de la guerre civile
Fondatrice de la Croix-Rouge américaine


Quand Clara Barton avait seize ans, Lorenzo Fowler lui conseilla de devenir un enseignant afin de guérir sa timidité. Pendant dix ans, Clara a enseigné dans une petite ville du Massachusetts, où son frère était propriétaire d'une usine.
Après avoir été invité à enseigner dans une école privée dans Bordentown, New Jersey, Clara a resenti le besoin de la gratuité dans l'enseignement. En dépit de l'opposition, elle a mis en place une des premières écoles publiques gratuites dans l'Etat.
Lorsque les fonctionnaires de sexe masculin ont nommé un principal à sa place, Clara a démissionné. En 1854, elle a déménagé à Washington, où elle est devenue la première femme à travailler à l'Office des brevets.




Après la première bataille de Bull Run en juillet 1861, elle a créé une association pour obtenir des fournitures afin de les distribuer à des soldats blessés. En Juillet 1862, elle a obtenu la permission de voyager à l'arrière des armèes. Elle a connu certains des grands champs de bataille de la guerre. Clara a servi pendant le siège de Petersburg et la prise de Richmond. Barton livra une aide aux soldats du Nord et du Sud.
Après la guerre, elle est devenue très populaire et très respectée. En 1881, elle a fondé la Croix Rouge Américaine et pris les fonctions de Directrice jusqu'à sa mort.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Femmes pendant la Guerre Civil Américaine   Jeu 15 Mai - 17:44

pour rose greenhow , oui ça doit être une erreur ! (ou donc as tu pris ce renseignement ? )
merci pour l'aricle sur Rose ... c'est moi qui l'ai écris ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Femmes pendant la Guerre Civil Américaine   Aujourd'hui à 13:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Femmes pendant la Guerre Civil Américaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» récit de mon grand pere pendant la guerre
» Les femmes dans la guerre
» Prière du Sceau de Protection du Dieu Vivant pour sa sécurité pendant la guerre.
» Les femmes pendant la Seconde Guerre mondiale
» L'amour pendant la guerre?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: BOOKS ET AUTRES MEDIAS :: HISTOIRE-
Sauter vers: