Aller en hautAller en bas


Vous êtes le Visiteurs
 
PortailPortail  AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ADIEU A LA GUERRE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ADIEU A LA GUERRE.   Mer 22 Juil - 5:04

ADIEU A LA GUERRE DE 90 JOURS

L'affaire du Fort Sumter avait au moins l'avantage pour Lincoln de ne plus lui laisser d'alternative. Sa provocation ( envoyer une flotte de ravitaillement dans les eaux territoriales de ce qui se considérait comme une puissance souveraine) avait été efficace, les Sudistes avaient tirés les premiers. L'Union avait pu ainsi lancer son appel aux volontaires et clairement annoncer sa volonté de réduire la "rébellion" par les armes.
Des deux côtés, les volontaires se pressent pour servir sous les drapeaux.
Au sud, si l'affirmation selon laquelle "un dé à coudre suffira pour contenir le sang versé par la Sécession" n'était plus en vogue, elle était remplacée par une autre fanfaronnade: un homme du Sud vaut bien dix Yankees! Il suffirait de tirer quelques coups de canon, d'armer les volontaires de fusils à bouchons pour que les nordistes prennent leurs jambes à leurs cous et retournent d'où ils viennent. Les moins optimistes déclarent alors que la guerre sera l'affaire de 90 jours, il suffira d'une ou deux batailles pour décider les Yankees à laisser la Confédération vivre sa vie.
Pour les hommes du Sud, il s'agissait de se défendre contre ses Yankees voulant se mêler de leurs affaires. Il fallait protéger leurs femmes, leurs filles et le Sud contre les Nordistes.
Même s'ils s'offusquaient du nom que les Nordistes donnaient alors au conflit (la guerre de la Rébellion), beaucoup de Sudistes arborèrent fierement l'épithète de rebelle. Un poète de la Nouvelle Orléans écrivit même ces mots:

Oui, nommez les rebelles! C'est le nom
que portèrent leurs patriotes de pères
et ils le sanctifieront par des exploits
aussi beaux que ceux d'avant.

Jefferson Davis lui-même répéta mainte fois que le Sud se battait pour ce "droit sacré de s'autogouverner" qui avait alors inspiré les Pères Fondateurs. Dans son premier message au Congrès, après la chute du Fort Sumter, il déclara: "La Confédération n'entend chercher nulle conquête, nul agrandissement, nulle concession d'aucune sorte de la part des Etats avec lesquels nous étions hier encore unis; tout ce que nous voulons, c'est qu'on nous laisse tranquille.".
"Nos hommes doivent l'emporter sur le champs de bataille ou perdre leurs biens, leur pays, leur liberté, tout ce qu'ils ont, nota un Sudiste dans son journal intime. L'ennemi, si en revanche il concède la victoire, n'aura plus qu'à se retirer dans son propre pays et jouir de ce qu'il possédait avant la guerre.".
Cet état d'esprit était commun à bien des volontaires, prêt à se sacrifier pour défendre le Dixie Land contre les Yankees. Ces tout nouveaux soldats sont acclamés, on chante Dixie's Land ou Bonnie Blue Flag sur leur passage; on ne doute guère de la victoire.

Tex Kirby study
Revenir en haut Aller en bas
 
ADIEU A LA GUERRE.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La guerre des mondes: Les martiens d'Orson Welles le 30 octobre 1938
» La première guerre totale ...
» Les chariots de guerre
» Pierre Lagrange, La guerre des mondes a-t-elle eu lieu?
» Le cheval de Troie :La Guerre de Troie a-t-elle eu lieu ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: BOOKS ET AUTRES MEDIAS :: HISTOIRE-
Sauter vers: