Aller en hautAller en bas


Vous êtes le Visiteurs
 
PortailPortail  AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Custer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: qui à raison ?   Ven 3 Juil - 11:19

Je connais l'histoire de la dénponciation de Custer, mais comme le dit le captain il étais déloyale etc..
Custer accusait à son profit, mais fut dénoncé pour des faits t'elles que relate le capitaine PEPPER.
J'aurais tendance à croire cette capacité d'avoir fait ce changement de pile de papier, bien avant Grant il étais déja par W. Scott; qui conaissait très bien les officiers du nord comme ceux du sud, certain on même combattus sous ses ordres au Mexique, Lee par exemple. A vue d'oeil il reconnaisais un bon d'un mauvais officiers, et étais à l'écoute de tout les rapports les concernant. Sait lui qui faisait les selections et Custer n'étais pas dans ses vues pour devenir un jour général. Son malheur sait d'avoir signé sans regarder, sait à Grant et devant d'autres officiers qu'il déclara " Mon dieu quesque j'ai fait en signant son avencemant à ce Custer "
Ce fait est raconté dans son livre " a la bibio ' The South and Anaconda operation " je m'en suis rappeler, mais certainement dans les mémoires de Grant aussi.
Les noirs le méprisais plus encore que les blancs et les amérindiens encore plus que les deux..
En tout les cas sont cadavre à disparus, qu'en ont ils fait Arrow Idea Question
Tex kirby study
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Custer   Ven 3 Juil - 13:15

Winfield Scott n'a écrit que ses mémoires en 2 vol. parus en 1864.

Il y parle très peu de la guerre civile vu qu'il s'est retiré en octobre 1861. Ici, il y a un index mais pas de "Custer".

Après avoir rédigé ses mémoires, il part faire un voyage en Europe avant de mourir aux USA en 1866. Enterré à West Point.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Ok   Ven 3 Juil - 13:39

Je sais plus qui à écrit ce livre mais le l'et lu à la biblio, le livre existe et je l'et bien lu; sa je sait.
il y à tellement de livre; cas la fin on sait plus
Dans cette biblio il y à plein d'écrivains connus et inconnus, sa vaut la peine d'y aller.

Tex Kirby study
Revenir en haut Aller en bas
PEPPER



Nombre de messages : 2096
Age : 63
Localisation : Région parisienne
Points : 2302
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Custer   Ven 3 Juil - 18:42

expédition kansas 1866/1867

custer ne pardonnait les
fautes des autres sur tous quand on
lui tenait tête les(7 désertions, il hurla un ordre....! )

ramener un seul vivent total ,un tué, deux bléssés et deux
survécurent
ce brillant officier avait donné une nouvelle fois l'ordre d'abattre
des hommes de troupes mais cette fois nous parlons du 7ème de cavalerie, pendand les guerre indienne 1865/1890... lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Articil



Nombre de messages : 24
Age : 24
Localisation : Le Grand-Quevilly, Seine-Maritime, 76
Points : 6
Date d'inscription : 26/07/2008

MessageSujet: Re: Custer   Sam 4 Juil - 16:28

Il n'étais pas forcement un mauvais stratège, pour preuve, lors de la bataille de Gettysburg, il empêcha la cavalerie Sudiste menée par Stuart de prêter main-forte à Lee. Ensuite pour la bataille de Little big Horn, il avait ordonné à Reno d'attaquer le camps indien pour faire sortir les guerriers pour ensuite les prendre à revers, un plan tout simple mais toujours payant et très efficace.Mais une fois sur une colline surplombant le champs de bataille il changea d'avis et "laissa tomber" Reno et chargea le camps indien... je pense que vous connaissez la suite. Il était surtout un peu trop ambitieux mais pas forcement mauvais stratège... et il voulait aussi redorer son blason terni par ses faits de guerre, enfin je crois, qui lui avait valut le surnom de Tueur de Squaws
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PEPPER



Nombre de messages : 2096
Age : 63
Localisation : Région parisienne
Points : 2302
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Custer   Dim 5 Juil - 6:34

SAlut arti.

En tous ca reno fit figure de coupable et fut jugé plusieurs fois pour ne pas avoir porter secour à custer.

problème se jour là un certain cheval fou prestigieux chef de guerre qui était en face, et lui sa tactique s'était des fait d'armes comme piégé fertterman ..10 ans plutôt...mais aussi quelques jours avant little bighorn,
artisan de la défaite de Crook ... sur la roseburd le 17 juin .lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PEPPER



Nombre de messages : 2096
Age : 63
Localisation : Région parisienne
Points : 2302
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Custer   Dim 5 Juil - 8:33

je te conseil deux petite revue arti..study

oprey / military : union cavaleryman 1861/1865...

osprey/publishing : Warriors at the Little bighorn 1876...
(men-at-arms)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PEPPER



Nombre de messages : 2096
Age : 63
Localisation : Région parisienne
Points : 2302
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Custer   Dim 5 Juil - 10:31

pour les COPAINS..!
il avait abandonné le commandant ELLIOTT sur la WASHITA EN 1868... il ne pouvait plus comter sur l'estime ni la loyauté de tous ses OFFICIERS
pourquoi ...? ca t'il fait encore..???...scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Custer   Dim 5 Juil - 13:42

Ne parlons pas de stratégie au sujet de Custer, il n'en avait aucun, c' est un fonceur uniquement.

Au sujet de la bataille de cavalerie à la fin de Gettysburg, voir l' extrait de mon article paru dans le revue du CCFF.


"Sans mettre en doute la réalité de l’ardeur au combat de Custer à l’est de Gettysburg, il ne faut pas oublier que c’est également le support des troupes de McIntosh, l’esprit tactique de David McM Gregg, le courage d’hommes comme Miller et Newhall , la précision des artilleurs et les carabines Spencer du 5e Michigan qui permirent aux Fédéraux de contenir la puissante cavalerie confédérée."
Revenir en haut Aller en bas
PEPPER



Nombre de messages : 2096
Age : 63
Localisation : Région parisienne
Points : 2302
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Custer   Dim 5 Juil - 13:51

le 7ème michigan avait lui dans ça totalité des fusils Spenser à 7 coups
et ces deux unitées était de sa brigade.. (avec le 6ème de cavalerie)

non..scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PEPPER



Nombre de messages : 2096
Age : 63
Localisation : Région parisienne
Points : 2302
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Custer   Dim 5 Juil - 14:18

mais aussi à gettysburg il y'avait la division de judson kilpatrtrick au quel la brigade de custer été ratacher, custer lança une charge et perdit sa monture;d'ailleurs les pertes élévées de cette unité été tel.... de ne plus participer aux combat du jour suivant
source C.C.F.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Custer   Dim 5 Juil - 18:25

Au moment de la bataille, il était recensé comme Spencer

479 pièces au 5th Michigan
93 pièces au 6th Michigan Cies E et H.

Aucune au 7th Michigan qui avait 178 Burnside

Ajoutons dans la brigade le 1th Michigan qui avait 213 Sharps et 38 Burnside.

les autres compagnies du 6th Michigan avaient 251 Burnside
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Custer   Dim 5 Juil - 18:46

Lors de la bataille de cavalerie ...


Extrait de mon article dans la revue du CCFF:

"Pour les Fédéraux, les pertes sont de 313 hommes hors de combat c’est-à-dire 10% des effectifs engagés dont 257 pour la brigade Custer, 35 pour celle de McIntosh et 21 pour celle de Gregg. "
Revenir en haut Aller en bas
PEPPER



Nombre de messages : 2096
Age : 63
Localisation : Région parisienne
Points : 2302
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Custer   Lun 6 Juil - 6:26

merci pour toute ces présition, Old Belgium (les armes, et unité engagé lors de bataille) cheers




pourtant j'ai une photo d'époque d'un cavalier du 7ème michigan Question avec sont fusil...scratch plus des écries... d'époque sur la puissance de feu de cette brigade
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PEPPER



Nombre de messages : 2096
Age : 63
Localisation : Région parisienne
Points : 2302
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Custer   Lun 6 Juil - 6:38

EN tous ca une évidense custer n'était pas très économe de la vie des
hommes que le secretaire à la guerre lui confier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Un très beau rêve.   Lun 13 Juil - 8:21

Bonjour à tous

Content de voir que vos neurones continue à parfaitement fonctioné. Je vous tire mon Képi, les gars; je me suis jamais beaucoup interéser à l'armement des unités hors artillerie; je l'avoue, bien que j'en connais les bases, aussi je vous remercie de vos infos.
Je voudrais répondre à articivil; en lui disant que Custer n'a jamais poursuivis que des ombres la 1er la sienne, la seconde sa femme, et la 3e la cavalerie sudiste. Jeb à balader et ridiculisé Custer, en lui filant entre les doigtsn Custer étais fou de rage.
Mosby; la ridiculisé; la seul chose qu'il savait faire sait chargern comme sa copie le capitaine Stark. Courageux il étais certe, mais il existe des courageux sans cervelle et ceux la sont dangereux pour leurs hommes qu'il commande..
Ce sont des réflexions personnelles qui n'engage que moi.
Bien sur je deteste ce bonhomme: car non seulement un gaspilleur de brave soldats, mais aussi un tueur d'amérindiens, et comme dans mon hobby; je suis un métis Texan et Cherockee, dont je porte les couleurs en cravate, avec mon uniforme donc les tueurs d'Amérindiens je l'est porte pas dans mon coeur, qu'il soit du nord ou du sud, ou de outsiplout les bains de pieds; ces du kifkif bourico, dans le même panier de crabe. Ici en Belgique il y à un 7th Kansas, et son lieutenant ce vante d'êtres une patte rouge et chasseur de sudiste, il doit êtres la réincarnation d'un Custer ou autre genre de ce type.
Custer à étés mis plus en valeur que certain hommes de valeur, domage pour le sud que Grant la compris, il à viré ou déplacer des inutiles, j'suis pas nordiste, mais Grant chapeau, il à changer toute la situation; car à ce moment la même le gouvernement fédéral et Ab, doutais de la victoire, ha si on avais nommer Custer général en Chef, en 3 mois on étais à Wadhington, et p'tet plus vite encore avant qu'il aille une idée de génie à la manière plus tard de Little big horn; mais j'ai du rêver sa quelque part; mais quelle beau rêve, Custer général en chef des armées fédéral. lol!
Gén Tex Kirby. study
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Custer   Dim 9 Mai - 16:44

PEPPER a écrit:
SUPERrrrrrr...! OLB BELGIUM..!!!cheers


des infos, des infos........ study

George Armstrong Custer
5 décembre 1839 (05/12/1839) - Juin 25, 1876 (36 ans)

Lieu de naissance New Rumley, Ohio
Lieu de la mort de Little Bighorn, dans le Montana
Lieu de sépulture d'abord sur le champ de bataille
plus tard, inhumés dans le cimetière de West Point
Allegiance des États-Unis d'Amérique
Union
Service / branche armée américaine
Armée de l'Union
Années de service 1861-1876
Classement général major breveté des Volontaires
Lieutenant-colonel (armée régulière)

Commandes tenue Michigan Brigade
3e division de cavalerie
7e de cavalerie US
Faits d'armes: Guerre de Sécession
Première bataille de Bull Run
Péninsule Campagne
Bataille d'Antietam
Bataille de Chancellorsville
Campagne de Gettysburg
Bataille de Gettysburg
Overland Campaign
Bataille de la Wilderness
Bataille de Yellow Tavern
Bataille de la station Trevilian
Campagnes de la vallée de 1864
Siège de Petersburg
Guerres indiennes

Bataille de la Washita
Bataille de Little Bighorn

George Armstrong Custer (5 Décembre 1839 - Juin 25, 1876) était un officier de l'Armée des États-Unis et commandant de la cavalerie dans la guerre civile américaine et les guerres indiennes. Aujourd'hui, il est surtout connu pour un engagement militaire désastreuse connue sous le nom de la bataille de Little Bighorn. Élevé dans le Michigan et l'Ohio, Custer a été admis à West Point en 1858, où il était étudiant à faible rang. Toutefois, avec le déclenchement de la guerre civile, tous les agents potentiels ont été nécessaires, et Custer fut appelé à servir dans l'armée de l'Union.

Custer acquis une solide réputation au cours de la guerre civile. Il a combattu dans le premier engagement majeur, la première bataille de Bull Run. Son association avec plusieurs officiers importants ont aidé de sa carrière, de même que sa performance en tant que commandant agressif. Avant la fin de la guerre, Custer a été promu au grade temporaire (brevet) de major général. (Fin de la guerre d'AT, on a réduit au rang de lieutenant-colonel permanente). À la fin de la campagne d'Appomattox, dans laquelle lui et ses troupes ont joué un rôle décisif, Custer était sur place à la remise du général Robert E. Lee.

Après la guerre civile, Custer a été envoyée à l'Ouest pour combattre dans les guerres indiennes. La défaite écrasante dans sa bataille finale éclipsé ses réalisations dans la guerre civile. Custer fut vaincu et tué à la bataille de Little Bighorn en 1876, la lutte contre une coalition de tribus amérindiennes dans une bataille qui a fini par être plus connu dans l'histoire américaine comme "Custer's Last Stand".

La famille et l'ascendance

Selon une étude fin du 20e siècle, les ancêtres de Custer avait émigré en Amérique du Nord en fin du 17ème siècle de la Rhénanie en Allemagne, sans doute parmi les milliers de réfugiés Palatine dont le passage a été arrangé par le gouvernement anglais de la reine Anne d'acquérir des colons. Leur nom de famille était à l'origine orthographié "Küster". George Armstrong Custer était un 3xgreat-petit-fils de Paulus Küster de Kaltenkirchen, Duché de Jülich (aujourd'hui la Rhénanie-Westphalie d'État), qui se sont installés à Germantown, en Pennsylvanie.

Une histoire en 1909, des Allemands aux Etats-Unis a déclaré que ancêtre immigrant Custer était un soldat de Hesse se battre pour les Britanniques, qui était en liberté conditionnelle en 1778 après la reddition de Burgoyne. Le soldat a dit avoir changé son nom à Custer, car il était plus facile pour ses voisins anglais à prononcer et peut-être aussi pour éliminer les stigmates liés à un, puis de Hesse, si offensante pour la sensibilité américaine.

Custer mère était Marie Ward, qui - à l'âge de 16 ans - avait épousé Israël Kirkpatrick. Quand il mourut en 1835, elle épouse Henry Emanuel Custer en 1836. grands-parents de Marie - George Ward (1724-1811) et Mary Ward (née Grier) (1733-1811) - ont été à partir du comté de Durham, en Angleterre. Leur fils James Grier Ward (1765-1824) est né à Dauphin, en Pennsylvanie, et a épousé Catherine Rogers (1776-1829). Leur fille Marie est devenue mère Ward Custer. Catherine Rogers était la fille de Thomas Rogers et Sarah Armstrong. Selon les lettres de la famille, Custer fut nommé d'après George Armstrong, un ministre, dans l'espoir de son père dévot, que son fils pourrait faire partie du clergé.

la naissance, surnoms, frères et sœurs

Custer est né à New Rumley, Ohio, à Emmanuel Henry Custer (1806-1892), cultivateur et forgeron, et de Marie Kirkpatrick Ward (1807-1882). Au cours de sa vie Custer était connue par une variété de surnoms. Il a été appelé "Autie" (sa première tentative de prononcer son prénom) et Armstrong.

Il avait deux frères cadets, Thomas Custer Custer et Boston. Ses autres frères et sœurs ont été le plus jeune enfant de la famille, Margaret Custer, et le faible et malsain Nevin Custer. Custer avait aussi plusieurs anciens demi-frères et sœur.

Biographie

George Armstrong cadets USMA "Autie" Custer, ca. 1859Custer passé une grande partie de sa vie d'enfance avec sa demi-soeur et beau-frère, le droit à Monroe, Michigan, où il a fréquenté l'école. Avant d'entrer dans la United States Military Academy, Custer a assisté à la McNeely l'École normale, plus tard connue sous le nom de Hopedale Ecole Normale supérieure, à Hopedale, dans l'Ohio. Pendant ses études à Hopedale, Custer, avec camarade William Emery Enos, était connu pour avoir réalisé le charbon pour aider à payer leur chambre et pension. Après des études à l'École normale McNeely en 1856, Custer a enseigné à Cadiz, Ohio.

Custer est diplômé un an plus tôt, le dernier de 34 cadets dans la classe de 1861 de la United States Military Academy, juste après le début de la guerre civile. Normalement, un tel classement classe serait un billet pour une affectation obscure et la carrière mondaine, mais Custer eu la chance d'obtenir leur diplôme tout comme la guerre civile a éclaté. L'armée avait besoin de nouveaux agents. mandat de Custer à l'Académie avait été rocheux, comme il est venu près de l'expulsion dans chacune de ses quatre années en raison de points de démérite excessive, beaucoup de farces et attrapes sur cadets collègues.

Civil War
McClellan et Pleasonton

Sous-lieutenant George A. Custer a prendre en photo avec son ex-camarade, ami et capturé prisonnier confédéré, le lieutenant JB Washington, aide au général Johnston à Fair Oaks, 1862.Custer fut nommé lieutenant en second dans la 2e de cavalerie des États-Unis et rejoint immédiatement l' son régiment à la première bataille de Bull Run, où commandant de l'Armée Winfield Scott détaillées lui pour porter des messages à Irvin McDowell major-général. Après la bataille, il fut affecté à la 5 e de cavalerie des États-Unis, avec lesquels il a servi dans le début de la campagne de la péninsule en 1862. Comme un agent du personnel pour le major-général George B. McClellan, Custer a été promu au grade de capitaine. 24 mai 1862, pendant la poursuite du général confédéré Joseph E. Johnston jusqu'à la péninsule, où le général Barnard et son équipe ont été un point potentiel de reconnaissances traversée de la rivière Chickahominy, ils s'arrêtèrent et Custer entendu murmurer son commandant lui-même », Je voudrais savoir à quelle profondeur il est. " Custer s'élança sur son cheval au milieu de la rivière et se tourna vers les officiers étonné du personnel et cria triomphalement: «C'est à quelle profondeur il est, Monsieur le général!" Custer était alors autorisé à mener une attaque avec quatre compagnies d'infanterie de la 4ème Michigan sur la rivière Chickahominy-dessus de New Bridge. L'attaque a été un succès, aboutissant à la capture de 50 confédérés saisir le drapeau confédéré première bataille de la guerre. Le major-général George B. McClellan, commandant de l'armée du Potomac, il appelle une "affaire très galant», a félicité personnellement Custer, et l'amena sur son personnel en tant qu'aide de camp avec le grade temporaire de capitaine. Dans ce rôle, Custer a commencé sa quête au long de la vie la publicité.

Custer avec le président Lincoln, George B. McClellan et d'autres officiers à la bataille d'Antietam, 1862When McClellan a été relevé de son commandement en Novembre 1862, Custer est revenue au rang de premier lieutenant. Custer est tombé dans l'orbite du major-général Pleasonton Alfred, qui commandait une division de cavalerie. Le général a été mise en place de Custer dans le monde des uniformes extravagants et des manœuvres politiques, et le jeune lieutenant est devenu son protégé, au service du personnel Pleasonton, tout en poursuivant sa mission avec son régiment. Custer a été cité comme disant que «pas de père pouvait aimer son fils plus que le général Pleasonton m'aime." Après la bataille de Chancellorsville, Pleasonton est devenu le commandant du Corps de cavalerie de l'armée du Potomac et de sa première mission était de localiser l'armée de Robert E. Lee, vers le nord par la vallée de Shenandoah, en début de la campagne de Gettysburg. Dans son premier commandement, Custer touché une voyante, personnalisé style uniforme qui a aliéné ses hommes, mais il les a gagné plus avec sa volonté de mener des attaques (un contraste avec les nombreux officiers qui serait rester en arrière, dans l'espoir d'éviter d'être touché); ses hommes ont commencé à adopter des éléments de son uniforme, en particulier le foulard rouge. Custer se distingue par intrépides, les actions agressives de certains des engagements nombreuse cavalerie qui a débuté la campagne, y compris Brandy Station et Aldie

commandement de la brigade et de Gettysburg

Capitaine Custer avec le général Alfred Pleasonton, à cheval, à Falmouth, en Virginie.
Union généraux de cavalerie George A. Custer et Alfred Pleasonton à l'automne 1863 en Juin 28, 1863, trois jours avant la bataille de Gettysburg, le général Custer Pleasonton promu du grade de capitaine au grade de brigadier général des volontaires. En dépit de n'avoir aucune expérience de commandement direct, il est devenu l'un des plus jeunes généraux de l'armée de l'Union à 23 ans. Deux autres capitaines-Wesley Merritt et Elon J. Farnsworth-ont été promus avec Custer, bien qu'elles aient une expérience de commandement. Custer perdit pas de temps à implanter son caractère agressif sur sa brigade, qui fait partie de la division de Brigue. Kilpatrick Judson général. Il a lutté contre la cavalerie du major-général confédéré JEB Stuart à Hanovre et Hunterstown, sur le chemin de l'événement principal à Gettysburg.

Custer style de bataille est souvent prétendu être imprudents ou téméraires, mais la planification militaire a toujours été la base de toute Custer "dash". Comme Marguerite Merrington explique dans L'histoire de Custer dans les Lettres, "George Custer minutieusement inspectés tous les champs de bataille, calibré les points enemiessic? Faibles et points forts, de vérifier la meilleure ligne d'attaque, et seulement après qu'il ait été satisfait était le« Custer Dash 'avec un cri du Michigan ciblées avec surprise sur l'ennemi en déroute à chaque fois. " Un de ses plus grandes qualités pendant la guerre civile a été écrit ce Custer comme« chance »et il avait besoin pour survivre certaines de ces charges.

Custer établi une réputation en tant que commandant de la brigade de cavalerie agressive disposés à prendre des risques personnels en conduisant son Michigan Brigade dans la bataille, telle que la taxe monté à Hunterstown et de l'Est de cavalerie sur le terrain lors de la bataille de Gettysburg. À Hunterstown, à une charge inconsidérée classés par Kilpatrick contre la brigade de Wade Hampton, Custer est tombé de son cheval blessé directement devant l'ennemi et devient la cible des fusils ennemis nombreux. Il a été secouru par Norville Churchill de la 1ère cavalerie du Michigan, qui galopait, tir le plus proche assaillant Custer's, et a permis Custer à monter derrière lui pour un tableau de bord à la sécurité. Une des plus belles heures de Custer lors de la guerre civile a eu lieu juste à l'est de Gettysburg sur 3 Juillet 1863. En collaboration avec charge de Pickett à l'ouest, Robert E. Lee envoyé la cavalerie de Stuart sur une mission dans l'arrière de l'armée de l'Union. Custer rencontré la division de cavalerie de l'Union de Brigue. Le général David McMurtrie Gregg, directement dans la trajectoire de cavaliers de Stuart. Il a convaincu Gregg pour lui permettre de rester et se battre, tandis que sa division a été en poste à la sortie sud de l'action. À East Cavalry Field, les heures de charges et de combat au corps à corps s'ensuivit. Custer conduit une charge de cavalerie de la 1re de cavalerie du Michigan, briser le dos de l'assaut confédéré. la brigade de Custer a perdu 257 hommes à Gettysburg, la plus grande perte de toute la brigade de cavalerie de l'Union. "Je mets au défi les annales de la guerre pour produire une charge plus brillant succès ou de cavalerie", Custer a écrit dans son rapport.

Mariage

George Custer et Libbie, 1864 Custer épousa Elizabeth Clift Bacon (1842-1933) (qui a d'abord vu quand il avait dix ans) sur 9 Février 1864. Il avait été présenté à son plan social en Novembre 1862, lorsque la maison à Monroe en congé. Elle n'était pas d'abord impressionné par lui,et son père, le juge Daniel Bacon, désapprouvé Custer comme un match parce qu'il était le fils d'un forgeron. Ce n'est que bien après Custer avait été promu au grade de général de brigade brevet qu'il a remporté l'approbation du juge Bacon. Il a épousé Elizabeth Bacon soit quatorze mois après leur rencontre formellement.

Après la bataille de Washita River en Novembre 1868, Custer a été allégué (par le capitaine Frederick Benteen, chef de scouts Ben Clark, et Cheyenne tradition orale) d'avoir officieusement «mariée» Monaseetah, fille du chef Cheyenne Little Rock dans l'hiver ou au début printemps 1868-1869. (Little Rock a été tué dans la bataille Washita.) Monaseetah a donné naissance à un enfant en Janvier 1869, deux mois après la bataille Washita. Cheyenne histoire orale dit qu'elle portait aussi un deuxième enfant, engendré par Custer à la fin de 1869. Certains historiens estiment cependant que Custer est devenue stérile après avoir contracté la gonorrhée tout à West Point et que le père était en réalité son frère Thomas.

La vallée et Appomattox

En 1864, avec le corps de cavalerie sous le commandement du major-général Philip Sheridan, Custer a conduit son "Wolverines" à travers la campagne Overland, y compris la bataille de Trevilian Station. Custer, aujourd'hui commandant de la 3e Division, puis Sheridan dans la vallée de Shenandoah, où ils ont défait l'armée confédérée du Lieutenant-général Jubal A. Early dans les campagnes de la vallée de 1864. Lorsque le corps de cavalerie de l'armée du Potomac est réorganisé sous le major-général Philip Sheridan en 1864, Custer a pris part à diverses actions de la cavalerie dans la campagne Overland, y compris la bataille de la Wilderness (après quoi il monta à la division commande), la bataille de Yellow Tavern, où Jeb Stuart fut mortellement blessé, et la bataille de Trevilian Station, où Custer a été humilié par avoir sa division trains dépassement et son bagage personnel capturé par l'ennemi. Lorsque le lieutenant-général confédéré Jubal A. Early déplacé vers le bas de la vallée de la Shenandoah et a menacé Washington, DC, la division de Custer a été envoyé avec Sheridan Campagnes de la vallée de 1864. Ils ont poursuivi les confédérés à la troisième Winchester et effectivement détruites armée précoce au cours de la contre-attaque de Sheridan à Cedar Creek.

Custer et Sheridan, après avoir vaincu précoce, retour sur les lignes principales Armée de l'Union lors du siège de Saint-Pétersbourg, où ils ont passé l'hiver. En avril 1865, les lignes confédérées ont finalement brisé et Robert E. Lee commença sa retraite à Appomattox Court House, poursuivis par la cavalerie de l'Union. Custer se distingue par ses actions au Waynesboro, Dinwiddie Court House, et Five Forks. Sa division bloqué la retraite de Lee sur son dernier jour et a reçu le premier drapeau de trêve de la force de la Confédération. Custer était présent lors de la reddition à Appomattox Court House et la table sur laquelle la cession a été signé a été présenté à lui comme un cadeau pour sa femme par le général Sheridan, qui comprenait une note à son éloge de la galanterie de Custer. Elle le don précieux, qui est maintenant à la Smithsonian Institution.

Avant la fin de la guerre Custer reçu des promotions brevet de général de brigade et les principaux généraux de l'armée régulière (Mars 13, 1865) et le major-général des volontaires (15 avril 1865). Comme avec la plupart des promotions en temps de guerre, même lorsqu'ils sont émis en vertu de l'armée régulière, ces cadres supérieurs ont été que temporaire.

droits de la reconstruction au Texas

En Juin 1865, à la demande de Sheridan, Custer a accepté le commandement de la 2e division de cavalerie, division militaire du Sud-Ouest, au mois de mars d'Alexandrie, en Louisiane, à Hempstead, Texas, dans le cadre de l'occupation de l'Union des forces. Custer est arrivé à Alexandrie le 27 Juin et a commencé à assembler ses unités, qui ont eu plus d'un mois afin de recueillir et de remonter. Accompagné de sa femme, il a dirigé la division (cinq régiments de cavalerie vétéran Théâtre de l'Ouest) au Texas sur un ardue mars de 18 jours en août. En Octobre, il propose la division à Austin, où il est devenu chef de la cavalerie pour le ministère du Texas, succédant Maj-Gen. Merritt Wesley.

Pendant toute la durée de son commandement de la division, Custer rencontrées frictions considérables et la mutinerie de près les régiments de cavalerie volontaire qui avait fait campagne le long de la côte du Golfe. Ils voulaient être rassemblés hors service fédéral plutôt que de continuer de faire campagne, ressentie imposition d'une discipline (en particulier par un général de l'Est Theater), et considéré comme rien de Custer plus d'un vain dandy.

division de Custer a été rassemblé à partir de Novembre 1865, remplacé par les habitués du régiment de cavalerie US sixième. Bien que leur occupation de Austin avait apparemment été agréable, de nombreux anciens combattants nourrissait un profond ressentiment contre Custer, en particulier dans le 2e de cavalerie du Wisconsin, en raison de ses tentatives pour maintenir la discipline. Lors de son rassemblement à plusieurs membres de tendre une embuscade planifiée Custer, mais il a été averti la veille et la tentative avortée.

Guerres indiennes

Brevet Major-général George Armstrong Custer, l'armée américaine, 1865 en Février 1, 1866, Custer a été rassemblé sur le service volontaire et est retourné à son grade de capitaine permanent de la cavalerie 5ème. Custer a pris un congé prolongé, l'exploration d'options à New York, où il a examiné une carrière dans les chemins de fer et les mines. Offert un poste (et 10.000 dollars en or) d'adjudant général de l'armée de Benito Juárez de Mexico, qui était alors dans une lutte avec l'auto-proclamé Maximilien I (une feuille de l'empereur français Napoléon III), Custer a demandé un congé d'un an d'absence de l'armée américaine, qui a été approuvé par Grant et le secrétaire de la guerre Stanton. Sheridan et Mme Custer désapprouvé, cependant, et lorsque sa demande d'autorisation a été rejetée par le secrétaire d'État William H. Seward, qui était contre la tenue d'un officier américain commandant les troupes étrangères, Custer a refusé l'alternative de la démission de l'armée de prendre les poste lucratif.

Après la mort de son beau-père de loi en mai 1866, Custer retourné à Monroe, Michigan, où il a songé à se présenter au Congrès. Il a participé à un débat public sur le traitement de l'Amérique du Sud au lendemain de la guerre civile, en préconisant une politique de modération.Il a été nommé à la tête de ses soldats et marins de l'Union, considérée comme une réponse à l'hyper-partisanes Grande Armée de la République (GAR). Également formé en 1866, il a été dirigé par l'activiste John Logan républicain Alexander. En Septembre 1866 Custer a accompagné le président Andrew Johnson pour un voyage en train connu sous le nom "Swing Around the Circle" à renforcer le soutien public pour les politiques de Johnson à l'égard du Sud. Custer a refusé une charge par les journaux que Johnson lui avait promis une commission de colonel en échange de son soutien, mais Custer avait écrit à Johnson, quelques semaines avant de demander une telle commission. Custer et son épouse Libbie dormi avec le président pendant la majeure partie du voyage. À un moment donné Custer face à un petit groupe d'hommes à plusieurs reprises l'Ohio qui se moquaient Johnson, en disant: «Je suis né deux miles et demi d'ici, mais j'ai honte de vous."

Custer a été nommé lieutenant-colonel de la nouvelle US 7th Cavalry Regiment,dont le siège social à Fort Riley, Kansas.À la suite d'un plaidoyer par son patron le général Sheridan Philip, Custer a également été nommé brevet de major-général.Il a pris part à l'expédition du major-général Winfield Scott Hancock contre le Cheyenne en 1867. Le 26 Juin, 1867 Lt. partie Lyman Kidder, composée de soldats sur dix et un éclaireur, ont été massacrés alors en route pour Fort Wallace. Lt. Kidder était de livrer des dépêches à partir de Custer général William Sherman, mais son parti a été attaqué par Lakota Sioux et Cheyenne (voir massacre Kidder). Quelques jours plus tard, Custer et une équipe de recherche a découvert les corps de patrouille Kidder.

Après la campagne de Hancock, Custer est en cour martiale à Fort Leavenworth, au Kansas pour avoir déserté, après avoir abandonné son poste pour voir sa femme. Il a été suspendu de ses fonctions pendant un an. À la demande du major-général Philip Sheridan, qui voulait Custer pour sa campagne d'hiver prévues contre le Cheyenne, Custer a été autorisé à retourner au travail en 1868, avant que son mandat de suspension a expiré.

Sous les ordres de Sheridan, Custer a pris part à l'établissement du camp d'approvisionnement en territoire indien au début de Novembre 1868 comme base de ravitaillement pour la campagne d'hiver. Custer conduit le 7e de cavalerie des États-Unis dans une attaque contre le campement de Cheyenne Black Kettle - la bataille de Washita River, le 27 Novembre, 1868. Custer signalé tuer 103 guerriers, les estimations par le Cheyenne de leurs victimes ont été nettement inférieures (11 guerriers plus 19 femmes et enfants) quelques femmes et enfants ont également été tués, et les troupes américaines ont pris 53 femmes et enfants prisonniers. Custer avait ses hommes tirent plus des 875 poneys indiens qu'ils avaient capturé. La bataille de Washita River a été considérée comme la victoire des Etats-Unis première partie importante dans la guerre Southern Plains, et il a aidé la force une partie importante de la Cheyennes du Sud sur une réservation attribué aux États-Unis.

En 1873, Custer a été envoyé sur le territoire du Dakota pour protéger une partie du chemin de fer d'enquête contre le Lakota. Le 4 août 1873, près de la rivière Tongue, Custer et le 7e de cavalerie des États-Unis sont affrontés pour la première fois avec le Lakota. Seul un homme de chaque côté a été tué. En 1874, Custer mena une expédition dans les Black Hills et a annoncé la découverte d'or sur le français Creek près de l'actuel Custer, Dakota du Sud. Custer's annonce a déclenché la ruée vers l'or des Black Hills. Parmi les villes qui ont grandi a été immédiatement Deadwood, Dakota du Sud, célèbre pour l'anarchie.

Grant, Belknap et politique

George A. Custer lieutenant-colonel, 7e de cavalerie des États-Unis, ca. 1875 The expédition contre les Sioux était initialement prévu de quitter Fort Abraham Lincoln, le 6 avril 1876, mais sur Mars 15, Custer a été convoqué à Washington pour témoigner lors des audiences du Congrès sur le scandale impliquant le secrétaire américain à la Guerre William W. Belknap et frère du président Grant Orville. Après avoir témoigné sur Mars 29 et 4 avril, Custer a témoigné à l'appui des démocrates devant le Comité Banning. Après Belknap a été inculpé, Custer communiqué de garanties et a quitté Washington le 20 avril. Au lieu d'immédiatement retourner à Fort Lincoln, il a visité l'Exposition du Centenaire à Philadelphie et a voyagé à New York pour rencontrer ses éditeurs. Alors que là, il a été convoqué au Sénat des États-Unis, peut-être un mouvement provoqué par le président Grant.

De retour à Washington le 21 avril, Custer trouve qu'il a été au centre d'une campagne de dénigrement dans les médias républicains. Il a été accusé de parjure et de dénigrement des officiers frère. Le général Sherman a demandé au nouveau ministre de la guerre, Alphonso Taft, d'écrire une lettre de demande de sortie de Custer Custer alors pourrait prendre le commandement de l'expédition contre le Fort Lincoln Lakota. Le président Grant interdit l'envoi de la lettre et a ordonné Taft de nommer un autre agent pour prendre le commandement. Lorsque Brig. Le général Alfred Terry a déterminé qu'il n'y avait pas d'officiers disponibles de rang pour prendre le commandement, Sherman lui ordonna de prendre rendez-vous. Abasourdi qu'il ne serait pas dans le commandement, Custer approchait les gestionnaires de mise en accusation et assure sa mise en liberté. General Sherman conseillé Custer ne pas laisser de Washington avant de rencontrer personnellement le président Grant. Custer obtient que le colonel Rufus Ingalls de demander une réunion, qui a refusé de subvention. Dans la soirée du 3 mai, Custer a pris un train pour Chicago.

Le lendemain matin, le général Sherman a envoyé un télégramme au général Sheridan lui ordonnant d'intercepter Custer et le retenir jusqu'à nouvel ordre. Sheridan a également ordonné de procéder à l'expédition contre les Lakota à partir avec Custer en remplacement du Major Reno. Sherman, Sheridan, et Terry voulaient tous Custer à la tête mais il avait à soutenir Grant. Sherman a écrit Terry: «l'activité politique de Custer a compromis ses meilleurs amis ici, et près de nous priver de la possibilité de le servir".

Brig. Le général Custer Terry rencontré dans Snelling Fort, dans le Minnesota, le 6 mai. Il a ensuite rappelé, "(Custer) avec des larmes dans ses yeux, demanda mon aide. Comment pourrais-je y résister?". Terry a écrit à Grant attestant les avantages de Custer chef de l'expédition. Sheridan a souscrit à ses efforts, en acceptant de Custer «culpabilité» et en suggérant sa retenue à l'avenir. Grant était déjà sous pression pour son traitement de Custer et son administration s'inquiètent de l'échec de la campagne «Sioux» sans lui. Grant serait blâmé si perçue comme ignorant les recommandations des officiers supérieurs. Le 8 mai Custer a été informé à Fort Snelling qu'il devait conduire la 7ème cavalerie, mais sous la supervision directe de Terry.

Avant de quitter Fort Snelling, Custer a parlé à l'ingénieur général Terry en chef, le capitaine Ludlow, disant qu'il voulait "couper en vrac" de Terry la première occasion qu'il a obtenu. Les critiques ont utilisé cette déclaration pour conclure que Custer a été à l'origine de la catastrophe résultant en cherchant à revendiquer la victoire indépendants.

Bataille de Little Bighorn

"Custer au moment de l'expédition de Custer dans les Black Hills en 1874, le niveau de les conflits et les tensions entre les États-Unis et dans les plaines de nombreuses tribus des Indiens (y compris les Sioux Lakota et les Cheyenne) était devenu excessivement élevés. Américains sans cesse rompu des accords conventionnels et de pointe plus à l'ouest, de violence et d'actes de déprédation par les deux parties. Pour prendre possession des Black Hills (et donc des dépôts d'or), et à stopper les attaques des Indiens, les États-Unis a décidé de regrouper toute plaines restant libre Indiens. Le gouvernement de subvention fixe un délai de Janvier 31, 1876 pour tous les Lakotas et Arapahos d'hivernage sur le territoire "non cédés" de faire rapport à leurs organismes désignés (réservations) ou être considéré comme «hostile».

Le 7ème cavalerie quitté Fort Lincoln le 17 mai 1876, partie d'une force armée plus grande planification pour arrondir autres Indiens libres. Pendant ce temps, au printemps et en été de 1876, l'homme Lakota Hunkpapa sainte Sitting Bull avait réuni le plus grand rassemblement de Indiens des plaines à Ash Creek, Montana (a ensuite rejoint la rivière Little Bighorn) pour discuter des mesures à prendre pour les blancs.C'est cette Unis campement de Lakota, Cheyenne du Nord, et les Indiens Arapaho que le 7e rencontré lors de la bataille de Little Bighorn.

Le 25 Juin, quelques-uns des Custer's Crow Indian éclaireurs ont identifié ce qu'ils prétendaient être un grand camp indien le long de la rivière Little Bighorn. Custer divise ses forces en trois bataillons: l'un dirigé par le major Marcus Reno, l'un par le capitaine Frederick Benteen, et l'autre par lui-même. Le capitaine Thomas M. McDougall et la Société B étaient avec le convoi. Benteen a été envoyé sud et l'ouest, de couper toute tentative d'évasion par les Indiens, Reno a été envoyé au nord pour charger l'extrémité sud du camp, et Custer vers le nord, cachés à l'est du camp par des falaises, et la planification de cercle autour de et l'attaque par le nord.

Reno a commencé une charge à l'extrémité sud du village, mais s'arrêta quelques 500-600 verges du camp, et ses hommes avaient pied à terre et former une ligne de combat. Ils ont vite été dépassés par montés Lakota et Cheyenne guerriers qui contre-attaque en masse contre Reno exposés flanc gauche, obligeant Reno et ses hommes de s'abriter dans les arbres le long de la rivière. Finalement, cependant, cette position était devenue intenable et les soldats ont été contraints à une retraite sanglante vers le haut sur les falaises surplombant la rivière, où ils ont fait leur propre stand.Il s'agit, l'action d'ouverture de la bataille, le coût Reno une trimestre de son commandement.

Custer peut-être vu Reno arrêter et former une ligne de combat que Custer a conduit le commandement à l'extrémité nord du camp principal, où il a apparemment prévu de sandwich les Indiens entre ses hommes d'attaquer et de commande de Reno dans un «marteau et l'enclume" manoeuvre.Selon le récit de Grinnell, fondée sur le témoignage des guerriers Cheyenne qui ont survécu à la lutte, au moins une partie du commandement de Custer a tenté de traverser à gué la rivière à l'extrémité nord du camp, mais ont été repoussés par la résistance acharnée des Indiens tireurs d'élite de tir de la brosse le long de la rive ouest de la rivière. De ce point les soldats étaient poursuivis par des centaines de guerriers sur une crête au nord du camp. Custer et son commandement ont été empêchés de creuser par le Crazy Horse, cependant, dont les guerriers avaient débordé et sont maintenant à son nord, au sommet de la crête. Récits traditionnels blancs attribuer à Gall l'attaque qui a poussé vers le haut sur Custer la crête, mais des témoins indiens ont contesté que compte.

"Vive les garçons, nous les avons! Nous allons les terminer, puis rentrer à la maison à notre station."
Mots-Famous aurait dit par le général Custer juste avant d'être tué.
Pendant un temps, les hommes de Custer ont été déployés par la société, dans la cavalerie standards de lutte contre la formation de la ligne-combat, à chaque quatrième homme tenant les chevaux. Pourtant, cet arrangement dépouillé Custer d'un quart de sa puissance de feu. Pire encore, que la lutte intensifiée, de nombreux soldats ont à tenir leurs propres chevaux ou les clopinant, réduisant encore le feu de l'7ème efficace. Lorsque Crazy Horse et White Bull monte à la charge qui a éclaté dans le centre de lignes de Custer, Pandemonium éclaté parmi les hommes de commande Calhoun, bien que les hommes Myles Keogh semblent avoir combattu et sont morts là où ils se trouvaient. Beaucoup de soldats pris de panique ont jeté leurs armes et soit monté ou a couru vers le monticule où Custer, les autres officiers, et environ 40 hommes faisaient un stand. Sur le chemin, les Indiens les descendirent, comptage coup par les soldats whacking fuyant avec leurs lances ou quirts.

Initialement, Custer avait 208 officiers et hommes sous son commandement, avec un titre supplémentaire de 142 Reno, un peu plus d'une centaine de sous Benteen, 50 soldats d'arrière-garde avec le capitaine McDougall, et 84 soldats en 1 ère lieutenant Edward Mathey Gustave avec le convoi. Les Indiens peuvent avoir répondu à plus de 1800 guerriers.L'historien Grégoire Michno s'installe sur un faible nombre d'environ 1000 basée sur Lakota témoignage contemporain, mais d'autres sources ce nombre à 1800 ou 2000, en particulier dans les œuvres de Utley et Fox. Le chiffre 1800-2000 est sensiblement inférieure à l'augmentation du nombre de 3000 ou plus postulée par Ambrose, Gray, Scott, et d'autres. Certains des autres participants dans la bataille a donné à ces estimations:

Spotted Horn Bull - 5.000 braves et les chefs
Le major Reno - 2.500 à 5.000 guerriers
Moylan capitaine - 3.500 à 4.000
Lt. Hare - pas moins de 4000
Le lieutenant Godfrey - minimum entre 2.500 et 3.000
Lt. Edgerly - 4.000
Lt. Varnum - pas moins de 4.000
Sgt. Kanipe - pleinement 4.000
George Herendeen - pleinement 3.000
Gérard Fred - 2.500 à 3.000
Une moyenne de l'est au-dessus 3.500 guerriers et les chefs.

Comme les cavaliers ont été coupés, les Indiens dépouillé les morts de leurs armes à feu et munitions, avec le résultat que l'incendie de retour de la cavalerie cessé de diminuer, tandis que le feu des Indiens en constante augmentation. Avec Custer et les survivants de tir les chevaux restants de les utiliser comme parapets et de faire une position définitive sur la colline à l'extrémité nord de la crête, les Indiens fermé pour l'assaut final et tué tous les hommes à la tête de Custer. En conséquence, la bataille de Little Bighorn en est venu à être connue comme "Custer's Last Stand".

Custer mort

Certains rapports de témoins oculaires [Qui?] Affirment que Custer a été tué par plusieurs Indiens et non identifié par eux qu'après sa mort. Certaines personnes ont revendiqué la responsabilité personnelle pour la mise à mort, cependant, y compris les White Bull de l'Miniconjous, Rain-in -Le face, les lèvres et les plats Brave Bear. En Juin 2005, à une réunion publique, le Cheyenne du Nord s'est de plus de 100 ans de silence sur la bataille. Conteurs dit que, conformément à leur tradition orale, Buffalo Calf Woman Road, une héroïne Cheyenne du Nord de la bataille de la Rosebud, a porté le coup final contre Custer, qui lui fit perdre de son cheval avant sa mort.

Quand la colonne principale, sous le général Terry est arrivé deux jours après, l'armée trouve la plupart des corps des soldats détachés, scalpés et mutilés. [50 corps] Custer avait deux trous de balles, une dans la tempe gauche et une juste au-dessus du cœur.Le capitaine Benteen, qui a inspecté le corps, a déclaré qu'à son avis, les blessures mortelles n'avait pas été le résultat de munitions de calibre 0,45, ce qui implique les trous de balles avait été causée par le tir au fusil variait.

Après la récupération de la dépouille de Custer, ses restes, avec ceux de son frère, Tom, ont été enterrés sur le côté le champ de bataille à côte dans une fosse peu profonde, après avoir été couverts par des morceaux de toile de tente et des couvertures. Un an plus tard, Custer reste et ceux de plusieurs de ses officiers ont été récupérés et envoyés vers l'est pour les inhumer dans plus sépultures formelle. Custer a été inhumés avec les honneurs militaires au cimetière de West Point sur Octobre 10, 1877. Le site de bataille a été désigné un cimetière national en 1876.

héritage controversé

George A. Custer en civil, ca. 1876 After sa mort, Custer atteint la renommée durable qu'il avait demandé sur le champ de bataille. Le public voyait en lui un héros tragique et exemplaire militaire gentleman victorien qui a sacrifié sa vie pour son pays. femme de Custer, Elizabeth, qui l'avait accompagné dans plusieurs de ses expéditions aux frontières, a fait beaucoup pour faire avancer ce point de vue de la publication de plusieurs livres au sujet de son défunt mari: bottes et des selles, la vie avec le général Custer dans le Dakota (1885), Camping sur la Plaines (1887), et la suite du guidon (1891). Le lieutenant-colonel Custer a écrit sur les guerres indiennes dans ma vie sur les plaines (1874).

La mort de Custer et ses troupes est devenu l'épisode le plus connu dans l'histoire de l'ouest de guerres indiennes, due en partie à un tableau commandé par la brasserie Anheuser-Busch dans le cadre d'une campagne publicitaire. La société entreprenante classés tirés d'une œuvre dramatique qui dépeint "Custer's Last Stand» et les avait encadré et accroché dans de nombreux salons aux États-Unis. Cela a créé des impressions durables de la bataille et produits de la brasserie dans l'esprit des clients du bar de nombreux.

Aujourd'hui Custer l'on pourrait appeler une personnalité des médias "qui ont compris la valeur de bonnes relations publiques et a obtenu le support d'impression de son époque de manière efficace. Il a souvent invité les correspondants à accompagner ses campagnes (un mort à Little Bighorn), et leurs rapports favorables ont contribué à sa haute réputation, qui a duré une bonne partie du 20e siècle. Il fait attention à son image. Après avoir été promu au grade de brigadier-général dans la guerre civile, Custer arborait un uniforme qui comprenait des bottes de cavalerie brillant, serré pantalon de velours de couleur olive, un chapeau à larges bords slouch, veste de hussard serré de velours noir avec de l'argent de tuyauterie sur les manches, un marin shirt avec des étoiles d'argent sur son col et une cravate rouge. Il portait ses cheveux en longues boucles généreusement arrosée d'huile parfumée à la cannelle cheveux. Plus tard, dans ses campagnes contre les Indiens, Custer a porté un équipement peaux de daim, avec sa cravate rouge familier. [Citation nécessaire] [recherche originale?]

L'évaluation des actions de Custer durant les guerres indiennes a fait l'objet de réexamen substantiel dans les temps modernes. Documenter l'arc de la perception populaire dans son 1984 Biographie Fils du Morning Star, auteur Evan Connell note le ton révérencieux de Custer le premier biographe de Frédéric Whittaker (dont le livre a été transporté à l'année de la mort de Custer.) Henry Wadsworth Longfellow a écrit un adorer (et souvent erronées) poème. [56 éloges] le président Theodore Roosevelt heureux veuve Custer. Connell conclut:

«Ces jours, il est élégant de dénigrer le général, dont les actions se vend rien. Américains du dix-neuvième siècle, pensait différemment. A cette époque, il était un cavalier sans peur et sans reproche."

Certains historiens critiquent Custer comme la personnification du gouvernement des États-Unis de mauvais traitements des tribus amérindiennes; autres [Qui?] Le considèrent comme un bouc émissaire pour la politique de subvention des Indiens, qui était personnellement opposé. L'administration des subventions était si mécontent de son témoignage au nom de l'abus subi par la réserve des Indiens qu'il interdite près de son commandement. [Citation nécessaire]

Le président Grant, un général très réussi, carrément critiqué les actions de Custer à la bataille de Little Bighorn. Cité dans le New York Herald le 2 Septembre 1876, Grant a déclaré: «Je considère massacre de Custer comme un sacrifice des troupes, provoquée par Custer lui-même, qui était tout à fait inutile - tout à fait inutile."le général Phillip Sheridan, de même a pris une position dure de Custer's final des actions militaires. Le général Nelson Miles (qui a hérité du manteau de Custer de chasseurs indiens célèbres) et d'autres a salué en lui un héros tombé trahi par l'incompétence des officiers subalternes. Miles a noté la difficulté de gagner une bataille "avec sept douzièmes de la commande reste de la mission et au bruit de ses coups de fusil." La controverse autour de responsables de la catastrophe de Little Bighorn continue à ce jour. Erreur major Reno à la presse son attaque sur l'extrémité sud de l'Lakota / village Cheyenne et sa fuite vers le bois le long de la rivière après une seule victime a été citée comme un facteur causal dans la destruction du bataillon de Custer, comme le capitaine Benteen de prétendument arrivée tardive sur le terrain et l'incapacité des forces des deux officiers combinée à s'orienter vers le soulagement de Custer.

"Quand on écrit sur Custer, un terrain neutre est insaisissable. Que dois-Custer ont fait à l'un des moments critiques qui se sont rapidement présentées, chacune maintenant l'objet d'interminables spéculations et la rumination? Il y aura toujours une variété d'opinions fondées sur ce que savait Custer , ce qu'il ne savait pas, et ce qu'il ne pouvait pas savoir ... "

- À partir touchée par le feu: La Vie, la Mort, et Mythic Afterlife de George Armstrong Custer par Louise Barnett. En revanche, les critiques de Custer, y compris le général Sheridan, ont affirmé au moins trois fautes clair militaire.

Premièrement, alors campé à la rivière Powder, Custer a refusé le soutien offert par le général Terry sur Juin 21, de quatre autres sociétés de la cavalerie deuxième. Custer a déclaré qu'il "pourrait fouet tout le village indien sur les Plaines" avec son propre régiment, et que les troupes supplémentaires ne serait qu'un fardeau.
Dans le même temps, il a laissé à la vapeur sur le Far West Yellowstone une batterie de canons Gatling, sachant qu'il faisait face à la supériorité du nombre. Avant de quitter le camp de toutes les troupes, y compris les officiers, également en boîte leurs sabres et les renvoya avec les wagons.
Le jour de la bataille, Custer divise ses ordres 600-homme, en dépit d'être confronté à beaucoup supérieurs en nombre de Sioux et Cheyenne.
Le refus d'un bataillon supplémentaire de réduire la taille de sa force d'au moins un sixième, et le rejet de la puissance de feu proposé par les canons Gatling joué dans les événements du 25 Juin au détriment de son régiment.

défenseurs de Custer, cependant, y compris l'historien Charles Hôfling K., ont affirmé que les armes Gatling aurait été lent et lourd que les troupes traversé le pays rude entre le Yellowstone et la Little Bighorn.Custer vitesse nominale à obtenir le champ de bataille comme essentiel et plus important. La puissance de feu supplémentaire avait le potentiel de changer le cours de la lutte, étant donné que les Indiens «propension à se retirer en face de nouvelles technologies militaires. [Citation nécessaire] [D'autres partisans de Custer qui?] Ont affirmé que le fractionnement des forces a été une tactique standard , de façon à démoraliser l'ennemi, avec l'apparition de la cavalerie dans des lieux différents à la fois, surtout quand un contingent menacé la ligne de retraite.

Le seul fait incontestable est que les décisions tactiques de Custer, contre une écrasante majorité et numériquement adversaire supérieur, a conduit à l'anéantissement de son commandement et sa propre mort.

Monuments et mémoriaux

Custer Memorial à sa ville natale à New Rumley, Ohio
Monroe, Michigan, la petite maison de Custer, a dévoilé le George Armstrong Custer Equestrian Monument 1910.Counties sont nommés en l'honneur de Custer dans cinq États: le Colorado, Montana, Nebraska, l'Oklahoma et le Dakota du Sud. Custer County, Idaho, est nommé pour la mine général Custer, qui a été nommé pour Custer. Cantons dans le Michigan et du Minnesota ont été nommés pour Custer. Il ya aussi les villages de Custer, Michigan et Custar, dans l'Ohio, la ville de Custer, Dakota du Sud, et la ville non constituée en société de Custer, Wisconsin. Une partie du comté de Monroe, Michigan, est officieusement dénommé "Custerville».
Custer National Cemetery se trouve à Little Bighorn Battlefield National Monument, le site de la mort de Custer.
Une statue équestre de Custer fut érigée à Monroe, Michigan, maison de son enfance.

Fort Custer National Military Reservation, près d'Augusta, dans le Michigan, a été construit en 1917 sur 130 parcelles de terre, dans le cadre de la mobilisation militaire pour la Première Guerre mondiale Pendant la guerre, quelque 90.000 troupes passèrent à travers le Camp Custer.

L'établissement de Fort Custer National Cemetery (à l'origine Fort Custer Post Cimetière) a eu lieu le 18 Septembre 1943, avec le premier enterrement. Le Memorial Day 1982, plus de 33 ans après la première résolution avait été présenté au Congrès, les cérémonies impressionnantes marqué l'ouverture officielle du cimetière.

Custer Hill est la troupe principale zone de cantonnement à Fort Riley, Kansas.
Les Etats-Unis 85e division d'infanterie a été surnommé la Division Custer.

Les Black Hills du Dakota du Sud est pleine de preuves de Custer, un comté, ville, et le Custer State Park toutes situées dans la région.

La maison Custer à Fort Lincoln, près de l'actuel Mandan, Dakota du Nord a été reconstruite telle qu'elle était à l'époque de Custer, avec les casernes des soldats, des maisons de quartier, etc annuel reconstitutions sont tenues de Custer du 7e de cavalerie de départ pour la Little Bighorn.

Sur Juillet 2, 2008, un monument en marbre au grade de brigadier général Custer a été consacrée sur le site de la bataille de la guerre civile de 1863 dans Hunterstown Adams County, Pennsylvanie.
Revenir en haut Aller en bas
PEPPER



Nombre de messages : 2096
Age : 63
Localisation : Région parisienne
Points : 2302
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Custer   Lun 6 Aoû - 11:02

Invité a écrit:
Ne parlons pas de stratégie au sujet de Custer, il n'en avait aucun, c' est un fonceur uniquement.

Au sujet de la bataille de cavalerie à la fin de Gettysburg, voir l' extrait de mon article paru dans le revue du CCFF.


"Sans mettre en doute la réalité de l’ardeur au combat de Custer à l’est de Gettysburg, il ne faut pas oublier que c’est également le support des troupes de McIntosh, l’esprit tactique de David McM Gregg, le courage d’hommes comme Miller et Newhall , la précision des artilleurs et les carabines Spencer du 5e Michigan qui permirent aux Fédéraux de contenir la puissante cavalerie confédérée."

A! , défaut de moi! , le temp au temp: une Vie ! pour une vir ( tu! était prévenue, fédéral) de plus là vie de mà femme avait, pour moi ! est ( ma fille mon, beau-fils) plus de valeur's que tà promesse, non tenu de " 1.000 chevaux " moi ! aussi je vaie au (x) fond des chose's mes pas pour des broutilles custer ( tu y'à droit SC ) ................... ( je ne suis pas Bedy) . qs qsdfg

ps en souvenir de là flower = beurc ( je suis très calme censeur ) ER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PEPPER



Nombre de messages : 2096
Age : 63
Localisation : Région parisienne
Points : 2302
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Custer   Jeu 9 Aoû - 6:03

citation : Lors d'une campagne an Kansas en 1867 , le 7e de cavalry de Custer découvrit les squelettes de 'camarades' qui avaient été tués par les Lakotas, et avaient été abandonnés, les corps " hérissé de vingt flèches chacun" ..........

ps; moi ! ( je peu, charger, je mange ma nourriture avec une fouchette en fer ) scratch


study

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PEPPER



Nombre de messages : 2096
Age : 63
Localisation : Région parisienne
Points : 2302
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Custer   Jeu 9 Aoû - 10:26

( sa! bref) .... sur le bord du Missouri décor de crânes= autelle - (sinistre cinglé ) et de crânes humain (s)


qsdfg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PEPPER



Nombre de messages : 2096
Age : 63
Localisation : Région parisienne
Points : 2302
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Custer   Jeu 9 Aoû - 10:40

ps ; un éclaireurs ! toi ! certainement pas.

un book , les signes mestérieux des : peaux- rouge.

( rapple, un certain inbécile de cheyenne , qui ! au , fort l'ospitalité, luk j'ai une plus d'oie avec trois coup , ( moi ! c'est bien) quel connerie il à fait un avoir des gestes déplacées en vres , mà fille de plus un témoin , buford, moi attention Evil or Very Mad ) mon épouse luc vaut mieux pas , toi ! du calme , ( luereur jaune dans le regard ) .

moi! l'hôte = sacrait , mes il tiens pas là route dans le hobby , (angie. Suspect Twisted Evil) cyclops

comme quoi ! tès recru (s) No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PEPPER



Nombre de messages : 2096
Age : 63
Localisation : Région parisienne
Points : 2302
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Custer   Jeu 9 Aoû - 10:42

PFF, clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PEPPER



Nombre de messages : 2096
Age : 63
Localisation : Région parisienne
Points : 2302
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Custer   Ven 17 Aoû - 17:00

( angie! ) elle .

mais moi ! encore en vie ( tu estime à un petit's billets = 1.000, 00 euros/ là vie ! de ma femme .
sa fille plus mon beau/ fils.
eux ne peuve pas me ! moi ! chien de fédéral . Suspect

ps ; un book pour toi ( scout, de pacotilles -de t^te )

Plaines indians : dog soldier's, bear men and buffalo women ( toi ! qui méprésse les femmes au sans large du terme à)

plus. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PEPPER



Nombre de messages : 2096
Age : 63
Localisation : Région parisienne
Points : 2302
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Custer   Ven 17 Aoû - 17:31

pour toi ! custer ; un book ( les soldats édidions TIME/LIFE ) .

pour mon nôle , par mon ( papa- à moi ) comme quoi.

qsdfg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PEPPER



Nombre de messages : 2096
Age : 63
Localisation : Région parisienne
Points : 2302
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Custer   Mar 21 Aoû - 11:15

( là guerre , se poursuis avec toi ! custer ; 1 SC beurc qsdfg


un book : " Paroles d'Indiennes " ; la voie des grands-mères .

Beverly hungry Wolf : au Edition du rocher. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Custer   Aujourd'hui à 19:59

Revenir en haut Aller en bas
 
Custer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: BOOKS ET AUTRES MEDIAS :: HISTOIRE-
Sauter vers: